Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 02/11/2021 20h00

Transcription

Clémentine Pawlotsky : Merci d’écouter RFI, il est 21h00 à Paris, 3h30 à Pékin. Bonsoir à tous.

À la une, cette recommandation qui suscite beaucoup d'interrogations en Chine. Le gouvernement demande à la population de faire des stocks de nourriture. Reportage à suivre dans un instant. 

Nous serons aussi à Glasgow en Écosse, ou se poursuit la COP26, la conférence internationale sur le climat. Plus de 100 pays se sont engagés à mettre fin à la déforestation d’ici à 2030 mais pour l'ONG de défense de l'environnement Greenpeace, ce texte ne va rien changer. 

Au moins 19 mort et plus de 50 blessés à Kaboul. La capitale de l’Afghanistan a été visée ce matin par un attentat suicide. Aucune revendication pour l'instant mais les regards se tournent vers l'organisation terroriste État islamique. 

Et puis, nous irons à Calais dans le nord de la France où 3 personnes observent une grève de la faim. Elles dénoncent les conditions de vie des migrants. Elles jugent aussi insuffisantes les solutions d'hébergement proposées par le gouvernement. 

-----

CP : En Chine, le gouvernement invite la population à faire des réserves de nourriture. Cet appel a provoqué plus d'interrogations que de panique dans la population. Il intervient alors que la Chine est confrontée à un rebond de l'épidémie de Covid-19, avec seulement quelques centaines de cas. Reportage à Pékin de Stephane Lagarde.  

« Ce soir il y a un peu plus de monde que d’habitude » affirme ce caissier d’un supermarché de l’est de Pékin, mais on est loin de la ruée sur les rayons. Tout le monde n’est pas au courant de l’avis publié sur le site internet du ministère du commerce, invitant « les ménages à stocker une certaine quantité de produits de première nécessité afin de faire face aux besoins quotidiens et aux cas d’urgence », sans donner plus de précisions. D’où la question de cette cliente de 50 ans : « Est-ce que c’est à cause de la pandémie ? On ne sait pas, mais je ne m’inquiète pas. L’année dernière, il y a eu plus de cas parfois, et les rayons n’ont jamais été vides. Le gouvernement assure l’approvisionnement ». La reprise épidémique est encore limitée en Chine, mais les autorités ont déployé les grands moyens pour éteindre les clusters, selon la stratégie du « zéro covid » appliquée depuis le début de la pandémie, alors que la Chine s’apprête dans moins de 100 jours à accueillir les jeux olympiques d’hiver. Ce cadre de 35 ans, arrive à la caisse avec un carton de nouilles instantanées, on ne sait jamais… « J’achète un peu plus que d’habitude. C’est à cause de la pandémie ou de Taiwan. Peut-être les deux ? Je ne suis pas inquiet. On habite à Pékin, la guerre n’ira pas jusqu’à Pékin. Je prends un peu plus de choses c’est tout. » Quelques réserves si la guerre de Taiwan avait finalement lieu. Certains médias nationalistes ayant surfé sur ce thème récemment, faute d’explication l’appel du ministère du commerce lundi a donné lieur a toutes les interprétations. Dans le communiqué du Conseil d’État ce matin, il est question de sécuriser les approvisionnements, de contenir l’inflation et d’éviter le gaspillage notamment dans la chaine, avant l’arrivée de l’hiver.

CP : La Chine a par ailleurs augmenté de plus d'un million de tonnes sa production quotidienne de charbon. Une décision prise dans un contexte de pénurie, de manque, d'électricité mais elle tombe aussi au moment où les dirigeants du monde se réunissent pour freiner le réchauffement climatique. 
La COP26 en est à sa 3e journée à Glasgow, en Écosse. Un accord mondial contre la déforestation a d'ailleurs été dévoilé, ce matin par le Premier ministre britannique Boris Johnson. Plus de 100 pays se sont engagés à mettre fin à cette pratique d'ici à 2030. Parmi eux, on retrouve le Brésil, le Canada, la Russie ou encore le Congo. 16 milliards et demi d’euros d'argent public et privé doivent être débloqués. Mais pour Clément Sénéchal, porte-parole de l'organisation de défense de l'environnement Greenpeace, cet accord ne va rien changer. 

