Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 04/10/2020 20h00

Transcription

Loic Bussières : 22h à Paris, 2h de moins en temps universel. Bonsoir et bienvenue dans votre Journal en français facile. Journal que je vous présente ce soir en compagnie de Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Loic, bonsoir à tous.  

LB : À la une : il recommence à téléphoner et à tweeter. Donald Trump, hospitalisé à cause du Covid-19 pourrait regagner la Maison Blanche dès demain annoncent ses médecins pour qui la santé du Président américain s'améliore.

ZK : En France, Paris placé en zone d'alerte maximale au Covid-19. De nouvelles restrictions doivent être annoncées demain. Elles ne concerneront pas les restaurants, qui pourront rester ouverts.

LB : Et puis nous reviendrons sur la nomination d'Annamie Paul à la tête des Verts au Canada. L'avocate devient la première femme, noire et juive à diriger un parti fédéral dans le pays.

------

ZK : Donald Trump va mieux, c'est le message que s'appliquent à faire passer ses médecins.

LB : Après une journée de confusion et de communication chaotique autour de l’état de santé du président américain, son équipe médicale a tenu un nouveau point presse ce soir. Et aux dire de ses médecins, la santé du locataire de la Maison Blanche s'améliore. Thomas Harms.

Le président américain semble aller mieux, c’est le message que veut faire passer les équipes médicales. Mais derrière cet optimisme, Sean Conley, le médecin de la Maison Blanche a avoué que le président américain avait connu deux épisodes de faiblesse respiratoire, et qu’il avait dû prendre de l'oxygène vendredi après une forte fièvre. Samedi après une nouvelle diminution de son oxygène, Donald Trump a reçu un stéroïde (du dexaméthasone), qui normalement est uniquement donné aux patient atteints de cas grave de coronavirus ( pour réduire les inflammations). On ne sait pas précisément si il a été sous assistance respiratoire à ce moment. Son médecin a dit qu’il devait se renseigner à ce propos. On sait par contre que le président américain a subi des radios et scanner des poumons mais que l’équipe médicale n’y a pas décelé de problème majeurs (ce qui n’est pas la même chose que pas de problème du tout). On sait aussi que Donald Trump prend du Remdesivir, un antiviral qui nécessite 5 jours de traitement à l’hôpital (à cause de ses effets secondaires importants) ce qui semble en contradiction avec retour à la Maison Blanche dès demain, après juste 2 jours et demi d'hospitalisation. Notez qu’un médecin ne peux pas donner des informations sans l’aval du malade. Or, Donald Trump veux projeter une image d’homme fort, ce qui pourrait expliquer cette communication chaotique samedi et ses approximations. Thomas Harms, Houston, RFI.

LB : Toujours aux États-Unis, et toujours au sujet du Covid-19, la ville de New York se dit ce soir prête à refermer, dès mercredi les écoles et commerces non essentiels dans neuf quartiers de Brooklyn et de Queens. Des quartiers où les cas de coronavirus sont en forte hausse depuis deux semaines, c'est ce qu'indique le maire Bill de Blasio.

ZK : Ça se passe également sur le continent américain et c'est une première : ne femme, noire et juive prend la tête d'un parti fédéral au Canada.

LB : Elle s’appelle Annamie Paul, cette avocate de profession, mère de deux enfants, est parvenue à prendre la tête du parti des Verts canadiens après huit tours de scrutin. Une élection qu’elle n’a pas hésité à qualifier d’historique lors de son allocution une fois les résultats connus et qui est saluée par toute la presse du pays ce dimanche. Romain Lemaresquier.

Elle a fait campagne en s’engageant à rénover le mouvement et à attirer de nouveau électeurs. Annamie Paul veut marquer l’histoire, même si son élection à la tête d’un parti fédéral est déjà historique. Historique car Annamie Paul est la première femme noire et juive à prendre la tête d’un tel parti, elle qui avoue avoir reçu des menaces antisémites sur les réseaux sociaux. Cette mère de deux enfants, âgée de 47 ans, n’hésite pas à se présenter comme une descendante d’esclave, sa mère ayant quittée les Caraïbes pour rejoindre l’Amérique du Nord. Cette avocate née à Toronto, qui a déjà travaillé pour la Cour pénale internationale, veut faire du parti des Verts canadiens, un parti à même de gouverner. Selon elle, il suffirait que « les électeurs face preuve d’un peu plus de courage, le courage de choisir quelque chose de différent » pour que ce parti prenne une toute autre dimension. Annamie Paul n’a pas hésité à afficher ses priorités : le changement climatique et les questions sociales. Elle qui se présente comme une alliée des peuples autochtones a également tendu la main aux radicaux de son parti qui souhaitaient que la formation prenne un virage encore plus à gauche. Annamie Paul prend la relève d’Elzabeth May qui sera resté pendant 13 ans à la tête d’une formation qui n'arrive toujours pas à attirer les électeurs canadiens.

ZK : La situation dans le Haut-Karabakh. Pas d'accalmie sur le front des combats qui durent depuis maintenant une semaine.

