Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 07/10/2020 20h00

Transcription

Vous écoutez RFI il est 22h à Paris, 20h en temps universel.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile présenté ce soir en compagnie de Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Romain, bonsoir à tous.

RA : À la une ce soir : la campagne présidentielle aux États-Unis. Un nouveau débat a lieu ce soir, il opposera les « numéro 2 », ceux qui sont candidats aux postes de vice-Président après le scrutin du 3 novembre, et il s'agit de Mike Pence côté Donald Trump, et de Kamala Harris côté Joe Biden.

SB : En Grèce un verdict applaudi par des milliers de manifestants. Après 5 ans de procès, le parti néonazi Aube dorée a été qualifié « d'organisation criminelle » par la justice. Une victoire pour les militants antifascistes.

RA : Et puis en football la France affronte l'Ukraine en match amical. C'est la mi-temps, l'équipe de France mène 4-0.

------

SB : Aux États-Unis un nouveau débat ce soir à la télévision à moins d'un mois de l'élection présidentielle.

RA : Huit jours après le débat entre les deux candidats à la Maison Blanche Donald Trump et Joe Biden, ce sont les « numéro 2 » qui vont s'affronter. Autrement dit les candidats à la vice-présidence. Mike Pence d'un côté, le vice-président sortant, Kamala Harris de l'autre la sénatrice californienne qui a été choisie par Joe Biden. Quel sera le ton de ce débat, on se souvient de la tension, la violence entre Donald Trump et Joe Biden la semaine dernière. Depuis le contexte a évolué avec l'hospitalisation de Donald Trump et ses propos sur le coronavirus. Présentation Romain Lemaresquier.

Après ce qui est dorénavant considéré comme le pire débat de l’histoire, celui qui opposait la semaine dernière Donald Trump à Joe Biden, c’est au tour des candidats à la vice-présidence de s’affronter. Un débat qui va se dérouler dans une ambiance très particulière, pandémie de Covid-19 oblige. Des parois en plexiglass ont été installées sur le plateau et les estrades des deux orateurs seront espacés de 4 mètres, c’est-à-dire une distance bien supérieur à celle de la semaine dernière. Et c’est certainement le thème de la pandémie qui sera scruté et décortiqué. Quelques jours après la sortie de Donald Trump de l’hôpital, la question de la gestion de cette crise sanitaire va certainement être au cœur des débats. Des échanges qui pourraient s’avérer houleux. Kamala Harris, ancienne procureur général de Californie, va certainement faire appel à son expérience pour attaquer son rival sur un dossier géré par l’actuel Vice-président, puisque ce dernier pilote la cellule de crise de la Maison Blanche chargée de lutter contre la propagation du virus. Un débat organisé à Salt Lake City dans l’État de l’Utah entre deux personnalités que tout oppose. Mike Pence, avocat de formation, fervent chrétien, conservateur de la première heure, est également un ancien animateur de radio. Kamala Harris, fille d’immigrés, première colistière noire, considérée comme une libérale est connue quant à elle pour sa verve et ses attaques.

RA : À suivre donc, ce sera à partir d’une du matin en temps universel. Et preuve que la tension entre Donald Trump et Joe Biden ne baisse pas, le Président américain a traité son adversaire de cinglé (de fou). « C'est un cinglé depuis des années et tout le monde le sait », écrit-il sur Twitter.

SB : En Grèce la fin de cinq ans de procès applaudie par des milliers de manifestants.

RA : Cinq ans pour juger le parti néonazi Aube dorée, et ce matin le verdict : Aube dorée qualifiée d' « organisation criminelle ». Un verdict qui s'accompagne de nombreuses condamnations, et en premier lieu celle du chef et fondateur d'Aube Dorée reconnu coupable d'avoir dirigé une organisation criminelle. Il connaitra sa peine lors d'une audience ultérieure mais il risque jusqu'à 15 ans de prison. Ce verdict effectivement a été accueilli par des milliers de manifestants qui s'étaient rassemblé devant le tribunal. Reportage à Athènes de Joël Bronner.

