Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 07/12/2021 20h00

Transcription

Clémentine Pawlotsky : Merci d’écouter RFI, il est 20 h en temps universel, 1 heure de plus à Paris. Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile présenté ce soir avec Zephyrin Kouadio. Bonsoir Zéphirin ! 

Zéphirin Kouadio : Bonsoir Clémentine, bonsoir à toutes et à tous.

CP : Le fossé se creuse entre les plus riches et les plus pauvres. C’est la conclusion du dernier rapport du Wold Inequality Lab, sur les inégalités mondiales. Le document révèle également que la pandémie de Covid-19 a profité aux plus fortunés. 

ZK : Nous entendrons aussi un euro-député. Il appelle l'Union européenne à être plus courageuse face à la Chine, et à boycotter les Jeux Olympiques d'hiver de Pékin, comme les États-Unis. 

CP : Le cauchemar se poursuit sur l'ile indonésienne de Java, après l'éruption du volcan Semeru. Le bilan s'élève désormais à 34 morts. Les recherches des disparus se poursuivent. 

ZK : Et puis, en football, début de la 6e journée de la Ligue des champions, ce soir. Le PSG s'est imposé face à Bruges. Martin Guez du service des sports de RFI sera en direct avec nous ! 

---- 

ZK : Les inégalités continuent de se creuser dans le monde.

CP : Oui, les riches sont de plus en plus riches. Ils ont même profité de la pandémie de Covid-19. C'est la conclusion du rapport du Wold Inequality Lab sur les inégalités mondiales, codirigé par l'économiste français Thomas Piketty. Les précisions d’Alexis Bédu. 

Les résultats de cette enquête sont sans appel sur la persistance des inégalités. De nombreuses données récoltées par des économistes aux quatre coins de la planète montrent un élargissement du fossé entre populations. Les personnes se situant dans les 50% les plus pauvres possèdent 2% du patrimoine mondial quand les 10% les plus aisés accaparent 76%. Le Moyen-Orient l’Afrique du Nord ainsi que l’Amérique latine sont les régions du monde les plus inégalitaires. Mais globalement dans le monde, la part de la richesse mondiale possédé par les super riches a triplé en 25 ans et le rapport démontre que la pandémie leur a profité. En 2020, les milliardaires ont engrangé un gain de patrimoine de 3 600 milliards de dollars souligne un des co-auteurs du rapport. C’est l’équivalent des dépenses annuelles de santé de l’ensemble des États du monde. Concernant les différences de revenus, de maigres progrès ont été réalisés, mais c’est encore loin d’être exemplaire. « On est revenu au niveau des inégalités d’il y a un siècle ». Les 10% les plus riches gagnent 38 fois plus que les 50% les plus pauvres. Des inégalités aussi grandes en 2020 qu’en 1910.

ZK : La France dit avoir pris « bonne note » de l'annonce du boycott des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin par les États-Unis.

CP : Paris va se « coordonner » avec d'autres pays de l'union européenne, sur ce dossier. C'est ce qu'indique aujourd’hui l'Élysée. Les États-Unis n'enverront aucun représentant officiel pour assister à la compétition sportive, prévue en février. La Maison Blanche pointe les violations des droits de l'homme par la Chine, en particulier dans la région à majorité musulmane du Ching-yang, dans le nord-ouest. Alors, qu'en est-il des autres pays occidentaux ? Vont-ils eux aussi boycotter ces JO d'hiver ? En juillet dernier, le parlement européen avait, en tout cas, exigé que la Commission européenne et les pays membres s'engagent dans la voie d'un boycott diplomatique, mais depuis, silence radio à Brussel. Écoutez ce qu'en dit l'eurodéputé Engin Eroglu. Il appelle de ses vœux une initiative franco-allemande.  

