Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 09/11/2021 20h00

Transcription

Présenté par Clémentine Pawlotsky et Zephyrin Kouadio.

PC: À la une, la crise migratoire à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. Des milliers de migrants sont toujours bloqués sur place. L'Union européenne accuse la Biélorussie de se comporter « comme un voyou », en jouant avec la vie de ces candidats à l'exil.

ZK: En Ukraine, c'est la fin d'une ère. L'un des plus anciens journaux du pays a fermé. Son propriétaire a viré, hier l'ensemble des journalistes de la rédaction.

PC: Les 26 Trésors royaux d'Abomey, bientôt de retour dans leur pays d'origine. La France a officiellement restitué ces œuvres au Bénin, lors d'une cérémonie très solennelle. Elles devraient arriver sur place dans les prochaines heures.

ZK: Et puis nous parlerons du dernier film de Clint Eastwood : Cry Macho. L'histoire d'un ancien cavalier de rodéo qui se rend au Mexique, pour sauver le fils d'un ami.

-------

ZK: L'union européenne durcit le ton face à la Biélorussie.

PC: Un porte-parole de la commission européenne, accuse le président biélorusse Alexandre Loukachenko de se comporter « comme un voyou », en jouant avec la vie des migrants. Cette déclaration intervient, alors que des milliers d'exilés sont toujours bloqués aux portes de l'union européenne, à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. La Pologne refuse de les accueillir sur son territoire. Elle a donc déployé l'armée dans la zone et le gouvernement polonais affirme que 10 000 migrants supplémentaires sont en train d'arriver vers sa frontière poussés par les forces de sécurité biélorusses. On fait le point sur la position de l'Union européenne, avec notre correspondant à Brussel, Pierre Benazet.

Les différends entre les institutions de l’UE et le gouvernement polonais sont mis de côté pour faire face à la Biélorussie. La solidarité européenne est désormais de mise : le président du conseil européen Charles Michel et la présidente de la commission Ursula von der Leyen qualifient officiellement d’inacceptable l’instrumentalisation des migrants à des fins politiques. Cette dernière décrit même la situation comme une « attaque hybride » de la part de la Biélorussie. Elle demande aux 27 capitales de l’Union d’adopter une extension des sanctions contre le régime d’Alexandre Loukachenko. Elle propose même d’interdire l’espace aérien et les aéroports européens aux compagnies aériennes qui ont transporté les migrants jusqu’en Biélorussie, se rendant ainsi coupables, je cite, de « trafic d’êtres humains ».Le chef de la diplomatie européenne et un vice-président de la Commission sont chargés de se rendre dans les pays de départ des migrants pour évoquer leur réadmission. L’UE s’oriente donc vers une solution où les migrants pourraient passer la frontière pour ne pas rester dans une situation à risque, mais pour ensuite être reconduits dans leurs pays.

ZK: En Ukraine, le secteur des médias connait une onde de choc.

PC: L'un des plus anciens journaux du pays. Le Kyiv post a fermé hier. Il avait été créé en 1995. Cet hebdomadaire anglophone était la seule publication à dimension internationale sur l'Ukraine. Sa tonalité était farouchement pro-ukrainienne, libérale, démocrate et pro-occidentale. Seulement, le Kyiv Post n'a jamais hésité à critiquer les pouvoirs en place, une indépendance éditoriale que le propriétaire du Kyiv Post, un homme d'affaire ukrainien d'origine syrienne, semble ne pas apprécier,puisqu'il a viré lundi sa rédaction. À Kiev, les explications de Stéphane Siohan

Le Kyiv Post, c'est 10 000 exemplaires à l'écrit, ainsi qu'une audience en ligne de 10 millions de pages vues, dont 75% en Europe et en Amérique, c'est la "voix globale de l'Ukraine en anglais", peut-on lire sur la manchette et c'est surtout le journal influent que lisent tous les diplomates, les hommes d'affaire et les étrangers installés en Ukraine.Le rédacteur en chef historique, Brian Bonner, a instauré une ligne éditoriale pro-occidentale, pro-Maidan en 2014, mais toujours en défendant l'indépendance de sa rédaction, grâce à des enquêtes et à des révélations. Forcément, les oligarques et les présidents ont tous rêvé de se débarrasser du Kyiv Post et de son journalisme exigeant, mais la rédaction a toujours tenu bon, jusqu'à ce lundi, quand son propriétaire, Adnan Kivan, un homme d'affaires d'origine syrienne, ayant fait fortune à Odessa dans la construction, a licencié sans préavis les 50 journalistes de la rédaction, sous prétexte de restructuration.Selon une source interne, cet homme d'affaire ambitieux rêve de se construire un empire médiatique digne des oligarques,  mais de nombreux journalistes voient aussi dans cette affaire l'ombre de l'entourage de Volodymyr Zelensky, un président qui supporte de moins en moins les critiques de la presse, et dont l'équipe a commencé à s'en prendre aux médias indépendants ainsi qu'à la télévision publique. Stéphane Siohan, Kiev, RFI

ZK: Le président français Emmanuel Macron de retour face aux Français.

