Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 04/09/2020 20h00

Transcription

François Bernard : Merci d'écouter Radio France Internationale en direct de Paris où il est 22 heures. Bonsoir à tous, merci de nous rejoindre pour votre Journal en français facile. C'est Zéphyrin Kouadio qui va le présenter avec moi, bonsoir Zéphyrin. 

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir François, bonsoir à tous.

FB : Voyons tout d'abord les titres de l'actualité de ce vendredi 4 septembre. Du football, avec Lionel Messi qui annonce son intention de rester dans son club de Barcelone, ses supporters sont soulagés.

ZK : Les Européens sont à la recherche d’une solution pour faire baisser la tension entre la Grèce et la Turquie.

FB : En prévision de l'élection américaine, l'État de Caroline du Nord lance les opérations de vote par correspondance pour le scrutin du 3 novembre.

ZK : Au Brésil, le président Bolsonaro prolonge de 4 mois l’aide d’urgence versée au plus démunis.

-----

FB : Lionel Messi a décidé de jouer la dernière année de son contrat jusqu'en juin 2021, avec le club de Barcelone.

ZK : C'est la fin d'un feuilleton qui a passionné la planète football. Leo Messi, 33 ans ne rejoindra ni l'Inter Milan, ni Manchester City, ni le PSG, les seuls clubs qui semblaient en mesure de se l'offrir.

FB : Écoutons ce qu'en dit Hugo Moissonnier.

Se queda... Il reste. Le short et les tongues sont de sortie mais devant la caméra les mots sont durs. La volonté de quitter son équipe de toujours ne sort pas de nulle part. « J'ai dit au club, au président, que je voulais partir, je lui ai dit ça pendant toute l'année. » Le sextuple Ballon d'Or parle de derniers mois très difficiles. Il critique sans détour ses dirigeants : « Il n'y a pas eu de projet depuis longtemps »… « Dernièrement, je n'ai pas trouvé le bonheur au sein du Barça ». La récente déroute contre le Bayern Munich en Europe, la dernière d'une longue série, n'aura pas été le seul déclencheur. Elle ne sera pas non plus son chant du cygne, après plus de 600 buts, 6 Ballons d'Or et 4 Ligues des champions. Messi et son président s'opposaient sur les modalités du divorce. La vedette estimait pouvoir partir gratuitement. Le Barça, peu enclin à laisser filer le meilleur joueur de son histoire, brandissait une clause à 700 millions d'euros, et pas question de régler ça devant les tribunaux. « C'est le club de ma vie ! » explique Leo Messi, un homme attaché à ses familles. Émouvant quand il raconte que sa femme et ses enfants ont également joué un rôle très important dans sa décision finale de rester en Catalogne.

FB : La prochaine étape sera de voir si Messi va bien retrouver le groupe au centre d'entraînement lundi.

ZK : Du cyclisme avec le Belge Wout Van Aert a remporté la 7e étape du Tour de France, le Britannique Adam Yates conserve le maillot jaune.

FB : Les Européens sont à la recherche d’une solution pour faire baisser la tension entre la Grèce et la Turquie.

ZK : Le président du Conseil européen, Charles Michel évoque ce vendredi la possibilité d'organiser une « conférence multilatérale sur la Méditerranée orientale ».

FB : Tous les sujets y seraient abordés : les problèmes liés à l'énergie, à la sécurité ou aux migrations.

ZK : En attendant c’est au tour de Chypre de manifester son inquiétude. Chypre dont le tiers nord du territoire est occupé par l’armée turque depuis 1974 est aussi sous pression des Turcs. Anissa El Jabri.

