Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 06/09/2021 20h00

Transcription

Vous écoutez RFI, il est 22h à Paris, 20h en temps universel.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile. Présenté ce soir en compagnie de Sébastien Duhamel, bonsoir Sébastien.

Sébastien Duhamel : Bonsoir Romain, bonsoir à tous.

RA : À la Une ce soir, la mort de Jean-Paul Belmondo. L'acteur français avait 88 ans. Révélé dans le filmÀ bout de souffle de Jean-Luc Godard, il était devenu ensuite l'un des acteurs français les plus populaires. Hommage dans un instant.

SD : En Guinée, le colonel Mamady Doumbouya tente de rassurer. Le commandant des forces spéciales qui ont renversé hier le président Alpha Condé s'est exprimé aujourd'hui. Il promet que les contrats économiques seront assurés, et qu'il n'y aura pas de « chasse aux sorcières ».

RA : Et puis en France, dans deux jours l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015 qui avaient fait 130 morts. Coup de projecteur ce soir sur la justice rendue en Irak dans les affaires de terrorisme.

-----

SD : Il était l'une des figures les plus populaires du cinéma français.

RA : Jean-Paul Belmondo s'est éteint à l'âge de 88 ans. « Il est parti rejoindre ses vieux complices du Conservatoire », écrit sa famille dans un communiqué. Jean-Paul Belmondo a tourné dans plus de 80 films qui ont attiré plus de 130 millions de spectateurs au cinéma. Avant de revenir sur sa carrière, je vous propose d'entendre Jean-Paul Belmondo, c'était en 1980 dans le film Le Guignolo.

« Oh, toute ma fine équipe est là ! Te voilà, toi. Et toi ? Ouh, il a la barbe qui pique… Ah, voilà Frédo le farceur, dit Feu rouge, dit Nœnœil. Tu sais que tu es mon préféré toi. Mais ? Où est mon partenaire ? Mon ami, mon cabane. Oh, le voilà ! »

RA : Jean-Paul Belmondo en 1980 dans Le Guignolo, un style qui définira l'acteur Muriel Maalouf.

Sa décontraction légendaire, sa gouaille et son charisme marqueront à jamais le cinéma français. Né en 1933 à Neuilly-sur-Seine, le jeune Belmondo grandit dans une famille d'artistes. Il intègre le conservatoire dans les années 50 où il rencontre Jean Rochefort, Claude Rich, Jean-Pierre Marielle, autant d'amis pour la vie. Après des petits rôles au théâtre et au cinéma, c'est Jean-Luc Godard qui lance véritablement sa carrière en l'engageant dans À Bout de souffle. Une vedette est née. Il devient, avec Alain Delon, l'un des deux monstres sacrés du cinéma avec lequel il joue nombre de duos mémorables notamment dans Borsalino. Il enchaîne alors les rôles entre titi parisien à la Gabin, pitre à la Fernandel ou jeune premier. Acteur emblématique de la Nouvelle Vague, il se tourne vite vers les comédies et les films d'aventure où il exécute lui-même les cascades. Multi récompensé : Palme d'honneur en 2011 à Cannes, le Lion d'Or à Venise en 2016, et à l'honneur des César en 2017 où Bébel plaisantait encore sur sa « sale gueule » une canne à la main.

RA : Muriel Maalouf.

SD : Et les réactions sont très nombreuses après le décès de Jean-Paul Belmondo.

RA : On peut citer la réaction d'Alain Delon, acteur de la même génération que Jean-Paul Belmondo. Ils ont tourné ensemble dans le film Borsalino en 1970. Alain Delon s'est dit « complètement anéanti (..)C'est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans », a-t-il déclaré à la chaine de télévision CNews.

SD : Autre grand titre de l'actualité ce soir : la Guinée au lendemain du coup d'État.

RA : Le président Alpha Condé renversé par les forces spéciales. Aujourd'hui, l'homme qui se trouve à la tête des forces spéciales s'est exprimé, le colonel Mamady Doumbouya. En uniforme, il s'est adressé aux anciens ministres et présidents des grandes instituions guinéennes, tous obligés d'honorer ce rendez-vous sous peine d'être considérés en état de « rébellion ». On va revenir sur ce qui a été dit au cours de cette allocution avec Jeanne Richard, allocution qui a débuté par une minute de silence à la mémoire des victimes du régime d’Alpha Condé.

