Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 15/12/2021 20h00

Transcription

Clémentine Pawlotsky : Merci d’écouter RFI, il est 20h en temps universel, 23 h à Moscou. Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile présenté ce soir par Zéphyrin Kouadio, bonsoir Zéphyrin !

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Clémentine, bonsoir à tous !

CP : L'opposant russe Alexeï Navalny n'a pas pu recevoir son prix Sakharov en main propre, mais sa fille est venue le récupérer en son nom, aujourd’hui, à Strasbourg. Elle en a profité pour appeler les européens à plus de fermeté face au Kremlin. Nous l'entendrons dans un instant.

ZK : Le variant Omicron du Covid-19 inquiète les États-Unis. Les autorités américaines redoutent une flambée épidémique, alors que le pays est déjà durement touché. Il vient de passer le cap des 800 000 morts.

CP : En Allemagne, la police a mené une série de perquisition chez des anti-vaccins. L'opération a été organisée en réaction à des menaces de mort visant le ministre président de la Saxe.

ZK : Et puis, on parlera handball avec le dernier quart de finale du Mondial féminin 2021. L'équipe de France affronte actuellement la suède.

-----

ZK : La fille de l'opposant russe Alexeï Navalny appelle l'Union européenne à affronter le président russe Vladimir Poutine.

CP : Daria Navalnya était aujourd’hui à Strasbourg, dans l'est de la France, pour recevoir le prix Sakharov décerné à son père. Le prix Sakharov, c'est la plus haute distinction accordée par l'Union européenne. Il récompense chaque année une personne, un groupe ou une organisation ayant apporté une contribution exceptionnelle à la défense de la liberté de pensée. Daria Navalnya a donc reçu ce prix, en tenant une photo de son père. Elle était très émue. Elle a remercié le parlement européen au nom de tous ceux qui sont emprisonnés en Russie et en Biélorussie.

Quand j'ai écrit à mon père en lui demandant ce qu'il voulait que je dise dans ce discours en son nom, il m'a dit : personne n'ose faire taire le régime de Poutine. La Russie fait partie de l'Europe et nous nous battons pour qu'elle le soit à part entière. Mais nous voulons aussi que l'Europe se batte pour elle-même. Nous voulons qu'elle se batte pour ses propres principes qui sont en son cœur. Nous nous battons pour l'Europe des idées, des droits de l'Homme, de la démocratie, et de l'intégrité. Nous ne voulons pas d'une Europe de chanceliers et de ministres qui rêvent de garder leur boulot sur le dos de compagnies aux couleurs de Poutine ou qui voguent sur des yachts de l'oligarchie russe. Aujourd'hui sur cette estrade, en recevant ce prix incroyable au nom de mon père Alexeï Navalny, je vous remercie, et j'accueille l'Europe des idées et des principes.

CP : Daria Navalnya, la fille de l'opposant russe Alexeï Navalny, propos recueillis par Véronique Gaymard.

ZK : Aux États-Unis, les autorités sanitaires redoutent une flambée de la pandémie de Covid-19.

CP : Une flambée liée au variant Omicron. Ces craintes s'expriment alors que le pays est déjà sévèrement touché. À Washington, Guillaume Naudin.

800 000 morts, c’est le palier atteint ce mardi par les États-Unis dans la pandémie depuis qu’elle a commencé. Malgré la disponibilité des vaccins, le pays reste le plus endeuillé au monde. Et cela pourrait encore empirer. Selon le centre de contrôle des maladies, le variant Omicron se diffuse rapidement. La semaine dernière, il représentait près de 3% des cas contre moins de 0,5 % la semaine précédente. La part d’Omicron est encore plus élevée dans certains états, comme celui de New York. Pour le CDC, combiné à la flambée du variant Delta toujours en cours, cela pourrait mener à une forte augmentation des contaminations dès le mois de janvier, qui est aussi le mois de pic des infections pour la grippe. Cette vague pourrait déborder le système hospitalier déjà très chargé à certains endroits. L’autre scénario évoqué par le CDC, sans dire lequel est privilégié c’est une vague de variant Omicron, un peu plus tard au printemps. Mais pour Anthony Fauci, conseiller médical en chef auprès du président, il ne fait aucun doute que le nouveau variant va devenir dominant dans le pays. Face au risque, les autorités américaines encouragent toujours fortement la vaccination et la dose de rappel dès que possible. Joe Biden répète inlassablement le message, mais les États-Unis restent à la traîne sur la vaccination par rapport à d’autres pays, notamment européens. Guillaume Naudin, Washington, RFI.