Ils étaient des milliers à Athènes devant le tribunal de l’avenue Alexandras, à attendre le verdict d’un procès débuté en 2015. À l’extrémité d’une banderole de son syndicat enseignant, Eleni Traxana, professeure dans une école élémentaire de la capitale grecque, résume les attentes des manifestants. « Aube Dorée est un parti nazi, un parti fasciste. Ses membres ont commis de nombreux crimes. Nous tous qui sommes réunis ici, nous espérons leur condamnation parce qu’ils ont assassiné quelqu’un et commis de nombreuses violences envers les immigrés et les opposants politiques de gauche. Nous souhaitons qu’ils soient envoyés en prison et que le parti lui-même soit interdit, pour qu’il ne puisse plus se présenter aux élections. » Quelques minutes plus tard, le vœu de l’enseignante est exaucé. À l’annonce publique du verdict reconnaissant le chef du parti Aube Dorée coupable des charges reconnues contre lui, la foule exulte. Mais à peine quelques secondes après, dans ce qui apparait comme un usage très précoce de la violence alors que la situation ne dégénérait absolument pas, les jets d’eau et les gaz lacrymogènes ont commencé à pleuvoir en provenance des forces de l’ordre. La foule n’a eu d’autre choix que de se disperser et la fête des manifestants réunis là, célébrant la criminalisation d’Aube Dorée, a ainsi tourné court. Joël Bronner, Athènes, RFI.

RA : Et nombreuses réactions en Grèce après le verdict, « la démocratie a gagné aujourd'hui », a déclaré le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. Il estime que cette décision met fin à une ère « traumatisante » de la vie publique en Grèce.

SB : Et puis la situation qui ne s'arrange pas dans le Haut-Karabakh.

RA : Demain jeudi il y aura une réunion de médiation internationale à Genève en Suisse, avec la Russie, les États-Unis et la France. Le ministre des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan fera le déplacement. Son pays est impliqué dans ce conflit face à l'Arménie. Les Arméniens qui peuple majoritairement le Haut-Karabakh, région séparatiste d'Azerbaïdjan et où les combats font rage depuis 10 jours.

SB : On continue de présenter les lauréats des prix Nobel dans le Journal en français facile. 

RA : Lundi c'est la médecine, hier la physique, et aujourd'hui la chimie. Et les lauréats sont des lauréates, une Français et une Américaine. Toutes deux ont travaillé sur un système qui permet de modifier les gènes humains, c'est une avancée révolutionnaire. On appelle cela les ciseaux ou en termes scientifiques, tenez-vous bien, Crispr-Cas-9. Simon Rozé nous en dit plus.

Crispr-Cas-9 est un outil qui permet de retirer un bout de génome pour le remplacer par un autre. Sa découverte en 2012 a ouvert tout un champs de possibilités. Utilisé tous les jours en recherche fondamentale, il permet de facilement observer l’effet de tel ou de tel gène pour comprendre comment fonctionnent les mécanismes cellulaires. De manière appliquée, cette technique ouvre également la voie à ce qu’on appelle la thérapie génique : pour lutter contre le cancer, le VIH sida ou même Alzheimer en allant réparer en quelques sortes les gènes responsables de ces maladies. Et forcément cette puissance peut conduire à des dérives notamment tout ce qui concerne la recherche sur les embryons humains. Il y a deux ans He Jiankui, un chercheur chinois avait annoncé avoir donné naissance à deux jumelles génétiquement modifiées. Une annonce qui avait suscité un tollé de l’ensemble de la communauté scientifique internationale et ses travaux ont par la suite été suspendus. Crispr-Cas-9, ces ciseaux génétiques sont donc très puissants, mais ils ne sont pas dangereux en eux-mêmes comme tous les outils, tout dépend de l’utilisation qu’on en fait et c’est cela qu’a récompensé le comité Nonel en remettant son prix à Jennifer Doudna et Emmanuelle Charpentier.

RA : Et suite des prix Nobel demain avec le Nobel de littérature.

SB : Et puis il y a du football ce soir : la France reçoit l'Ukraine en match amical.

RA : Cela se passe au Stade de France et Antoine Grognet est sur place. Antoine l'équipe de France mène 4-0 c'est la mi-temps ?

[Transcription manquante]

RA : Enfin un crochet par Roland Garros avant de terminer ce journal car le numéro 1 mondial Novak Djokovic vient de se qualifier pour les 1/2 finales. Eric Mamruth.

Dans la douleur sans doute le match le plus compliqué depuis le début de ce tournoi. Mais il a réussi à vaincre ses douleurs à la nuque au bras au dos pour battre finalement l'Espagnol Pablo Carreno-Busta 18e joueur mondial, le score 4/6 6/2 6/3 6/4 pour Novak Djokovic qui se qualifie donc pour les 1/2 finales de ces Internationaux de France de tennis à Roland Garros, il affrontera après-demain la Grec Stefanos Tsitsipas

Article publié le 07/10/2020

RFI - Radio France Internationale