Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 05/02/2020 20h00

Transcription

Vous écoutez RFI il est 21 h à Paris, 20 h en temps universel.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile. Présenté ce soir en compagnie de Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Romain, bonsoir à tous.

RA : À la une de l’actualité ce soir : de nouvelles mesures face à l’épidémie de coronavirus. En Italie la température de tous les passagers provenant de l’étranger est contrôlée dans les aéroports.

SB : Aux États-Unis Donald Trump devrait être acquitté ce soir. C’est-à-dire qu’il ne devrait pas être condamné à l’issue de son procès en destitution. Le vote des Sénateurs devrait avoir lieu dans une heure.

RA : Et puis en Allemagne c’est un séisme politique. Le Président d’un État régional a été élu grâce aux voix de l’extrême droite.

------

SB : On débute donc par l’épidémie de coronavirus. Et les mesures de restriction qui sont de plus en plus importantes.

RA : Des mesures pour tenter de stopper la propagation de l’épidémie. Ainsi en Chine les déplacements sont limités pour des dizaines de millions d’habitants dans plusieurs villes de l’est du pays. En Chine où la maladie est apparue et où selon le dernier bilan 490 personnes sont mortes du virus. Il y a 24mille cas de contamination. D’autres mesures prises, en Europe et notamment en Italie : où désormais la température de tous les passagers en provenance de l’étranger est contrôlée dans les aéroports à l’aide de caméras thermiques. Les explications, à Rome, d’Anne Le Nir.

Tous les vols en provenance de l’étranger que ce soit un pays européen ou non européen sont concernés. Le contrôle de la température corporelle des passagers qui débarqueront dans un des 12 aéroports internationaux que compte l’Italie sera effectué par thermoscan, ou à l’aide d’un pistolet de mesure de température par infrarouge. Dans ce cas, le contrôle sera réalisé par des médecins et des infirmiers bénévoles, de la Croix rouge ou de la Protection civile. Cette décision, drastique, vise à renforcer ultérieurement la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Elle a été prise par le gouvernement après la diffusion d’un communiqué de l’hôpital Spallanzani, à Rome, indiquant que l’état de santé du couple de Chinois atteints du virus s’aggrave. Hospitalisés depuis le 29 janvier ces touristes sexagénaires, originaires de Wuhan, sont en réanimation. Anne Le Nir Rome RFI.

RA : Et désormais la situation à Hong Kong inquiète. Le territoire semi-autonome a fait part hier de son premier décès lié au virus. Et ce mercredi deux grandes compagnies aériennes américaines, United et American Airlines ont annoncé la suspension de leurs vols vers Hong Kong. Ils avaient déjà pris cette mesure concernant les vols à destination et au départ de la Chine continentale.

SB : Aux États-Unis retour sur la première primaire démocrate qui se déroulait hier dans l’État de l’Iowa.

RA : Et pour beaucoup c’est un fiasco, c’est-à-dire un échec. D’abord parce qu’il y a eu un incident informatique qui retarde la publication des résultats. Ensuite parce selon des résultats partiels, le favori Joe Biden n’arriverait qu’en 4e position. La primaire serait remportée par le jeune Pete Buttigieg, Oriane Verdier.

« Pete Buttigieg l’un des candidats démocrates les plus centristes a remporté d’une courte tête ces primaires test, au coude à coude avec le sénateur bien plus à gauche Bernie Sanders. Devant ses partisans il fêté sa victoire en lançant un message d’espoir “croyez en vous et en votre pays”. “Nous ne connaissons pas les résultats définitifs, mais ce que l’on sait c’est que cette campagne qui a commencé il y a un an avec 4 personnes dans l’équipe, sans aucune notoriété, pas d’argent, juste de grande idée, cette campagne a pris aujourd’hui la tête de cette course pour remplacer le président actuel avec une meilleure vision pour le futur.” Pete Buttigieg affirme vouloir rassembler les communautés rurales urbaines et de banlieue, rassembler démocrates indépendants et mêmes certains républicains pour changer les États-Unis. Rassembler enfin, autour de valeur et non contre un ennemi commun. Un clin d’œil notamment à Joe Biden. Le vice-président de Barack Obama est arrivé quatrième à ces premières primaires. Favoris des sondages nationaux, il a fait de la lutte conte Donald Trump l’un de ses arguments de campagnes.

RA : Et l’actualité de la soirée aux États-Unis c’est le verdict attendu dans le procès Donald Trump. La fin de la procédure de destitution. Les Sénateurs doivent voter dans une heure à Washington. Et sans énorme surprise le Président devrait être acquitté, c’est-à-dire qu’aucune charge ne devrait être retenue contre lui.

