Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 12/03/2020 20h00

Transcription

Julien Coquelle Rohem : Vous écoutez RFI, il est 21h à Paris, 20h en temps universel. L'heure de retrouver comme tous les soirs votre Journal en français facile que j'ai le plaisir de présenter ce soir avec Loïc Bussières. Bonsoir Loïc.

Loïc Bussières : Bonsoir Julien, bonsoir à toutes et à tous.

JCR : à la une de ce journal, la pandémie de coronavirus. Plus de 130 000 personnes ont été contaminées dans le monde. Près de 5 000 sont décédées. En France, on dénombre plus de 2 800 cas. Ce soir, le président Emmanuel Macron s'est exprimé il y a une heure. Il annonce la fermeture des écoles, des crèches et des universités.

LB : Nous reviendrons également sur cette annonce coup de tonnerre de Donald Trump face au coronavirus. Les voyageurs de 26 pays européens n'auront plus le droit d'entrer aux États-Unis pendant 30 jours une annonce qui a fait plonger les bourses du monde entier aujourd'hui celle de Paris enregistre la pire séance de son histoire.

JCR : Et puis la chanteuse malienne Rokia Traoré arrêtée en France. Elle est actuellement en prison. La Belgique demande à ce qu'elle revienne sur son sol pour la juger.

Nous parlerons aussi de la mort de Tonie Marshall, réalisatrice. Elle était la seule à avoir remporté le César de la meilleure réalisation. C’était en 2000, en France.

------

LB : Et tout d’abord en France la déclaration très attendue d'Emmanuel Macron face à la crise du coronavirus

JCR : Oui, l'Elysée avait promis des mesures fortes alors qu'en France on décompte désormais 2876 cas dont 129 en réanimation ; 61 décès soit 13 de plus en 24h. On se demandait si les élections municipales de dimanche allaient être annulées : la réponse est non. Emmanuel Macron a en revanche promis des mesures d'aides aux entreprises, demandé aux personnes âgées ou malades de rester chez elles le plus possible. Mais la principale annonce de ce soir c'est que des millions d'enfants d'écoliers, de lycéens, d'étudiants resteront à la maison lundi et on ne sait pas pour combien de temps. Écoutez le président français.

[Transcription manquante]

LB : Le président Emmanuel Macron qui a aussi envoyé des messages à l'Europe et contre le nationalisme.

JCR : Il a admis que la fermeture des frontières serait peut-être nécessaire mais qu'elle devrait se décider au niveau européen. Il a aussi appelé l'Union Européenne à réagir « vite et fort » et demandé à ses ministres de préparer un plan de relance national et européen.

LB : Un message qui s'adressait aussi, on le devine, à Donald Trump.

JCR : Oui « le virus n'a pas de frontières » dit Emmanuel Macron. Face au coronavirus le président américain a en effet décidé d'interdire aux citoyens de 26 pays européens d'entrer sur le sol américain pour 30 jours à partir de samedi. Il assure que le commerce ne sera pas touché. Ce qui n'a pas empêché les bourses de s'effondrer alors que le coronavirus faisait déjà du mal à l'économie. Jeudi noir sur les marchés mondiaux. Le point avec Olivier Rogez.

-12,28% : c'est tout simplement la plus forte baisse de l'histoire jamais enregistré en une séance à la bourse de Paris. Et le mouvement est européen voire mondial. Francfort, -12, 24 % Londres, -9,8%...  Milan, Madrid ou Bruxelles, toutes les bourses européennes ont cédé à la panique, tandis que Wall Street, principale place financière mondiale parait totalement déboussolée. Cette panique sur les marchés financiers touche en premier lieu les secteurs les plus affectés par les conséquences de la crise du coronavirus. Le transport aérien, l'hôtellerie, le tourisme, l'automobile sont en chute libre. Renault a perdu 21% à Paris. Les valeurs bancaires s'effondrent car les mesures annoncées par la Banque centrale européenne n'ont pas rassuré les marchés. La BCE annonce pourtant des rachats de dettes publiques et des mesures afin de soutenir les entreprises, notamment les PME. Mais la présidente de la BCE, Christine Lagarde a montré les limites de son action. On ne peut plus baisser les taux européens déjà à zéro, et elle se tourne vers les gouvernements de la zone euro qu'elle fustige pour leur lenteur à apporter une réponse budgétaire ambitieuse. Une virulence qui traduit bien le sentiment dominant en Europe. La panique est là, les gouvernements doivent agir.

