Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 20/12/2021 20h00

Transcription

Clémentine Pawlotsky : Merci d’écouter RFI, il est 20 h en temps universel, 21 h à Paris et Bruxelles. Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile, présenté ce soir avec Victor Mauriat, bonsoir Victor !

Victor Mauriat : Bonsoir Clémentine, bonsoir à toutes et à tous.

CP : L’Union européenne donne son feu vert pour l’utilisation d’un nouveau vaccin contre le Covid-19, celui développé par le laboratoire américain Novavax.

VM : Au Chili, la gauche est de retour au pouvoir. Gabriel Boric remporte la présidentielle d’hier, une victoire mal accueillie par la Bourse de Santiago, qui a ouvert à la baisse ce matin.

CP : Ce journal nous emmènera également en Égypte. Alaa Abdel Fattah, figure de la révolution de 2011, a été condamné à cinq ans de prison. La justice l’a reconnu coupable de « diffusion de fausses informations » et d’« association avec une organisation terroriste ».

VM : Et puis, au Royaume-Uni, c’est la ministre des Affaires étrangères qui récupère les dossiers post-Brexit, après la démission de David Frost. Elle devra mener à terme les discussions avec l’Union européenne.

-----

VM : L’Union européenne autorise l’utilisation du vaccin anti-Covid-19, développé par la firme américaine Novavax.

CP : Le vaccin s’appelle le Nuvaxovid. L’agence européenne des médicaments le décrit comme efficace à 90 % en moyenne. Il doit être administré en deux doses, espacées de trois semaines. Le laboratoire américain travaillait sur ce vaccin depuis le début de la pandémie. Explications de Pierre Benazet.

Le Nuvaxovid pourra être administré dans l’Union européenne dès que la Commission aura donné son approbation. C’est d’ailleurs une formalité comme on l’a vu pour les quatre vaccins précédents : il ne faut au maximum qu’un à deux jours entre le feu vert de l’agence européenne des médicaments et l’autorisation conditionnelle de mise sur le marché. « Conditionnelle », car comme pour les autres vaccins, le laboratoire doit fournir un rapport mensuel de sécurité, conduire des études sur son efficacité et le Nuvaxovid sera, lui aussi, soumis à des études indépendantes. Les autorités sanitaires européennes ont mis longtemps à approuver ce vaccin, car le laboratoire se vantait dès le mois de mai de pouvoir fournir la totalité de la commande en cours d’année. L’UE mise cependant sur les caractéristiques très classiques de ce vaccin, loin des technologies innovantes des vaccins à ARN-messager de Moderna ou BioNTech-Pfizer. Le Nuvaxovid est en effet un vaccin qui contient des nanoparticules de pseudo-virus et les autorités sanitaires pensent qu’il sera plus facile avec un vaccin à la technologie très classique de convaincre les Européens qui hésitent encore. Pour l’instant, le contrat d’achat anticipé signé au mois d’août porte sur 200 millions de doses potentielles de Nuvaxovid pour l’Europe.

VM : Toujours sur le front du Covid-19, le Togo a détecté cinq premiers cas du variant Omicron.

CP : Information des autorités sanitaires locales, après des analyses effectuées sur un échantillon de cas positifs au Covid-19. Depuis fin novembre, le pays impose une quarantaine de 72 heures à tous les voyageurs en provenance des pays à risque, notamment l’Afrique du Sud. Une mesure prise suite à l’apparition du nouveau variant Omicron.

VM : Le Maroc interdit, de son côté, les célébrations du Nouvel An.

CP : Le gouvernement a dévoilé une série de mesures pour la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Pas de soirées dans les hôtels, les restaurants et les établissements touristiques. Un couvre-feu s’appliquera entre minuit et 6 h du matin.

VM : L’actualité internationale, c’est aussi le retour de la gauche au pouvoir, au Chili…

CP : Gabriel Boric remporte la présidentielle d’hier. Il a obtenu près de 56 % des suffrages. Il devance nettement son adversaire, José Antonio Kast, défenseur historique de la dictature du général Pinochet. Avec près d’un million de voix d’écart entre les deux candidats, le score est sans appel. Le taux de participation est aussi historique et Gabriel Boric devient le plus jeune président de l’Histoire du Chili. Il a notamment été élu sur des promesses de réformes sociales et fiscales ambitieuses, ce qui inquiète les milieux d’affaires. Après la liesse hier, dans les rues, la bourse a, elle, ouvert nettement à la baisse au Chili. Précisions de notre correspondante, Justine Fontaine.