LB : Le territoire, on le rappelle, est situé officiellement en Azerbaïdjan mais peuplé d’Arméniens qui souhaitent leur rattachement à leur pays d’origine. Les deux voisins s’affrontent, vous le disiez, depuis 8 jours. Ce soir, le président azerbaïdjanais Ilham Aliev réclame le retrait des forces arméniennes de la région. Il demande également des excuses à Erevan pour parvenir à un cessez le feu.
 
ZK : On évoquait à l'instant la pandémie de Covid-19 et de probables nouvelles restrictions à New York, on reviendra sur la situation en France dans un instant. On s'intéresse avant cela à la situation en Israël. Le pays entame sa troisième semaine de reconfinement général.

LB : Une mesure qui intervient pendant les fêtes les plus sacrées du calendrier juif. Particulièrement affectée par ces restrictions : la communauté juive ultra-orthodoxe. Des familles nombreuses qui vivent souvent au-dessous du seuil de la pauvreté. Une proie facile pour le Covid-19. À Jérusalem, les explications de Michel Paul. 

C’est le foyer de contamination numéro un en Israël. 40% des nouveaux cas ces derniers jours ont été diagnostiqués au sein de la communauté ultra-orthodoxe. Et le taux de positivité atteint les 30%. Pour Yossi Taieb, député du parti ultra-orthodoxe Shass le problème réside dans la forte densité dans les localités et les écoles de cette communauté. […] Selon les autorités sanitaires les chiffres se sont cependant quelque peu stabilisés ces derniers jours. Les membres de la communauté respecteraient plus les gestes barrières notamment depuis la contamination du Rabbin Hayim Kanievsky qui à 92 ans est un des plus importants leaders spirituels du mouvement hassidique. Depuis vendredi la police a fermé pas moins de 20 synagogues. Et à Jérusalem, les forces de l'ordre ont été accueillies à coup de pierres dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim, alors qu'elles tentaient de faire respecter les mesures restrictives anti-coronavirus.

ZK : Le Covid-19 en France, il continue de gagner du terrain.

LB : Ce qui pousse le Gouvernement à annoncer de nouvelles mesures dans les zones en alerte maximale où Paris rejoint ce soir Aix-Marseille et la Guadeloupe. Dans ces zones, les restaurants pourront rester ouverts avec un protocole sanitaire renforcé. En revanche, les universités ne pourront accueillir que 50% de leurs effectifs. Par ailleurs de nouvelles restrictions seront annoncées demain lundi spécifiquement pour Paris et sa proche banlieue.
 
ZK : Les suites du passage de la tempête Alex dans les Alpes Maritimes.
 
LB : Les intempéries ont causé d'énormes dégâts matériels et humains dans le département. Un deuxième corps a été retrouvé ce soir, celui d'un homme retrouvé mort dans sa voiture, immergée à Saint-Martin-Vésubie. Un peu plus tôt, c'est le corps d'un berger français qui avait été signalé du côté italien du fleuve Roya. 5 autres corps ont été découverts dans le nord-ouest de l'Italie, dont quatre à proximité de la frontière française. Plusieurs des corps retrouvés pourraient être ceux de personnes portées disparues en France et qui auraient été charriés par les eaux indiquent les autorités italiennes.
 
ZK : L'actualité de ce dimanche c'est aussi la Nouvelle-Calédonie qui dit une nouvelle fois non à l’indépendance. 

LB : Avec plus de 53% des voix, un non franc donc, avec un taux de participation s’est élevé à plus de 85% pour ce deuxième referendum. Est-ce synonyme de fin du processus référendaire ? Élément de réponse, Anne Soetemondt.

Emmanuel Macron avait un message clair à faire passer, à peine la victoire du non à l’indépendance rendue publique, victoire moins large que lors du 1er referendum, le chef de l’État prend la parole. Solennel, il évoque un sentiment de reconnaissance, appelle la Nouvelle Calédonie à se tourner « vers l’avenir » après un deuxième rendez-vous démocratique qu’il estime « réussi ». Nouvelle étape du processus de décolonisation de l’archipel, la tenue de ce référendum s'inscrivait dans le cadre de l'accord de Nouméa. Accord qui permet, d’ici deux ans, la tenue d'un troisième et dernier référendum. "C'est à vos élus du Congrès d’en décider. L'État, fidèle à sa parole, se tient prêt à l'organiser, si c'était leur choix", souligne un Emmanuel Macron se projetant déjà dans l’après : L'avenir c'est aussi la préparation (...) de la sortie de l'accord de Nouméa, après 2022 » insiste le chef de l’État. Les acteurs seront réunis très prochainement à Matignon par le Premier ministre.
 
ZK : Un mot de tennis avec le tournoi de Roland Garros.
 
LB : Et les espoirs déçus d'Hugo Gaston, le Français, 20 ans seulement, s'incline de peu face à Dominic Thiem, 3e joueur mondial. Il a fallu 5 sets à l'Autrichien pour s'imposer et se qualifier pour les quarts de finale. L'autre représentante tricolore dans le tableau féminin, cette fois Caroline Garcia s'incline également face à l'Ukrainienne Elina Svitolina.

Article publié le 04/10/2020

RFI - Radio France Internationale