LB : Olivier Rogez. Et Donald Trump l'a reconnu cet après-midi, les restrictions auront un « impact important » sur l'économie.

JCR : Le président du Conseil Européen Charles Michel a lui annoncé que l'Union Européenne tenterait d'éviter une perturbation économique. À cela s'ajoute aussi la confusion. Les Américains bien sûr pourront rentrer chez eux mais l'annonce a provoqué la panique. Certains craignent par exemple de ne plus avoir de vols plus tard et veulent rentrer d’Europe au plus vite. Ils étaient très nombreux à se précipiter ce matin vers l'aéroport de Roissy près de Paris.

LB : L'aéroport où la chanteuse malienne Rokia Traoré a été arrêtée mardi dernier.

JCR : elle descendait de l'avion et a depuis été incarcérée c’est-à-dire mise en prison. Un mandat d'arrêt européen avait été émis à son encontre par la justice belge. Dans le cadre d'un litige c'est à dire un désaccord avec son ex compagnon sur qui aurait la garde de leur fille. Elle est actuellement à la prison de Fleury Mérogis en attendant que le tribunal de Paris décide de l'extrader c'est à dire l'envoyer ou non vers la Belgique mercredi prochain.
Les précisions Jeanne Richard.

[transcription manquante]

LB : Les précisions signées Jeanne Richard.
Dans le reste de l'actualité, les Nations Unies, l'ONU appellent à la retenue en Irak.

JCR : Après la mort hier soir de deux américains et d'un Britannique dans une attaque sur une base de l'armée américaine près de Bagdad. 22e attaque depuis fin octobre contre des intérêts américains dans le pays. Quelques heures plus tard, des frappes aériennes attribuées à la coalition internationale ont tué à la frontière syrienne 26 paramilitaires irakiens pro Iran. Est-ce une riposte ? En tout cas Washington attribue régulièrement les attaques à ces factions. « Toutes les options sont sur la table » prévient le secrétaire américain à la Défense.

Et puis elle était la seule femme à avoir remporté le César de la meilleure réalisation. Les César, ce sont les récompenses du cinéma en France comme les Oscar aux Etats Unis. C'était en 2000 pour Vénus Beauté Institut. Tonie Marshall est morte aujourd'hui à 68 ans. Son portrait signé par Elizabeth Lequeret.

Elle était, disait-elle, devenue féministe, sur le tard. De fait, son dernier film Numéro une, mettait en avant le combat d’une femme de pouvoir jouée par Emmanuelle Devos, pour s’imposer dans un milieu très masculin celui du CAC 40. Née en 1951, Tonie Marshall, était une l'enfant du sérail, la fille de Micheline Presle, et du producteur américain William Marshall. C’est donc tout naturellement qu’elle commence au cinéma devant la caméra. Dans les années 70 et 80, elle joue nombreux seconds rôles dans des séries télévisées et quelques comédies comme Les sous doués de Claude Zidi. En 1990 elle passe à la réalisation avec Pentimento. Ses films suivant seront souvent des chroniques douces-amères de personnages paumés, déprimés ou écorchés vifs comme Pas très catholique ou Enfant de salaud ; tous deux interprétés par son amie Anémone. En 2000, elle devient avec Vénus Beauté la première femme à recevoir le César du meilleur réalisateur. Immense succès populaire, le film fera même l’objet d’une série télévisée. Chose rare dans le monde du cinéma, Tonie Marshall mettait souvent en scène des femmes de plus de 50 ans ; que ce soit son actrice fétiche, Nathalie Baye dans Passe Passe ou encore Catherine Deneuve dans Au plus près du Paradis.

JCR : Elizabeth Lequeret. C’est avec elle que se termine ce journal en Français Facile. Merci de l'avoir suivi et merci à Loïc Bussière de m’avoir accompagné. On se retrouve sur le site RFI Savoirs quand vous voulez !

Article publié le 12/03/2020

RFI - Radio France Internationale