Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 06/05/2020 20h00

Transcription

Fanny Bleichner : Vous écoutez Radio France internationale il est 22h à Paris, 20h en temps universel. Bonsoir et bienvenue dans cette nouvelle édition du Journal en français facile. À la une de l'actualité ce soir :
- le nombre record d'emplois détruits aux États-Unis en avril, en raison de l'épidémie de coronavirus : plus de 20 millions d'emplois, la plupart dans le secteur des loisirs, de la restauration et de l'hôtellerie. On connaîtra vendredi les chiffres officiels du chômage.
- Emmanuel Macron a dévoilé ce mercredi son plan pour la culture en France. Mesure la plus concrète annoncée : la prolongation des droits des intermittents du spectacle jusqu'en août 2021. Il propose aussi que ces intermittents puissent travailler dans les écoles.
- le télétravail a de réels impacts sur la santé physique et mentale, c'est ce qui ressort d'une étude publiée aujourd'hui. Parmi les difficultés soulignées : celle de conjuguer vie professionnelle et familiale.
- les conditions de détention en Égypte doivent être respectées ! C'est ce que martèle Paris après la mort d'un jeune égyptien en prison le week-end dernier. Il était l'auteur d'une vidéo très critique envers le président.

-----

FB : La crise sanitaire a déjà d'importants effets sur l'économie aux États-Unis. Face à la pandémie de Covid-19 et en raison de mesures de confinement, de nombreuses entreprises ont dû fermer leurs portes. Conséquence en avril plus de 20 millions d'emplois ont été détruits, selon le rapport mensuel du cabinet de conseil aux entreprises américain ADP. Explications d'Anieshka Koumor.

C'est une baisse à laquelle les économistes s'attendaient, mais son ampleur est sans précédent. Les chiffres sont d'autant plus inquiétants qu'ils ne concernent que les douze premiers jours du mois passé. 20 millions 236 000 emplois détruits, donc. Plus de 40% de ces postes appartiennent aux secteurs des loisirs, de la restauration et de l'hôtellerie. Ainsi, dans les services, 16 millions de personnes ont perdu leur travail. Le choc est violent et laissera de profondes cicatrices sur l'économie américaine. Les pertes d'emplois de ce mois d'avril rejoignent les pires niveaux de la Grande Dépression des années trente, estiment les experts du cabinet de conseil ADP. Ce vendredi, ce sera au ministère du Travail de dévoiler les chiffres du chômage mensuels. Les économistes s'attendent d'ores et déjà à 28 millions d'emplois perdus dans les secteurs privé et public confondus.

FB : Les États-Unis qui ont franchi le cap des 70 000 morts. Déclaration ce mercredi de Donald Trump : cette crise est « pire que Pearl Harbor », « pire que le World Trade Center », a-t-il ajouté. Toujours aux États-Unis, on apprend qu'au moins 30 000 personnes séjournant ou travaillant en prison ont été contaminées par le coronavirus.

En France, on compte maintenant 25 800 décès officiels. Le déconfinement devrait être organisé à partir du 11 mai. Le premier ministre Edouard Philippe doit donner davantage d'informations sur le sujet. Ce sera demain à 16h, heure de Paris. Ce mercredi, c'est la parole du chef de l'État concernant le monde de la culture, qui était attendue. Emmanuel Macron s'est entretenu par visioconférence avec plusieurs artistes. Le président a ensuite fait plusieurs annonces. Des aides financières ont notamment été évoquées, Muriel Maalouf.

Les droits des intermittents du spectacle seront prolongés jusqu'en août 2021. Voilà la mesure la plus concrète annoncée par Emmanuel Macron mais le chef de l'État espère que beaucoup n'auront pas besoin de ces heures et pourront se remettre au travail. Ainsi il propose d'unir les secteurs de la culture et de l’éducation. Que les intermittents interviennent dans les écoles mais aussi durant les vacances d'été où beaucoup de jeunes de milieux défavorisés ne pourront pas partir et de cette manière cumuler des heures de travail pour les artistes et techniciens. Et si les librairies, petits musées et galeries d'art pourront ouvrir dès la semaine prochaine, les théâtres sont toujours dans le flou. Ceux-ci pourraient démarrer les répétitions mi-mai et peut-être inventer de nouvelles formes selon le président avec un public réduit. Concernant le cinéma, les tournages pourraient reprendre fin mai mais rien n'a été dit sur la réouverture des salles. Emmanuel Macron a annoncé cependant un fonds d'indemnisation temporaire dans ce secteur et fait appel aux assureurs pour apporter leur aide. Enfin, en soutien aux plus jeunes de moins de 30 ans, un programme de commande publique devrait leur être adressé.

FB : Autres annonces aujourd'hui, celles de la SNCF concernant son plan de redémarrage. Il prévoit une reprise progressive des trains grandes lignes dès vendredi. Plusieurs mesures sanitaires vont être instaurées, notamment le port du masque dans les gares et dans les trains. Aujourd’hui, neuf compagnies aériennes basées à Orly ont demandé à l'État de fixer dès maintenant au vendredi 26 juin la date de réouverture de l'aéroport.

