Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 17/12/2021 20h00

Transcription

François Bernard : Merci d'écouter Radio France Internationale en direct de Paris où il est 21h. Bonsoir, il est l'heure de votre journal en français facile et c'est Charlotte Derouin qui le présente avec moi ce soir, bonsoir Charlotte.

Charlotte Derouin : Bonsoir François, bonsoir à tous.

FB : Dans l'actualité de ce vendredi 17 décembre : le Premier ministre britannique Boris Johnson endosse la responsabilité de la défaite de son parti conservateur à une élection locale.

CD : En Allemagne, Friedrich Merz prend la direction de la CDU après son échec aux dernières législatives.

FB : En France, le Premier ministre Jean Castex dévoile de nouvelles mesures destinées à lutter contre la flambée des cas de COVID et la menace du variant Omicron.

CD : Mondial-2021 de handball féminin : les Françaises remportent leur place en finale.

-----

FB : Une nouvelle défaite pour les conservateurs au Royaume-Uni, cette fois dans le centre de l’Angleterre.

CD : Le parti de Boris Johnson a perdu face aux libéraux démocrates dans l’élection partielle du North Shropshire, 18 000 voix contre 12 000.  Avec un taux de participation de 46,2%.

FB : Écoutons les explications de Marie Boëda à Londres.

« Boris Johnson, la fête est finie », les premiers mots de la nouvelle députée du centre de l’Angleterre, Helen Morgan. Cette libérale démocrate a confortablement gagné l’ancien siège d’Owen Paterson. Cet élu conservateur accusé de corruption a démissionné début novembre. Le Premier ministre avait, dans un premier temps, tenté de le protéger. Depuis, c’est une avalanche de scandales. Le dernier en date, des allégations sur des fêtes de Noël du gouvernement pendant le confinement. Une enquête est en cours. Les électeurs punissent les conservateurs, écrit leTimes. Cette victoire des libéraux démocrates révèle que le Premier ministre n’a plus le vent en poupe. Est-ce qu’il pourrait survivre à un prochain scandale ? Non, selon un député conservateur sur SkyNews ce matin, le parti a déjà reçu deux coups. Le vote de mardi où 100 conservateurs n’ont pas suivi leur leader. Et maintenant celui-là. Selon lui, un coup de plus et Boris Johnson est éjecté…

FB : Le Royaume-Uni a enregistré pour le troisième jour consécutif un nouveau record de contaminations au Covid, avec 93 045 cas recensés en 24 heures.

En France, face à la 5e vague épidémique et l'émergence d'omicron un nouveau conseil de défense sanitaire a eu lieu ce vendredi.

CD : De nouvelles mesures ont été présentées par le Premier ministre Jean Castex. Parmi ces mesures, la mise en place d'un passe vaccinal, plutôt que sanitaire.

FB : Les explications de Simon Rozé.

La contrainte pèse désormais sur les non-vaccinés. Jean Castex dit l'assumer et au travers lui l'exécutif. Début janvier un projet de loi sera présenté pour transformer le passe sanitaire en passe vaccinal. Seuls ceux ayant leur vaccination à jour devraient donc pouvoir en profiter. Six millions de Français sont pour l'instant concernés. D'ici là, il n'y a pas réellement eu d'annonces de nouvelles mesures, le Premier ministre a simplement appelé à limiter les rassemblements à l'occasion des fêtes de fin d'année. Les festivités et feux d'artifice organisés par les villes seront quant à eux annulés. La vaccination reste donc l'outil principal de la réponse française au Covid-19, la seule arme efficace contre l'épidémie, estime Jean Castex. Un discours qui va à rebours cependant de celui des organisations sanitaires internationales, l'OMS et le centre européen des maladies en tête, qui estiment qu'il s'agit d'un outil loin d'être suffisant, notamment face à la vague Omicron qui approche. Enfin, en attendant la décision de la Haute autorité de santé lundi sur la vaccination des enfants, le Premier ministre n'a pas eu un seul mot pour l'école. De nombreuses voix appelaient à prolonger les vacances scolaires, les 6-10 ans constituent en effet la classe d'âge la plus touchée, avec une incidence supérieure à 1 000.