-5 % ce matin à la bourse de Santiago, voici comment les marchés financiers ont accueilli l’élection de l’ancien leader étudiant de gauche Gabriel Boric. Tout le contraire de ce qu’il s’était passé quand le candidat d’extrême droite José Antonio Kast était arrivé en tête du premier tour. Ce lundi, le peso chilien était aussi à la baisse. La situation s’est stabilisée dans la journée, mais cela montre une certaine inquiétude des milieux d’affaires vis-à-vis de Gabriel Boric. Le futur président, qui prendra ses fonctions en mars, promet de profondes réformes sociales : fin du système de retraites privé par capitalisation, gratuité de l’éducation ou encore réforme du système de santé. Il veut ainsi s’éloigner du modèle néolibéral hérité de la dictature, et se rapprocher d’un État providence. Mais la croissance sera faible l’an prochain, autour de 2,5 %. Pour rassurer les investisseurs, Gabriel Boric a modéré son programme entre les deux tours. Et il a promis de respecter le budget 2022, qui devrait être en baisse de 22 % par rapport à cette année. Justine Fontaine, Santiago RFI.

VM : En Haïti, les otages nord-américains récemment libérés se sont en fait échappés.

CP : Selon leur organisation religieuse, les douze membres du groupe de missionnaires se sont échappés en pleine nuit. C’est de cette façon qu’ils ont retrouvé la liberté jeudi dernier, après deux mois aux mains d’un gang local. Ils avaient été enlevés le 16 octobre, avec un groupe de 17 personnes au total. Les autres ont été libérés entre novembre et décembre.

VM : En Égypte, une figure centrale de la révolte de 2011, condamnée à cinq ans de prison.

CP : Il s’agit d’Alaa Abdel Fattah, militant de la révolution contre Hosni Moubarak. Il a été condamné ce lundi par un tribunal d’exception. La cour correctionnelle de la sécurité de l’État l’a jugé coupable de « diffusion de fausses informations » et d’« association avec une organisation terroriste », les Frères musulmans. Au Caire, Alexandre Buccianti.

Alaa Abdel Fattah est une figure de l’opposition à tous les régimes égyptiens de Hosni Moubarak à Abdel Fattah al-Sissi en passant par le Frère musulman Mohammed Morsi. Libéré en 2019 après avoir été condamné à cinq ans de prison en 2013 pour « participation à une manifestation illégale », celui qui était une grande figure de la révolte de la Place Tahrir a été appréhendé et placé en détention préventive au bout de quelques mois seulement. Un avocat défenseur de droits de l’homme et un journaliste ont été condamnés à quatre ans de prison dans le même procès qu’Alaa Abdel Fattah. Selon une organisation égyptienne de défense des droits de l’homme, le procès a commencé il y a deux mois sans que les avocats des accusés ne puissent obtenir une copie du dossier d’accusation. Les jugements de la cour de la sécurité de l’État sont sans appel quand, comme c’est le cas, ils sont prononcés par un tribunal d’État d’urgence.

VM : La ministre britannique des Affaires étrangères reprend en main les dossiers post-Brexit.

CP : Liz Truss a été désignée pour cette mission, après la démission du secrétaire d’État chargé du Brexit, David Frost. Il était le tenant d’une ligne dure face à l’Union européenne. Ce changement intervient alors que le Premier ministre Boris Johnson traverse une période politique compliquée. Et c’est donc une étoile montante des conservateurs britanniques qui reprend le flambeau. Juliette Gheerbrant.

Ministre des Affaires étrangères, ministre des femmes et à l’égalité, chargée des négociations avec Bruxelles sur le problématique protocole nord-irlandais, Liz Truss a un agenda chargé. Ce qui ne devrait pas poser problème à la quadragénaire considérée comme l’une des possibles futures Premières ministres britanniques. La question est à présent de savoir dans quelle mesure Liz Truss infléchira - ou non - la ligne britannique dans ces négociations post-Brexit. Officiellement, David Frost a démissionné en raison d’un désaccord sur la politique sanitaire. C’est aussi un tenant de la ligne dure face aux 27, qui refusait catégoriquement par exemple que la justice de l’Union européenne puisse trancher de futurs contentieux. Une position sur laquelle Boris Johnson semble prêt, finalement, à négocier. Liz Truss avait défendu le maintien de son pays dans l’UE en 2016, et avait rapidement changé d’avis, voyant dans le divorce une opportunité pour l’économie britannique. Elle a depuis eu l’occasion de négocier plusieurs accords commerciaux avec l’Australie, le Japon et la Nouvelle-Zélande. Les discussions avec la Commission européenne reprendront en janvier, « dans le même esprit constructif » côté européen, a déclaré sur Twitter le vice-président de la Commission européenne.

VM : Enfin, le premier SMS de l’Histoire va être mis aux enchères demain.

CP : une vente aux enchères sous forme de NFT, ces biens numériques certifiés qui bouleversent le marché de la culture. Ce sms a été transmis par l'opérateur britannique Vodafone le 3 décembre 1992.

Article publié le 20/12/2021

RFI - Radio France Internationale