ZK : En Europe justement, le Premier ministre britannique a défendu aujourd'hui ses mesures anti-Covid 19.

CP : Boris Johnson fait face à une rébellion sans précédent, dans son propre camp politique. Hier soir, à la chambre des communes, 99 députés de sa majorité ont voté contre l'instauration d'un pass sanitaire pour les grands événements. La mesure a tout de même pu être adoptée, grâce au soutien de l'opposition travailliste. Le Royaume-Uni a enregistré aujourd’hui un record de contaminations : 78 610 cas positifs ont été enregistrés en 24 heures. Du jamais vu depuis le début de la pandémie en 2020, selon les chiffres officiels.

ZK : Pendant ce temps, en Allemagne, les antivax se radicalisent.

CP : Les « antivax », ce sont tous ceux qui s'opposent à la vaccination, notamment contre le Covid-19. La police allemande a mené des perquisitions ce matin dans la région de la saxe. Cette opération fait suite à des menaces de mort circulant sur des pages antivax, de la messagerie Telegram. Ces menaces visent le ministre président de la région. Explications de Nathalie Versieux. 

La justice avait ouvert une enquête contre les usagers d'un groupe Telegram, à la suite d'une enquête de la chaîne de télévision publique ZDF qui était parvenue à infiltrer l'un de ces groupes. Une centaine de membres opposés au vaccin anti-covid, appelaient à s'opposer si nécessaire par les armes aux mesures sanitaires. Selon la police, les soupçons à l'encontre du groupe ont été confirmées par les perquisitions menées ce matin contre cinq bâtiments dans la région de Dresde et de Heidenau. Début décembre, des antivax cagoulés avaient défilé aux flambeaux devant le logement de la ministre de la Santé de Saxe, dans une mise en scène rappelant le 3e Reich. En Allemagne, la radicalisation des antivaxs, récupérée par l'extrême droite, inquiète les services de sécurité. Selon un responsable du SPD, 15 000 à 20 000 opposants aux mesures sanitaires seraient prêts à recourir à la violence.

ZK : Et toujours, dans le cadre de la pandémie de Covid-19, les clubs de foot européen menacent de ne pas libérer leurs joueurs pour la CAN 2022.

CP : L’association européenne des clubs s'inquiète du protocole sanitaire lié au Covid-19. C'est ce que révèle nos confrères de l'agence France presse qui ont pu consulter un courrier sur le sujet. La coupe d’Afrique des nations doit se tenir du 9 janvier au 6 février prochain.

ZK : Sur le continent africain justement, les autorités maliennes s'apprêtent à recevoir le président français.

CP : Emmanuel Macron est attendu lundi à Bamako. Il doit s’entretenir pour la première fois avec le président de la transition, le colonel Assimi Goita. Cette rencontre intervient dans un climat de haute tension entre la junte militaire au pouvoir au Mali et Paris. Un déplacement que nous suivrons bien entendu sur les antennes de RFI.

ZK : Dans l'actualité en bref, les États-Unis sanctionnent 5 entités chinoises pour du trafic d'opiacés.

CP : Le président Joe Biden a décidé de durcir le régime américain de sanctions contre les acteurs du trafic international de drogue. Cette décision s'applique de façon immédiate à un narcotrafiquant chinois et à 4 entreprises chinoises, accusée de participer à la production illégale de fentanyl.

ZK : Du handball pour finir, avec le dernier quart de finale du Mondial féminin 2021, en Espagne.

CP : L'équipe de France affronte actuellement la Suède, à Granollers près de Barcelone. On est en direct avec Christophe Diremszian du service des sports de RFI. Début de match assez compliqué pour les françaises.

[Transcription manquante]

Article publié le 15/12/2021

RFI - Radio France Internationale