« Je suis intimement convaincu que l’Union européenne et tous ses pays membres doivent être plus courageux et décider, eux aussi, d’un boycott diplomatique, maintenant que les États-Unis jouent un rôle précurseur. Aucun homme politique ne doit être la marionnette de la dictature chinoise. Assister à ces jeux festifs ne ferait que légitimer les multiples violations des droits de l’Homme. Les mots me manquent pour exprimer ma déception sur le fait que nous n’avons pas encore réagi. C’est une honte de ne pas oser lancer un boycott diplomatique, au nom de telle ou telle raison économique, ce qui va à l’encontre de nos valeurs. Quand on sait de quelles violations des droits de l’Homme est victime le peuple ouïghour, quand on connait la détresse notamment des femmes ouïghours, il ne devrait pas en être autrement. J’espère que les pays membres de l’Union européenne auront le courage de prendre cette décision rapidement. À mon avis, vu le contrat signé par la nouvelle coalition au pouvoir, l’Allemagne par exemple aurait le devoir de décider un tel boycott diplomatique. Je ne peux pas imaginer qu’un homme politique allemand puisse s’assoir en tribune et assister aux Jeux Olympiques. Je ne pense pas non plus que ce soit imaginable d’ailleurs pour un homme politique français. »

CP : Des propos recueillis par Heike Schmidt.

ZK : Washington impose des sanctions à l'Iran pour des violations des droits humains.

CP : Ces nouvelles sanctions des États-Unis ciblent une douzaine d’entités et de responsables iraniens. Ces mesures visent notamment des unités spéciales des forces de sécurité chargées du maintien de l'ordre ou de la lutte contre le terrorisme leur répression de manifestants, selon un communiqué du Trésor américain. Elles interviennent en pleine reprise des négociations pour tenter de sauver l’accord sur le nucléaire iranien. 

ZK : Le président américain Joe Biden menace aussi la Russie de sanctions en cas d'escalade militaire en Ukraine. 

CP : Selon un communiqué de la Maison Blanche, Joe Biden a exprimé la « profonde préoccupation » de son pays face à l’accumulation de troupes russes à la frontière entre l’Ukraine. Le président américain s’est entretenu aujourd’hui avec son homologue russe Vladimir Poutine par visioconférence. Le kremlin affirme de son côté que les discussions ont été « franches ». Vladimir Poutine a notamment demandé des « garanties » à Joe Biden sur le non-élargissement de l'Otan. 

ZK : Sur l'ile de Java, en Indonésie, le bilan de l'éruption du volcan Semeru monte à 34 morts. 

CP : Plusieurs personnes sont toujours portées disparues, les secours poursuivent les recherches, mais le danger est toujours présent. Les autorités craignent la propagation de nouveaux nuages chauds, mais aussi des coulées de boues, à cause des fortes pluies annoncées. On fait le point sur la catastrophe, avec notre correspondante en Asie du Sud-Est, Gabrielle Maréchaux.  

C’est devant un paysage recouvert de cendre que s’est exprimé ce matin le président Joko Widodo arrivé en hélicoptère au pied du mont Semeru. « J’ai reçu un rapport selon lequel environ 2 000 maisons ont été ravagées. Dès que ce sera possible nous relogerons ces familles dans un endroit sûr où nous leur construirons des nouveaux foyers au plus vite. » Mais alors que le président pense déjà à l’après dans le district de Lumajang, le danger ne semble pas encore tout à fait passé. Sur Internet des dizaines d’images montre le même scenario cauchemardesque que craignent toujours les autorités : des nuages de cendres monumentaux se transformant avec la pluie en coulée de boue brûlante qui ensevelit tout sur son passage. Du côté des sauveteurs qui cherchent toujours des disparus sous les décombres, la tâche devient également de plus en plus compliquée par de possibles nouveaux nuages de cendres qui ont pu les obliger à s’éloigner, mais aussi le durcissement des débris volcaniques.

ZK : Au Maroc, plusieurs universitaires sont poursuivis dans un scandale de « sexe contre bonnes notes ».

CP : 4 professeurs d’université ont comparu aujourd’hui devant la justice. Ils sont accusés de chantage sexuel sur des étudiantes en échange de bonnes notes. Un scandale inédit qui éclabousse l’institution universitaire. Les associations de défense des droits humains et les médias tirent régulièrement la sonnette d'alarme sur les violences infligées aux femmes marocaines.

ZK : Le chili adopte le mariage pour tous.

CP : C'était une demande de longue date de la communauté homosexuelle dans le pays. Le projet de loi avait été déposé en 2017, la chambre des députés s’est prononcée à 82 voix pour et 20 contre. 

ZK : En football, début de la 6e journée de la Ligue des champions ce soir.

CP : La dernière de la phase de groupe. Le PSG devait se rassurer, dans un match sans aucun enjeu face à Bruges et les Parisiens se sont fait plaisir Martin Guez. Ils ont aussi fait plaisir à leurs supporters. 

[Transcription manquante]

Article publié le 07/12/2021

RFI - Radio France Internationale