FB : Christiane Taubira a dit « envisager » sa candidature à l'Élysée. Elle a donné rendez-vous « à la mi-janvier » à ses sympathisants, pour répondre, dit-elle, à « l'impasse » d'une gauche plus que jamais divisée.

La nervosité gagne les États-Unis face à la propagation du variant Omicron.

CD : Les cas sont nombreux parmi les comédiens de Broadway, la saison de basket est perturbée et Joe Biden prédit (je cite) un « hiver de maladie grave et de mort » aux non-vaccinés.

FB : Les États-Unis se sont déclarés prêts à discuter des propositions de la Russie visant à limiter l'influence américaine et de l'OTAN dans son voisinage. L e gouvernement américain avertit également qu'une invasion de l'Ukraine par Moscou aurait des conséquences graves.

CD : Au Chili, le second tour ce dimanche de l'élection présidentielle. Deux candidats radicalement opposés s’affrontent.

FB : José Antonio Kast est un conservateur d'extrême droite qui soutient le modèle néo-libéral chilien hérité de la dictature.

CD : Son adversaire, Gabriel Boric est un jeune député de 35 ans, social-démocrate, qui souhaite mettre en place d’importantes réformes sociales pour le pays. 

FB : Trois mois et demi après la défaite subie aux législatives, la CDU vient d'élire à la majorité absolue son nouveau chef.

CD : Un ancien rival d'Angela Merkel, Friedrich Merz, prend la direction du parti et devient par la même occasion chef de l'opposition. Nathalie Versieux, à Berlin pour RFI.

La troisième tentative aura été la bonne. Friedrich Merz, un ancien rival d'Angela Merkel, et l'un de ses plus grands opposants au sein du parti, avait par deux fois déjà tenté d'arracher la direction de la CDU. Après des mois d'errements suite à la défaite cuisante subie aux législatives de septembre, Merz a été élu à 62% par les 400 000 militants du parti conservateur allemand. Une majorité claire qui fait de lui le chef incontesté de l'opposition au chancelier Olaf Scholz. Merz incarne un recentrage de la CDU sur les valeurs traditionnelles et l'adieu aux années Merkel. Son entourage fait peu de place aux femmes, aux jeunes ou aux personnes issues de l'immigration, avec une surreprésentation des milieux d'affaires. Son élection est une étape importante dans le processus de reconstruction de la CDU, laminée par le départ d'Angela Merkel. L'élection de Friedrich Merz à la tête du parti doit encore être confirmée par un congrès du parti en début d'année. Il semble déjà acquis qu'il briguera alors la tête de son groupe parlementaire, un poste capital dans la démocratie allemande, et une revanche personnelle pour celui qui en avait été évincé par l'ancienne chancelière.

FB : Istanbul accueille ce vendredi et samedi le 3e sommet du partenariat Afrique-Turquie.

CD : Un sommet à l'invitation du président Erdogan. Ce sommet a largement développé ces vingt dernières années les relations et coopérations entre la Turquie et le continent africain.

FB : Marc Pierini, ex-ambassadeur de l'Union européenne à Ankara explique l'objectif du président turc avec sommet.

[Transcription manquante]

CD : Marc Pierini, invité de Florent Guignard dans RFI Midi.

FB : Les handballeuses françaises se sont qualifiées pour la finale du Mondial-2021, en s'imposant de justesse face au Danemark 23 à 22. Mais la gardienne Cléopâtre Darleux l'avoue : elle et ses coéquipières n'ont jamais autant souffert dans ce Mondial.

[Transcription manquante]

FB : Au micro de Christophe Diremzian. Fin de ce journal en Français facile. Merci a vous de l'avoir suivi, merci à Charlotte Derouin de l'avoir présenté avec moi. Et rendez-vous demain pour une nouvelle édition. Bonsoir à tous.

Article publié le 17/12/2021

RFI - Radio France Internationale