Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 20/02/2021 20h00

Transcription

Benoît Almeras : Vous écoutez Radio France Internationale, il est 21h à Paris, 20h en temps universel. L’heure de retrouver votre Journal en français facile présenté ce soir avec Mehdi Meddeb. Bonsoir Mehdi.
 
Mehdi Meddeb : Bonsoir Benoît, bonsoir à toutes et à tous.
 
BA : À la Une de cette édition du 20 février, la police birmane a tiré sur les manifestants pro-démocratie. Bilan : 2 morts, et une trentaine de blessés.
 
MM : Au moins 200 millions de doses de vaccins contre le Covid déjà administrées dans le monde. Au Portugal, l'épidémie ralentit mais le confinement renforce la pauvreté.
 
BA : Un proche de Donald Trump a violé l'interdiction des ventes d'armes à la Libye.
 
MM : J-1 avant le second tour de la présidentielle au Niger.
 
BA : Enfin les chauffeurs de la société Uber peuvent désormais être salariés au Royaume-Uni. Voilà pour les titres, bienvenue à tous.
 
-----
 
MM : Le sang a de nouveau coulé en Birmanie dans les rangs du camp pro-démocratie.
 
BA : Au lendemain du décès d'une première manifestante, au moins deux personnes ont été tuées et une trentaine d'autres blessées à Mandalay dans le centre du pays. Elles s'étaient rassemblées contre le coup d'État du 1er février dernier quand les forces de l'ordre ont ouvert le feu. Récit de cette nouvelle journée de mobilisation avec Clea Broadhurst.

Des milliers de personnes ont défilé notamment à Mandalay, où plusieurs centaines de policiers ont été déployés dans l'après-midi sur un chantier naval. Les manifestants s’y étaient réunis, en tapant sur des casseroles pour tenter d'empêcher la police de poursuivre ses interpellations. Deux personnes sont mortes, dont un mineur qui a reçu une balle dans la tête, selon les secouristes. Ils ont également fait état d’une trentaine de blessés, dont la moitié des victimes visées par des tirs à balles réelles. À Mandalay, comme à Rangoun, les manifestants rendaient hommage à Mya Thwate Thwate Khaing, l'épicière de 20 ans décédée vendredi après avoir passé 10 jours en soins intensifs. Ils tenaient des pancartes avec écrit « Tu es notre martyre » ou encore « La balle qui l'a transpercée a touché toutes nos têtes ». Les interpellations se poursuivent avec près de 550 personnes arrêtées en moins de trois semaines. Parmi eux, des responsables politiques, des fonctionnaires grévistes, des moines et des activistes. Malgré la peur des représailles violentes par l’armée, les appels à la désobéissance civile se poursuivent. Le militant exilé Min Ko Naing a appelé à manifester devant les ambassades birmanes du monde entier, notamment à Washington, ce samedi après-midi. 

MM : La vaccination contre le Covid-19 a passé un seuil symbolique au moins 200 millions de doses de vaccins injectées dans le monde entier.
 
BA : Les pays riches du G7 concentrent près de la moitié des piqûres effectuées jusqu’ici selon un comptage de l'Agence France Presse aujourd'hui, sept pays qui ne concentrent qu'un dixième de la population mondiale.
  
MM : Dans ce contexte, la situation sanitaire continue de s'améliorer au Portugal.
 
BA : Le pays est confiné depuis plus d'un mois. Le nombre de contaminations a été divisé par six ces trois dernières semaines, moins de 2000 cas par semaine en moyenne. Pourtant, le gouvernement portugais ne se presse pas pour lever les restrictions sanitaires alors que le chômage et la pauvreté gagnent du terrain. Reportage à Lisbonne, Anastasia Becchio.

Si la mairie de Santa Maria Maior, semble vivre au ralenti en ces temps de confinement, le maire de cet arrondissement central de Lisbonne ne chôme pas : il faut organiser le transport de la population âgée vers les centres de vaccination ou encore apporter de l’aide à une population de plus en plus démunie, comme le raconte Miguel Coelho. […] Dans cet arrondissement qui abrite essentiellement des classes moyennes et populaires, en mars dernier, la mairie livrait gratuitement 47 repas par jour. Elle en était la semaine dernière à 218. La pauvreté gagne du terrain, c’est aussi ce que constate David Freitas, officier de police judiciaire à Lisbonne. […] L’an dernier, l'économie portugaise a reculé de 7,6%, selon une estimation publiée au début du mois. 

MM : En Russie, l'opposant Alexei Navalny reste en prison.
 