En Allemagne, le déconfinement s'accélère. Un retour progressif à la normale est prévu. La chancelière Angela Merkel s'est réjouie des derniers chiffres dans le pays, les jugeant très satisfaisants. Toutes les écoles et tous les commerces seront rouverts la semaine prochaine. Le championnat de football allemand, lui, va pouvoir reprendre à partir de mi-mai. Tandis que le gouvernement belge a fait un choix bien différent : toutes les compétitions sportives dans le pays sont suspendues jusqu'au 31 juillet.

Le Royaume-Uni, lui, accuse un lourd bilan humain. Le nombre de morts a commencé à décroître, mais le pays a dépassé l'Italie et arrive derrière les États-Unis sur cet indicateur avec plus de 30 000 morts. Le premier ministre Boris Johnson a promis de dévoiler une stratégie de déconfinement qui pourrait commencer dès lundi, tout en disant vouloir éviter un deuxième pic. Il a dit son « ambition » d'atteindre 200 000 dépistages par jour « à la fin du mois ».

L'Europe qui a donc été particulièrement frappée par cette pandémie. La Commission européenne prévoit une récession « historique » cette année, avec une chute record du Produit intérieur brut de 7,7% en zone euro, puis un rebond de 6,3% en 2021. Les pays du Sud sont particulièrement concernés en raison de l'arrêt du tourisme. 

Dans tous ces pays le télétravail s'est largement développé ces dernières semaines en raison du confinement et beaucoup de salariés vont encore devoir travailler depuis chez eux. Et cela n'est pas sans conséquence pour la santé physique et mentale. C'est ce que révèle une étude CSA pour Malakoff Humanis, publiée aujourd’hui, et sur laquelle Thomas de Saint Leger s'est penché.

La vie de bureaux manquerait-t-elle aux Français ? Le télétravailleur serait-il moins heureux qu’avant ? C’est ce que laisse penser un sondage effectué du 15 au 20 avril sur un échantillon représentatif d’environ mille salariés. 30% des personnes interrogées évoquent une dégradation de leur santé psychologique. À peine moins de 27% déplorent une santé physique déclinante. Les symptômes de ce mal-être prennent différentes formes : augmentation de la charge mentale, tensions avec l’entourage familial, détérioration de la qualité du sommeil et de l’alimentation. En cause principalement, les difficultés à articuler vie professionnelle et vie personnelle, à se déconnecter totalement, à s’occuper d’un côté des enfants, de l’autre des dossiers. La dégradation du lien social avec les collègues et les managers est aussi avancée par près de 40% des sondés. Pour 30% d’entre eux, cette situation contrainte a un impact négatif sur la motivation. Malgré tout, le télétravail reste plébiscité par une majorité. Un peu moins de 6 nouveaux télétravailleurs sur 10 envisage déjà de demander une poursuite régulière ou ponctuelle de cette pratique après le confinement.

FB : Concernant le Covid-19 à proprement parler, on en sait un peu plus. L'organisation Mondiale de la Santé semble écarter l'hypothèse d'une possible réinfection. Les cas de malades du Covid-19 déclarés guéris puis testés à nouveau positifs seraient en fait liés à la présence de cellules qui sont restées dans les poumons après la guérison.

L'Égypte doit respecter ses « obligations » internationales sur les conditions de détention. Demande de Paris au Caire après la mort en prison du jeune Égyptien Chadi Habache. Il était l'auteur d'une vidéo très critique envers le président Abdel Fattah al-Sissi. Murielle Paradon revient les faits.

Chadi Habache, 24 ans, est mort le week-end dernier en prison, au Caire. Selon le procureur général, il se serait empoisonné avec du produit désinfectant qu’il aurait confondu avec de l’eau. De tels produits sont distribués aux prisonniers dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 qui touche aussi l’Égypte. Sa mort a provoqué une vive émotion. Chadi Habache s’était fait connaitre il y a deux ans en réalisant le clip d’un rockeur célèbre Rami Issam. Sa chanson, Balaha, du nom d’un personnage de film, un menteur notoire, était une critique féroce contre le président Sissi. Après la diffusion de cette vidéo, Chadi Habache avait été arrêté, accusé d’avoir « diffusé de fausses nouvelles » et d’« appartenir à une organisation illégale ». 60 000 prisonniers politiques seraient actuellement détenus dans les prisons égyptiennes selon plusieurs ONG, qui dénoncent régulièrement des conditions de détention indignes. Murielle Paradon.

FB : Le monde de la musique électronique est en deuil. Le co-fondateur du groupe Kraftwerk, l'Allemand Florian Schneider-Esleben, est mort ce mercredi. Il avait 73 ans et souffrait d'un cancer.

Article publié le 06/05/2020

RFI - Radio France Internationale