Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 25/12/2021 20h00

Transcription

François Bernard : Merci d'écouter Radio France Internationale en direct de Paris où il est 21h. Bonsoir, il est l'heure de votre Journal en français facile et c'est Zéphyrin Kouadio qui le présente avec moi ce soir, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir à toutes et à tous.

FB : Dans l'actualité de ce samedi 25 décembre, un décollage réussi pour le télescope spatial James Webb, qui va rejoindre son poste d'observation, à 1,5 million de km de la Terre d'ici un mois.

ZK : L'éruption du volcan Cumbre Vieja situé sur l'île espagnole de La Palma, aux Canaries, a été déclaré samedi officiellement terminée par les scientifiques.

FB : L'ONG Save the Children annonce que deux membres de son personnel en Birmanie sont « portés disparus », après la découverte de plus de 30 corps calcinés.

-----

FB : Décollage réussi pour le télescope spatial James Webb qui va pouvoir rejoindre son poste d'observation, à 1,5 million de km de la Terre. Il mettra environ un mois pour y parvenir.

ZK : Il permettra de mieux comprendre la formation des étoiles et des galaxies.

FB : C'est le plus puissant télescope spatial jamais conçu. Il a quitté le sol avec une fusée Ariane 5 du Centre spatial guyanais de Kourou. Simon Rozé, sur place, a assisté au lancement.

Sur le papier, c'était une mission comme une autre. Un satellite à mettre en orbite pour Ariane 5. Mais voilà, James Webb n'est pas comme les autres.  Porteur d'une promesse de révolution scientifique, il est également le plus cher et ambitieux jamais construit : un télescope à 10 milliards de dollars. À 9h20, quand le lanceur a allumé son moteur principal, un grand silence régnait dans la salle de contrôle Jupiter du centre spatial guyanais. À 12 kilomètres du pas de tir, le son a mis plusieurs secondes pour y parvenir. Un grondement à faire vibrer les murs. Ariane 5 s'est élevée et seulement 27 minutes plus tard, sa mission était accomplie. James Webb a été injecté comme on dit avec une trajectoire parfaite, lancé idéalement vers sa destination à 1,5 million de kilomètres de la terre. Tonnerre d'applaudissement au centre de contrôle. Les équipes américaines et européennes se tombent dans les bras. Le télescope vient de déployer son panneau solaire et communique bien avec le sol. Toute périlleuse qu'elle soit, cette étape du lancement n'en est pourtant qu’une parmi d'autres. Webb va mettre 29 jours à parvenir jusqu'à bon port. Un délai durant lequel il va devoir se déployer. Une succession de manœuvres tout aussi risquées. Ce n'est qu'après qu'il pourra commencer à travailler. Simon Rozé, Kourou, RFI

FB : Les festivités de Noël ont été entravées pour la deuxième année par la pandémie de Covid et en particulier par l'explosion des contaminations dues au variant Omicron.

ZK : Face à cette propagation fulgurante, le Premier ministre Boris Johnson a décrété la mobilisation générale pour offrir une dose de rappel à tous les adultes du Royaume-Uni d'ici à la fin de l'année.

FB : En France, du jamais vu depuis le début de la crise sanitaire : le pays a franchi la barre des 100 000 nouveaux cas de Covid en 24 heures.

ZK : La situation sanitaire se dégrade et perturbe entre autres le trafic aérien.

FB : En raison d'équipages contaminés ou placés à l'isolement, 5 600 vols ont été annulés par les compagnies aériennes.
Le pape dans sa traditionnelle bénédiction Urbi et Orbi a eu un mot pour les « tragédies immenses » et « oubliées », dit-il qui se jouent en Syrie et au Yémen.

ZK : Le Yémen, où la tension monte encore d'un cran. En représailles à une attaque des rebelles houthis sur son sol qui a fait deux morts hier, l’Arabie Saoudite annonce une opération militaire à grande échelle.

FB : En Birmanie, un massacre dans un village de l’État Kayah, à la frontière thaïlandaise, a fait plus de 30 morts…

ZK : La région fait l’objet de combats très virulents ces dernières semaines nous dit notre correspondante régionale Carol Isoux.

Les corps calcinés de près d’une quarantaine de morts, des enfants, des femmes, des personnes âgées, apparemment brûlés vifs ont été retrouvés ce matin au village de Hpruso dans l’Etat Kayah, à majorité chrétienne, à la frontière thaïlandaise. Ces villageois étaient des réfugiés qui avaient déjà quitté leur village de jungle à cause des affrontements avec l’armée birmane, sans doute rassemblés pour fêter le réveillon de Noël selon des sources locales. Ces dernières semaines, les combats entre des milices de citoyens et la Tatmadaw ont été particulièrement violents dans la région, chacun des deux camps revendiquant des dizaines de morts. L’État Kayah est l’une des places fortes de la résistance à l’armée, particulièrement chez les Karenni, une minorité ethnique à majorité chrétienne baptiste. Tandis qu’à Rangoun, le cardinal Charles Bo, qui s’était plusieurs fois exprimé contre le pouvoir militaire et en faveur de la protection des minorités chrétiennes a été récemment photographié découpant à 4 mains un gâteau de Noël avec le chef de la junte, Min Aung Hlaing, provoquant la consternation chez les militants.

