Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 04/11/2021 20h00

Transcription

Clémetine Pawlotsky : Merci d’écouter RFI, il est 21h00 à Paris, 16 heures à Washington. Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile présenté ce soir avec Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie ! 

Sylvie Berruet : Bonsoir Clémentine, bonsoir à toutes et à tous.

CP : À la une, aux États-Unis la vaccination contre le Covid-19 sera obligatoire à partir du 4 janvier pour tous les employés travaillant dans une entreprise de plus de 100 personnes. 

SB : La Russie et la Biélorussie se rapprochent. Les dirigeants des deux pays se sont rencontrés aujourd'hui. Ils ont signé une série d'accords.

CP : C'est une première en 3 ans. En Israël, le parlement a réussi à adopter le budget de l'État pour l'année 2021. 

SB : Et puis, on parlera tennis. Nous serons en direct du masters 1000 de Paris-Bercy. Bilan de cette journée à suivre.
 
-----

SB : La vaccination contre le Covid-19 va devenir obligatoire pour des dizaines de millions de salariés américains.

CP : À partir du 4 janvier, les employés des entreprises de plus de 100 salariés devront être complètement vaccinés et s'ils refusent, ils devront être testés chaque semaine. C'est la Maison Blanche qui l'annonce. Le but est d'augmenter le nombre de personnes vaccinées pour accélérer la reprise économique. À Washington, Guillaume Naudin.  

L’obligation vaccinale, ça marche. C’est le président Biden qui le dit dans le communiqué qui accompagne cette annonce. Il souligne notamment que depuis les premières obligations qu’il a décrétées, le nombre d’Américains non vaccinés est passé de 100 à 60 millions. Les entreprises de plus de 100 salariés savent désormais qu’elles devront obligatoirement appliquer les règles annoncées en septembre à partir du 4 janvier. Si de nombreuses entreprises, parmi les plus grandes et les plus célèbres du pays ont déjà devancé l’appel, d’autres attendaient les précisions pour s’organiser. Elles savent qu’elles encourront jusqu’à 13 000 dollars d’amende à chaque fois qu’elles ne se conformeront pas aux règles. La date du 4 janvier, relativement lointaine permet aussi de passer les fêtes et de ne pas ajouter de difficultés aux actuels problèmes logistiques dans les chaînes d’approvisionnement. Pour autant, la maison Blanche souligne que partout où l’obligation vaccinale a été mise en place, il n’y a pas eu de vagues de licenciement ou de manque majeur de personnel. S’il y a eu des manifestations contre l’obligation, notamment chez les pompiers ou les policiers de New York qui a instauré ses propres règles plus tôt, le président américain affirme que l’obligation vaccinale a le soutien de l’opinion. 

SB : Et pendant ce temps, l’Europe redevient l'épicentre de la pandémie.

CP : L'organisation mondiale de la santé juge « très préoccupant » le rythme de transmission du Covid-19. Selon l'OMS, l’Europe pourrait enregistrer près de 500 000 morts supplémentaires d'ici à février. Cette 4eme vague frappe particulièrement l’Allemagne.Le pays a battu aujourd’hui un triste record d'infections : 33 949 personnes ont été testées positives au virus, en seulement 24 heures. 
Et puis, en France, le masque redeviendra obligatoire dès lundi pour une partie des élèves. La mesure s'appliquera dans 39 départements supplémentaires. 

SB : L'alliance entre la Russie et la Biélorussie se renforce.

CP : Les dirigeants des deux pays se sont rencontrés aujourd'hui. Le président russe Vladimir Poutine a renouvelé son soutien au régime biélorusse d’Alexandre Loukachenko, actuellement visé par des sanctions occidentales. Les deux dirigeants ont également signe une série d'accords, sur l'économie, l'industrie ou encore l’agriculture. À Moscou, Anissa el Jabri. 