BA :
 Un tribunal de Moscou a rejeté aujourd'hui l'appel de l'adversaire du président Vladimir Poutine. L'avocat de 44 ans doit purger une peine de trois ans de prison pour ne pas avoir respecté les termes d'une condamnation en sursis prononcée il y a 7 ans.
 
MM : RFI il est 23h35 à Téhéran en Iran où le chef de l'agence international de l'énergie atomique vient d'arriver pour une visite capitale.
 
BA : 
Rafael Grossi, c'est son nom, doit rencontrer les autorités iraniennes et ce, alors que la République Islamique menace de limiter les inspections du gendarme du nucléaire à partir de demain.
  
MM : L'embargo sur les armes en Libye a été violé par un proche de Donald Trump.
 
BA : Erik Prince est le fondateur de Blackwater, une société militaire privée selon un rapport des Nations Unies révélé par le New York Times. Cet ancien membre de l'armée américaine a notamment envoyé des mercenaires étrangers vers le pays en guerre d'Afrique du Nord. Notre journaliste Célia Gueuti résume le contenu du document.

Selon le rapport confidentiel à destination du conseil de sécurité des Nations Unies, Erik Prince aurait envoyé des mercenaires étrangers, des dispositifs de brouillage, des bateaux, des hélicoptères et trois avions en provenance de Jordanie. C'est une opération d'un montant de 80 millions de dollars que le fondateur de Blackwater aurait monté en juillet 2019. Objectif de celle-ci: soutenir Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est de la Libye, dans sa tentative de faire chuter le gouvernement. Entre autres par des missions d'assassinats ciblés contre des hauts responsables libyens. Selon son avocat, Erik Prince n'aurait eu « aucun lien avec l'opération libyenne de 2019. » S'il était un proche de l'ancien président Donald Trump, le fondateur de Blackwater ne peut aujourd'hui plus compter sur le soutien de la Maison Blanche. Il pourrait encourir des sanctions de la part de l'ONU et voir, par exemple, ses comptes en banque gelés ainsi qu'être empêché de voyager à l'étranger. Pour rappel, la Libye est sous embargo d'armes imposé par l'ONU depuis 2011 pour usage de violence envers les civils. 

MM : J-1 avant le second tour de la présidentielle au Niger. Deux candidats vont se disputer demain la magistrature suprême.
 
BA : D'un côté Mohamed Bazoum, successeur désigné de l'actuel chef de l'État Mahamadou Issoufou qualifié avec plus de 39% des voix au premier tour du scrutin. De l'autre, l'ancien président Mahamane Ousman qui avait lui recueilli près de 17% des suffrages.
 
MM : Au Royaume-Uni, les chauffeurs de la société Uber sont bien des travailleurs « salariés ».
 
BA : C'est la Cour Suprême Britannique qui l'a décidé hier. Les chauffeurs pourront désormais demander à être embauchés ce qui leur permettrait de bénéficier du salaire minimum et de congés payés. Dans toute l'Europe et aux États-Unis, la question du contrat de travail est d'ailleurs au centre des revendications des chauffeurs de Uber. Alexis Bédu

Premier coup de massue en France c’était  il y a un an pour le géant américain des VTC – les voitures de tourisme avec chauffeur. Pour la première fois, la Cour de cassation décide de requalifier en contrat de travail la relation contractuelle entre Uber et l’un de ses chauffeurs. Son avocat Jean-Paul Teissonnière défend actuellement 200 autres conducteurs de VTC en litige avec Uber. […] La fronde contre cette uberisation du contrat de travail est un phénomène international selon Jean-Paul Teissonnière. Jusqu’aux états unis où certaines villes comme Seattle ont imposé un salaire minimum. […] Les mêmes décisions tombent pour Uber Eats, le service de livraison de nourriture à vélo. La justice suisse a récemment contraint la firme à salarier 500 livreurs exerçant à Genève.

MM : Enfin c'est une légende du rugby mondial qui a tiré sa révérence.
 
BA : Dan Carter, le numéro 10 de la grande équipe de Nouvelle Zélande a décidé ce matin de raccrocher les crampons, à l'âge de 38 ans. Le demi d'ouverture a notamment remporté deux coupes du monde avec la sélection à la fougère d'argent en 2011 et 2015. En vingt ans de carrière, Dan Carter détient le record de points marqués en match international 1598 points en 112 rencontres. C’est la fin de ce Journal en français facile, merci Mehdi.

MM : Merci Benoît.

BA : Journal à retrouver en ligne sur savoirs.rfi.fr. Il est 21h10 à Paris, merci de votre fidélité à la radio mondiale

Article publié le 20/02/2021

RFI - Radio France Internationale