Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 23/03/2020 20h00

Transcription
Anne Verdaguer : Vous écoutez RFI, il est 21h à Paris, 20h en temps universel, l'heure de retrouver comme tous les soirs votre Journal en français facile. Bonsoir à toutes et à tous !
 
À la une de l'actualité en ce lundi 23 mars 2020 :
- la  course contre la montre dans la lutte contre le coronavirus. La plupart des pays tentent d'échapper à la tragédie qui touche l'Italie qui a passé la barre des 6 000 morts aujourd’hui mais où le nombre de cas diminue ce qui laisse entrevoir une lueur d'espoir.
- le confinement concerne désormais plus de 1,7 milliard de personnes dans le Monde. La France annonce ce soir un durcissement des mesures. 
- on ira aussi en Suède et en Inde dans ce journal et on vous parlera des JO de Tokyo qui pourraient très rapidement être reportés.
 
------
 
AV : On démarre avec la situation en France. 186 nouveaux ont été annoncés pour ces dernières  24h par le ministre de la Santé. Olivier Véran a aussi fait connaitre le bilan qui est à présent de 860 morts en France, plus de 2000 patients sont en réanimation et le personnel médical qui est en première ligne est de nouveau touché. Deux médecins, un généraliste et un gynécologue ont trouvé la mort aujourd’hui. Déjà hier, les autorités avaient annoncé la mort d'un médecin en France dû au coronavirus. Dans un ephad, une maison de retraites pour personnes âgées, de l'est de la France, 20 résidents sont décédés lors de ces deux dernières semaines. 
 
Le ministre de la Santé a souhaité répondre à l'inquiétude des professionnels, il a assuré que 40 millions de masques seraient livrés ces 2 prochaines semaines. Olivier Véran a aussi mis en garde contre l'utilisation de la chloroquine pour traiter les malades. On l’écoute.
 
 [Transcription manquante]
 
AV : De son côté, le premier ministre Édouard Philippe a annoncé des mesures plus strictes comme la pratique du sport dans un rayon d’un kilomètre de son domicile et pour une durée d’un heure maximale. Tous les marchés ouverts seront fermés sauf dérogations spéciales, et puis le premier ministre a dit qu'il n'hésiterait pas à prendre des mesures de couvre-feu là où la situation sanitaire l’exigerait.
 
Dans le reste de l'Europe, l'Espagne a vécu aujourd’hui sa journée la plus noire depuis le début de la pandémie avec près de 500 morts de plus en 24 heures. Le gouvernement s'apprête à prolonger de deux semaines le confinement presque total de la population. En Suède, où le bilan est aujourd’hui de 25 morts, les autorités se contentent d’un appel au civisme, et du rappel des règles d’hygiène. Le confinement, lui, n’est toujours pas d’actualité. À Stockholm, la correspondance de Frédéric Faux.
 
[Transcription manquante]
 
AV : La situation à présent en Afrique, un confinement national de 3 semaines a été décrété en Afrique du Sud, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé que l'armée serait déployée dans les rues pour faire respecter cette mesure qui doit durer vingt-et-un jours.
 
Un confinement de 48 heures a également été décrété aujourd’hui à Lubumbashi la capitale économique de la République démocratique du Congo. Un premier mort a été enregistré aujourd’hui au Nigeria sur 36 cas officiellement recensés, la grande majorité à Lagos. Au total, 1 628 cas dont 50 morts ont été déclarés sur le continent. 
 
AV : Et puis de nouveaux heurts ont eu lieu aujourd’hui à Conakry au lendemain d'un référendum sous tension dans le pays. Au moins 11 civils ont été tués par les forces de sécurité a dénoncé l'opposition. L'opposition qui accuse le président guinéen Alpha Condé de vouloir changer la loi fondamentale pour pouvoir briguer un troisième mandat. 
 
L’Inde aussi prend des mesures et  impose un couvre-feu partiel dans la plupart de ses grandes villes depuis ce matin et jusqu’au 31 mars à Bombay, Calcutta, Bangalore ou New Delhi. Tous les commerces non essentiels sont fermés et la plupart des transports arrêtés. Les autorités de la capitale fédérale ont même été plus loin, en interdisant également les taxis et en fermant les frontières avec les États voisins. À New Delhi, c’est l'une des villes les plus peuplées du monde qui se met donc à l'arrêt. Le récit de notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis.
 
[Transcription manquante]
 
AV : On part à présent aux États-Unis, où la confusion règne au plus haut niveau de l'État avec des messages contradictoires de la part des politiques sur les mesures à prendre face au coronavirus. Le président américain Donald Trump a émis des doutes sur les restrictions et le confinement face au coronavirus. Il déplore l' impact sur l'économie. Autre son de cloche de la part du maire de New York, ville la plus touchée des États-Unis, Bill de Blasio appelle à généraliser à l'ensemble du pays les mesures de confinement. Et puis démocrates et républicains ont de nouveau échoué à trouver un accord sur un plan de relance massif de près de 2 000 milliards de dollars pour l'économie américaine.
 
AV : Les Jeux olympiques de Tokyo, qui doivent débuter le 24 juillet pourraient être reportés. Une décision du CIO, le Comité international olympique sera annoncé très prochainement selon l'Organisation mondiale de la Santé. Cédric de Oliveira.
 
 [Transcription manquante]
 
AV : C’était le Journal en français facile sur RFI, à demain, très bonne soirée à tous !

Article publié le 23/03/2020

RFI - Radio France Internationale