Fiscalité banque industrie pétrole  gaz transports.. l’union Biélorussie Russie a des allures avant tout de marché commun, le texte signé est d’ailleurs titré « deux pays une économie ». Une ambition encore peu concrète : le contenu n’est pas précisé et la date de mise en œuvre.. non plus.. un  référendum doit en tout cas être organisé en Biélorussie en février prochain. L’essentiel est ailleurs, dans l’affichage d’un front commun anti occidental. « Nous avons l'intention de nous 'opposer ensemble à toute tentative d'ingérence dans les affaires intérieures de nos États souverains",, déclaration de Vladimir Poutine ; le président russe qui a aussi souligné : « La Russie est le principal partenaire commercial de la Biélorussie ». Principal partenaire tout court tant l’homme fort de Biélorussie est désormais isolé et dépendant de Moscou. Alexandre Loukachenko a d’ailleurs, tous les médias russes le soulignent, multiplié les phrases amicales et fait promettre au président russe de le recevoir prochainement en Crimée. Anissa el Jabri Moscou RFI.

SB : À la COP26 de Glasgow en Écosse, 19 pays s'engagent à cesser de financer les énergies fossiles à l’étranger d'ici à la fin 2022.

CP : Parmi eux, les États-Unis ou encore le Canada. Ils estiment qu' « Investir dans des projets d'énergie fossile laissés tels quels comporte de plus en plus de risques sociaux et économiques et a des impacts négatifs sur le revenu des États, l'emploi local, les contribuables et la santé publique ». À noter que les nations du G20 se sont récemment accordées pour cesser de soutenir les projets de centrales au charbon à l'étranger. Le plan annoncé aujourd’hui, à l'initiative de Londres, inclut pour la première fois gaz et pétrole. Il  promet aussi de réorienter cet argent vers des énergies renouvelables.

SB : En Israël, le parlement a adopté le budget pour l'année 2021.

CP : C'est la première fois en 3 ans que le gouvernement y parvient. Avant cela, lorsque le Premier ministre Benyamin Netanyahu était au pouvoir le pays était dans l'impasse. Il échouait à chaque fois à faire adopter le budget de l'État avec pour conséquence : la dissolution du parlement et la convocation d'élections législatives anticipées. Explications de notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa. 

« C’est un jour de fête pour l’État d’Israël », écrit sur Twitter le Premier ministre Naftali Bennett. 61 voix pour, 59 contre. La coalition au pouvoir dispose d’une très courte majorité au parlement. C’est finalement suffisant pour faire adopter le budget.  Ce vote, c’était le premier vrai test pour le gouvernement de Naftali Bennett. En Israël, la majorité au pouvoir tient sur le fil. Il s’agit d’une coalition de partis de la droite, du centre et de la gauche. En juin dernier, ces formations politiques mettent leurs différences de côté, et s’unissent afin de chasser du pouvoir l’ancien Premier ministre Benyamin Netanyahou. Et mettre un terme à deux ans de crise politique, ponctuées par quatre scrutins législatifs anticipés. Depuis, Benyamin Netanyahou, ancien chef du gouvernement, devenu chef de l’opposition, a promis de revenir au pouvoir. Il se tient en embuscade et guette le moindre faux pas de l’exécutif.  L’adoption du budget 2021 l’éloigne de son objectif. Mais le répit est de courte durée pour la majorité ! Dès ce jeudi, les débats reprennent à la Knesset sur le budget 2022. 

SB : Le président palestinien Marmoud Abbas a été reçu au Vatican.

CP : Il a rencontré le pape François et plusieurs autres responsables du Saint siège. Ces derniers ont évoqué la « nécessité de rétablir le dialogue » avec les autorités israéliennes « pour une solution à deux états ». Il s’agissait de la deuxième visite du président palestinien au Vatican, depuis l'élection du pape François en 2013. 

SB : Le pape qui a nommé, aujourd'hui la première femme à la tête du gouvernorat du Vatican.

CP : Il s’agit de la sœur franciscaine Raffaella Petrini, 52 ans. Elle sera chargée de superviser les opérations administratives notamment les musées du Vatican, la poste, et la police. Elle devient ainsi la femme la plus haut placée du Vatican. 

SB : Du tennis, pour finir, avec les 8e de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy.

CP : Oui et on retrouve sur place Eric Mamruth, du service des sports de RFI. Bonsoir Éric, alors, actuellement, le tenant du titre le russe Danil Medvedev est sur le court. 

[Transcription manquante]

Article publié le 04/11/2021

RFI - Radio France Internationale