PC: Pour la 9ᵉ fois depuis le début de la pandémie de Covid-19, il a tenu une allocution télévisée. Le chef de l'État français a notamment annoncé qu'une campagne de rappel vaccinal sera lancée en décembre autrement dit, les Français âgés de 50 à 65 ans seront invités à recevoir une 3ᵉ dose du vaccin contre le covid et cette 3ᵉ dose sera obligatoire pour les plus de 65 ans, s'ils veulent conserver leur pass sanitaire.

ZK: La France restitue officiellement au bénin les 26 œuvres des Trésors royaux d'Abomey.

PC: l'acte de transfert de propriété de ces œuvres... pillées à l'époque des conquêtes colonialesa été signé ce matin, au palais de l'Élysée, à paris le président français et son homologue béninois patrice talon étaient réunis pour l'occasion. Les ministres de la Culture des deux pays aussi. Les précisions de Sylvie Koffi. 

C'est une cérémonie très officielle et très solennelle qui marque  la dernière étape d'un processus inédit entamé en 2017 par la promesse d'Emmanuel Macron de procéder à des restitutions du patrimoine africain. La France restitue donc solennellement les 26 œuvres des trésors royaux d'Abomey pillées par les troupes coloniales du colonel DODDS au 19e siècle. C'est un moment tant attendu et inspiré s'est félicité le Président français. « Vous avez eu le courage de demander et de redemander ce qui vous était dû » a lancé Emmanuel Macron à son homologue béninois. Ému, souriant et fier Patrice Talon s'est exprimé à son tour  : « ai espéré, désespéré et j'ai prié les ancêtres ». Un président  qui n'a pas mâché  ses mots et qui a réclamé le retour d'autres oeuvres emblématiques comme par exemple le Dieu Gou. Le chef d'etat du Bénin s'est dit confiant je cite : « l'espoir du retour d'autres œuvres est désormais permis. C'est extraordinaire. » Dans quelques heures les 26 œuvres restituées embarqueront dans un avion spécialement affrété pour leur retour au pays natal.

 

ZK: Le ton monte en Nouvelle-Calédonie autour de la date du référendum sur l'indépendance.

PC: D'un côté les loyalistes font pression pour que l'État maintienne le référendum, à la date du 12 décembre. De l'autre, les indépendantistes font pression pour que le referendum soit reporté. Le gouvernement devrait trancher en fin de semaine.

ZK: Une dizaine de personnes sont toujours prises au piège dans l'effondrement d'un immeuble en Turquie.

PC: C'est un immeuble commercial de Malatya, dans l'est du pays, qui s'est effondré. 13 personnes ont pu être rapidement extraites des décombres. Les secouristes promettent de poursuivre leurs recherches toute la nuit.

 

Zk: Du cinéma pour refermer ce journal.

PC: Avec la sortie de "Cry Macho", le nouveau film de Clint Eastwood. Basé sur le roman du même titre de Richard Nash, paru en 1975. C'est l'histoire d'un ancien cavalier de rodéo qui se rend au mexique, pour sauver le fils d'un ami. Elisabeth Lequeret.

Et voilà donc, à 91 ans passés, Clint Eastwood paré de sa tenue familière : bottes de cow-boy, boucle de ceinture surdimensionnée et large chapeau en cuir. Bien sûr, le spectateur averti notera quelques changements. Avis à ceux qui l’ont connu bon,  brute et parfois truand : le CE nouveau a les cheveux gris, la démarche d’une tortue, une peau de parchemin froissé et dans les yeux cette lueur de vulnérabilité propre aux personnes âgées. Dans Cry macho l’acteur réalisateur joue une ancienne gloire du rodéo, envoyé par son patron au Mexique pour récupérer son fils dont il est séparé. L’histoire de l’amitié entre le très vieux cow-boy revenu de tout et le jeune garçon bouillonnant d’énergie, affublé d’un coq de combat surnommé Macho est un tant soit peu conventionnelle et affaiblie de surcroit  par un scenario sous écrit. Il faut donc trouver son intérêt  ailleurs dans le plaisir réel à voir la star à l’écran, jouer non sans malice de son grand âge, tout en se donnant encore la liberté d’un petit galop –d’un coup de poing adressé à un méchant et  pourquoi pas d’un petit discours suggérant que le machisme est une valeur surestimée.  Histoire de dire qu’il est peut-être temps enfin de rendre badge et arme à feu.

Article publié le 09/11/2021

RFI - Radio France Internationale