[Transcription manquante]

CP : Clément Sénéchal, porte-parole de l'ONG Greenpeace. 
Un nouvel attentat suicide à Kaboul, la capitale de l’Afghanistan. Ça s'est passé ce matin, c'est l'hôpital militaire national qui a été visé, au moins 19 personnes ont été tuées et 50 autres blessées. Le récit de notre correspondante régionale, Sonia Ghezali. 

La première explosion aurait eu lieu devant l’entrée de l’hôpital Sardar Mohammad Daud Khan dans le centre de Kaboul. Des tirs ont ensuite retenti rapportent des habitants de Kaboul qui évoquent une deuxième explosion dans le même secteur. Sur les réseaux sociaux, des témoins publient des vidéos saisissantes. On y voit des personnes dans les étages supérieures, tenir en équilibre contre la paroi de l’hôpital après être sorti des chambres par les fenêtres. Elles se cachent des assaillants qui ont réussi à pénétrer dans les locaux. Une autre vidéo montre des personnes fuir par une petite échelle posée contre un muret qui encercle l’hôpital. Ces images rappellent la terrible attaque que l’établissement a essuyé en 2017, il avait été revendiqué par la branche afghane du groupe État islamique. Les assaillants s’étaient déguisé en médecins pour pénétrer dans l’hôpital où ils avaient ouvert le feu, tuant aussi des patients à l’arme blanche. Une centaine de personnes avait été tuées. Aujourd’hui encore tous les regards se tournent vers l’EI qui s’est attaqué le 3 octobre dernier à une mosquée dans le sud du pays. Le groupe poursuit ses attaques et constitue la principale menace sécuritaire de l’Émirat islamique installé par les taliban.

CP : Toujours en Afghanistan, le gouvernement taliban interdit désormais à la population d'utiliser de la monnaie étrangère, dans le pays. Dans certaines zones, notamment à Kaboul, la capitale, certains échanges commerciaux se font en dollars américains et près de la frontière avec le Pakistan, la roupie pakistanaise est souvent utilisée. 

En France, le gouvernement a présenté aujourd'hui son « contrat d'engagement jeune ». Objectif de ce dispositif : aider au moins 400 mille jeunes, en 2022. Les moins de 26 ans, sans formation ni emploi depuis plusieurs mois, pourront toucher une allocation, c'est à dire une aide financière. Elle pourra aller jusqu'à 500 euros par mois. En échange, les bénéficiaires devront suivre 15 à 20 heures par semaines de formation ou d'accompagnement pendant 6 à 12 mois. 

À Calais, dans le nord de la France, 3 personnes sont en grève de la faim. Elles protestent contre les conditions de vie des migrants présent dans la zone et les annonces faites aujourd'hui par le médiateur du gouvernement ne leur conviennent pas. Delon Didier Leschi, l'État s'engage à proposer systématiquement un hébergement aux migrants qui seront délogés de leurs campement de fortune. Les associations jugent cette mesure largement insuffisante. Alexis Bedu. 

10 minutes de réunion et puis plus rien. Entre les associations calaisiennes venant en aide aux réfugiés et Didier Leschi le médiateur envoyé par le gouvernement la discussion a tourné court. Les quelques militants réunis bloquent la voiture de l’émissaire du gouvernement quelques instants. Ils ont l’impression que l’on s’est moqué d’eux. Nathanaël Caillot bénévole au Secours catholique. […] Ce qui est proposé. C’est aussi de prévenir les évacuations des campements par une maraude 45 minutes avant l’arrivée des forces de l’ordre. […] Il ne faut pas de nouvelle jungle à Calais. Didier Leschi estime que les démantèlements de campements sont nécessaires. Également pour le bien des exilés. […] Le médiateur reste à Calais. Les grévistes de la faim entameront ce mercredi leur 23e jour de jeûne. Alexis Bédu Calais RFI.

CP : Dans l’actualité en bref, Facebook n’utilisera plus la reconnaissance faciale. Ce dispositif permettait au réseau social d'identifier automatiquement une personne sur des photos ou vidéos, il existait depuis 2010. Le groupe Facebook actuellement empêtré dans des scandales a précisé qu'il supprimerait les données de reconnaissance faciale accumulées sur plus d'un milliard d'utilisateurs. 

Sur la planète foot enfin, Messi déclare forfait. La superstar du Paris St Germain ressent une gêne à la cuisse et une douleur au genou. Il ne participe donc pas au match de ligue des champions, organisé ce soir à Leipzig. 

Article publié le 02/11/2021

RFI - Radio France Internationale