SB : En bref l’ultimatum adressé par le Président turc au régime syrien

RA : Ultimatum qui concerne la province d’Idleb en Syrie où le régime mène une offensive. Recep Tayyip Erdoğan demande à Damas de retirer ses forces des abords des postes militaires établies par la Turquie. Faute de quoi il menace de recourir à la force. Le ton monte entre la Turquie et la Syrie après des échanges de tirs en début de semaine à Idleb qui a fait 20 morts, 8 côté turc, 13 côté syrien.

SB : Et puis en Allemagne c’est un véritable séisme politique.

RA : Pour la première fois, le Président d’un État régional a été élu grâce aux voix de l’extrême-droite. C’est un tabou politique dans l’histoire de l’après-guerre, qui tombe en Allemagne. Cela se passe en Thuringe, État de l’est du pays. Le candidat d’un petit parti libéral devance en effet d’une voix le candidat de la gauche radicale. Et pour être élu, le nouveau Président a bénéficié du soutien surpris des voix de tous les élus de l’Afd, le parti d’extrême droite en Allemagne. Voilà qui suscite bon nombre de commentaires en Allemagne. Correspondance de Pascal Thibaut.

“Un tabou brisé”, “une digue rompue” : ces deux expressions reviennent dans beaucoup de commentaires. L’élection surprise d’un libéral dont le parti a fait 5 % aux régionales d’octobre dernier grâce au soutien des chrétiens-démocrates et de l’extrême-droite a provoqué un séisme politique en Allemagne. Thomas Kemmerich a battu d’une voix au troisième tour le ministre-président sortant Bodo Ramelow qui espérait rester à la tête de la Thuringe à la tête d’un gouvernement minoritaire associant son parti Die Linke, les sociaux-démocrates et les Verts. Les condamnations dans les médias et les milieux politiques abondent. Des manifestations de protestation sont organisées dans plusieurs villes de Thuringe, mais aussi à Berlin devant le siège du parti libéral. Les responsables conservateurs ont parlé d’un jour noir pour l’Allemagne, se sont désolidarisés de la CDU en Thuringe et réclamé de nouvelles élections. Cela vaut pour ce parti comme pour son allié bavarois de la CSU. Le président du parti libéral Christian Lindner en revanche s’est félicité de la victoire de son collègue de parti tout en rejetant toute coopération avec l’Alternative pour l’Allemagne. Un ancien ministre FDP et autorité morale du parti a lui effectué une comparaison avec la république de Weimar lorsque les conservateurs ont été soutenus ou ont coopéré avec les nazis. Pascal Thibaut Berlin RFI.

SB : Et puis gros plan sur le commerce illégal. 

RA : Le commerce illégal c’est la 7e économie dans le monde. Plus riche que le Brésil, l’Italie et le Canada. Bien plus secrète également. Chaque année le commerce illégal fait perdre plus de 2mille milliards de dollars à l’économie mondiale. Médicaments, bois tropicaux, cigarettes voire êtres humains, tous les secteurs sont touchés. On en parle à l’occasion du premier forum sur le commerce illégal organisé par l’ONU et qui se tenait à Genève. Notre correspondant Jérémie Lanche était sur place.

Quand on pense marché noir, on imagine souvent que cela ne concerne que quelques pays. Ce serait une erreur. Si certains trafics sont bien documentés, comme celui qui touche le cacao de Côte d’Ivoire, d’autres surprennent. D’après la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement, la contrefaçon concerne un quart du commerce d’alcool dans le monde. 5 % de toutes les importations de l’Union européenne sont illicites. Mais un autre commerce souterrain est encore plus lucratif. C’est celui du tabac. Stefano Betti est le directeur général de l’organisation. Hasard du calendrier. Les douanes françaises viennent d’annoncer une saisie record de tabac l’an passé. 360 tonnes, en hausse de 50 % sur un an. Mais TRACIT insiste également sur les conséquences environnementales du commerce illicite. Pour la pêche, c’est 1/3 des prises qui sont considérées comme frauduleuses. Le trafic de bois, qui empêche les forêts de jouer leur rôle de puits de carbone, génère lui 157 milliards de dollars chaque année. C’est la ressource naturelle la plus rentable pour les contrebandiers. Jérémie Lanche, Genève, RFI.

SB : Enfin en sport football, la suite et la fin ce soir de la 23e journée de Ligue 1.

RA : 6 rencontres viennent de s’achever. À retenir le match nul concédé par Lyon sur sa pelouse face à Amiens 0-0. Actuellement le début de la dernière rencontre comptant pour cette 23e journée, l’Olympique de Marseille se déplace sur la pelouse de Saint-Étienne. Fin du Journal en français facile.

Article publié le 05/02/2020

RFI - Radio France Internationale