Dans son allocution, le colonel Mamady Doumbouya promet, je cite, « qu'il n'y aura pas de chasse aux sorcières, mais que la justice sera la boussole qui orientera les Guinéens ». Il annonce la continuité des services de l'État jusqu'à la mise en place d'un nouveau gouvernement. Et ajoute que les documents de voyage et les véhicules de fonction des ministres et présidents d'institution doivent être remis aux autorités. Le colonel Doumbouya a également tenté de rassurer les partenaires et les investisseurs étrangers. Il annonce ainsi que les activités minières et les exportations de produits miniers se poursuivent Beaucoup de figures politiques ont répondu présent à cette convocation. Des membres du gouvernement, tout juste démis de leurs fonctions : le Premier ministre, les ministres de la Défense, de la Sécurité, des Mines, le porte-parole du gouvernement. Côté institutions, les présidents l'Assemblée nationale, de la Céni, de la Cour constitutionnelle ou encore de la Haute Autorité de la Communication. L'objectif, pour les putschistes, c'était d'assoir leur prise de pouvoir. La présence des plus hautes autorités civiles de la capitale, même sous contrainte, signe une certaine reconnaissance de leur coup de force.

RA : Et à noter que les militaires ont annoncé, ce lundi, la réouverture des frontières aériennes. En revanche, les frontières terrestres restent fermées et le couvre-feu est toujours en vigueur en Guinée.

SD : RFI 22h05 à Paris. En France, dans deux jours l'ouverture d'un procès historique.

RA : Le procès des attentats du 13 novembre 2015 en France, les pires attaques ayant touché le pays avec un bilan de 130 morts à Paris et sa proche banlieue. Le procès s'ouvre mercredi et il doit durer neuf mois. Vingt accusés doivent comparaitre. Les chiffres sont impressionnants, il y aura plus de 1 700 parties civiles. Les parties civiles sont les parties qui demandent réparation dans un procès. Évidemment, cet évènement sera à suivre sur RFI. Avant cela on s'intéresse à la manière dont la justice est rendue dans les affaires de terrorisme, à l'étranger : direction l'Irak. Le pays meurtri par des années de terrorisme. Comment se déroulent les procès dans ce pays ? Comment sont menées les enquêtes et quelle défense peuvent avoir les jihadistes ? Éléments de réponses avec notre correspondante à Bagdad, Lucile Wassermann.

Dans le bureau d'Alaa Shoon, les dossiers s'empilent par dizaines. Cet avocat irakien est spécialisé dans les affaires terroristes, fréquentes dans ce pays. Il défend des victimes, mais aussi parfois des jihadistes, et ce travail peut s'avérer dangereux dit-il : « Il y a déjà eu plusieurs avocats qui ont été attaqués parce qu'ils défendaient des jihadistes. Des gens ont brulé leur voiture, ont détruit leur bureau, ou leur ont même tiré dessus. » Beaucoup refusent alors de défendre ces jihadistes. Et les avocats commis d'office, eux, négligent souvent leur travail pour des raisons financières : « Il va être payé 20 ou 30$ par la Cour pour faire ce travail, donc évidemment, sa motivation ne sera pas la même. Il ne va pas vraiment regarder les preuves ni se plonger dans le dossier ni même discuter avec les témoins. » Résultat : la procédure ne prend que quelques mois et le travail d'enquête est souvent expéditif en Irak. Privant les accusés d'un droit à la défense, mais aussi les victimes de vérité et de justice équitable. Lucile Wassermann, Bagdad, RFI.

SD : Enfin, on termine ce Journal en français facile en musique

RA : Connaissez-vous la chanteur Soprano ? C'est un Marseillais originaire des Comores, aujourd'hui l'un des artistes les plus populaires en France. Soprano vient de sortir son septième album, intituléChasseur d'étoiles. Un album dans lequel Soprano abord des thèmes nouveaux. Présentation Sébastien Jédor.

Chasseur d’étoiles confirme le changement de statut de Soprano, âgé de 42 ans. Moins de rap, plus de chanson style variété. Dès le début, ce titre Près des étoiles, clin d’œil appuyé au groupe star des années 80 : Gold. Comme le dit Soprano, la musique doit servir de « thérapie » au « pays des antidépresseurs ». Mais cet album n’est pas que légèreté. Soprano aborde le racisme pour la première fois dans Racine et un autre titre, Roi Lion, est un hommage à son père, mort du Covid aux Comores. Depuis, Soprano ne supporte plus les discours anti-vaccins. Les prochains mois s’annoncent chargés pour Soprano. Une tournée des stades en 2022 en plus de sa fonction d’ambassadeur de l’Unicef, le Fonds des Nations unies pour l’Enfance, depuis trois ans. Soprano vient de s’engager pour la réhabilitation de quatre écoles aux Comores.

RA : Chasseur d’étoiles, le dernier album du chanteur français Soprano.

Fin du Journal en français facile.

Article publié le 06/09/2021

RFI - Radio France Internationale