FB : On vient de l’apprendre, deux membres du personnel de l'ONG qui a découvert les corps sont « portés disparus », signale l'ONG en question.
Le sud de l'Argentine en proie aux flammes. Plusieurs zones forestières du pays sont actuellement touchées par des feux de forêt.

ZK : Pas de victimes ni d'évacuations pour le moment, mais d'importants dégâts environnementaux. Les explications de Pauline Guillou.

Des milliers d'hectares de forêt qui partent en fumée. Trois provinces du sud de l'Argentine sont touchées par de graves incendies depuis quelques jours. Bien que fréquents à cette période de l'année, ils restent inquiétants. Parmi ces feux de forêts, l'un d'entre eux s'étend sur près de quatre kilomètres et continue de se propager vers le sud-est du pays. D'après le gouvernement argentin, ces incendies sont situés dans des zones arides et très difficiles d'accès. L'accumulation de matières combustibles, la sécheresse et les vents intenses limitent l'action des pompiers sur place. Les autorités attaquent donc ces foyers petit à petit avec des équipes mobiles. Pas de victime directe de ces feux pour l'instant. Aucune évacuation des populations n'est envisagée, mais l'accès touristique à certains villages a été fermé pour limiter la circulation. Depuis le début de l'année, les incendies se sont multipliés dans le monde, conséquences directes du réchauffement climatique. D'après l'ONU, l'Amérique Latine sera l'une des zones les plus confrontées à ces phénomènes extrêmes dans les prochaines années.

FB : Pauline Guillou.
En Espagne, le Premier ministre parle « du plus beau cadeau de Noël » : l'éruption du volcan Cumbre Vieja a pris fin.

ZK : La fin de l'éruption a été pressentie à plusieurs reprises. Mais à chaque fois le volcan avait repris son activité quelques jours plus tard, au grand désarroi de la population.

FB : Mais cette fois, c'est fini. C'est Julio Pérez, directeur du plan d'urgence volcanique des Canaries qui l'a annoncé :

« Ce que je suis venu vous dire aujourd'hui ne nécessite pas plus que quatre mots : l'éruption est terminée. C'est fini. Elle a pris fin dans la soirée du 13 décembre. Mais ce n'est qu'aujourd'hui qu'on peut l'annoncer. D'abord, le conseil scientifique devait être certain que les signes de la fin effective de l'éruption persistent : il n'y a pas de lave, pas d'émission significative de gaz, pas de secousses sismiques significatives, pas de tremblements, pas de déformations significatives. L'éruption a duré 85 jours et 8 heures, du 19 septembre au 13 décembre. »

FB : On finit avec notre tour du monde des saveurs et des mets de Noël.

ZK : Direction l’Afrique du Sud, où les familles, en particulier dans les townships, auront cuisiné le plat des « 7 couleurs ».

FB : C'est un repas phare des cérémonies traditionnelles, mais aussi très apprécié lors des fêtes de fin d’année, Claire Bargelès.

Pour Noël, il faut de la couleur dans les assiettes de la nation arc-en-ciel, au moins 7 justement, en référence à celles que l’on peut parfois observer dans le ciel, entre soleil et pluie. Le festin reprend le repas servi quotidiennement dans les townships, soit différentes viandes, poulet ou bœuf, souvent grillées, et une base de pap, cette bouillie de maïs qui tient au corps, ou bien du riz. Mais il est complété par une quantité d’accompagnements pour en faire un mets de fête plus élaboré qu’à l’ordinaire. Des betteraves pour la touche violette, des épinards à la crème pour un peu de vert, une purée de citrouille qui amène de l’orange, et du chakalaka, une sauce épicée faite à partir de tomates, de poivrons et d’haricots blancs, pour quelques nuances de rouge. Les combinaisons et les possibilités sont ensuite infinies, afin de créer des assiettes qui sautent aux yeux. Le tout sera accompagné de Ginger Ale pour les enfants, soit une boisson sucrée au gingembre faite maison, ou bien d’Umqombothi pour les adultes, la bière brassée de façon traditionnelle et qui rend hommage aux ancêtres.

FB : Sachez enfin que les cadeaux déposés au pied du sapin se retrouvent parfois très vite sur les sites de revente en ligne.

ZK : Une coutume particulièrement populaire en France. Six millions et demi de Français prévoient de revendre leurs cadeaux de fin d'années.

FB : Fin de ce Journal en français facile. Merci de l'avoir écouté et rendez-vous demain pour une nouvelle édition.

Article publié le 25/12/2021

RFI - Radio France Internationale