Des bateaux turcs et russes pendant plusieurs jours au large de son territoire pour des exercices de tirs à balles réelles. Voilà ce qui se profile dans moins de deux semaines pour Chypre. C’est une des démonstrations de force d’Ankara en méditerranée. Pour le président chypriote c’est clair « il y a une agressivité de la Turquie. » Et, je cite toujours, « une intention de prendre le contrôle de l’ensemble de la zone ». Inquiet de cette situation qu’il juge volatile et inquiétante, le président contrairement au Premier ministre grec ne demande pas de sanctions. La meilleure façon de déminer la crise c’est pour lui, le dialogue. Nicos Anastasiadès prend bien soin aussi de ménager Paris comme Berlin, de saluer leur deux stratégies pourtant bien différentes dans la zone. La Turquie effectue comme avec la Grèce des explorations gazières dans les eaux de Chypre avec l’envoi ces derniers mois de trois navires de forage au large de l'île.

FB : Aux États-Unis, ce vendredi 4 septembre, les électeurs de l’État de Caroline du Nord vont recevoir dans leurs boites aux lettres leur bulletin de vote par correspondance pour la prochaine élection présidentielle, prévue le 3 novembre prochain.

ZK : La Caroline du nord est le premier État à être livré, les autres suivront bien que tous n’ont pas les mêmes règles en la matière.

FB : Par exemple si dans certains États le vote par correspondance sera la règle, dans d’autres les électeurs devront prouver qu’ils n’ont pas d’autre choix pour en bénéficier. Les explications de Romain Lemaresquier.

Ce vendredi, plus de 7 millions d’électeurs de la Caroline du nord vont recevoir leur bulletin de vote pour la prochaine élection présidentielle. La Caroline du nord fait partie des 33 États américains qui offrent cette année la possibilité de voter soit par correspondance, soit en personne. Une pratique pas si courante aux États-Unis. Seuls l’Oregon, le Colorado et l’État de Washington sont habitués à ce système depuis le début des années 2000 et notamment suite au fiasco du vote en Floride lors de la présidentielle qui opposait alors George Bush à Al Gore. 3 États, il faut le préciser, qui ne pratiquent que le vote par correspondance. 9 autres États, ainsi que le district de Columbia où se situe la capitale Washington ont décidé de modifier les normes pour cette élection en plein période de pandémie et donc de privilégier le vote par correspondance. Les autres États autorisent une telle pratique, mais il faut en faire la demande et remplir des conditions particulières. C’est le cas notamment au Texas, dans le Tennessee ou encore l’Alabama. Le vote par correspondance pourrait s’avérer encore plus crucial cette année pour cause de Covid-19. Donald Trump l’a bien compris et il joue sur cette peur des Américains à envoyer leur bulletin par la poste. Mais contrairement à ce que pensent le président et de nombreux républicains le vote par correspondance n’est pas forcément défavorable pour les conservateurs selon des experts, même s’il favorise la participation.

FB : Dans l'émission Décryptage, tout à l'heure nous avons longuement évoqué ce sujet du vote par correspondance aux États-Unis, vous pouvez retrouver cette émission sur notre site internet dans l'onglet podcast et l'émission Décryptage.

ZK : Au Brésil, le président Bolsonaro a prolongé l’aide d’urgence versée au plus démunis pendant 4 mois.

FB : Une aide qui a permis de lutter contre la pauvreté alors que le coronavirus, en plus des nombreuses victimes, a plongé l’économie dans la récession. À Sao Paulo, Martin Bernard.

L’aide d’urgence, surnommée le coronavoucher, a permis à plus de 20 millions de Brésiliens de ne pas sombrer dans la pauvreté. Elle aurait même évité un accroissement des inégalités, selon des études indépendantes. Depuis le mois d’avril, l’État verse environ 100 euros à plus de 50 millions de personnes (environ 30% de la population). Cette aide a été prolongée, mais avec un montant d’environ 50 euros, jusqu’à la fin de l’année. Il s’agit d’un décret-loi du président Bolsonaro, qui a bénéficié, grâce à sa politique sociale, d’un regain de popularité – notamment dans les zones pauvres du Nordeste, qui ont toujours soutenu la gauche de l’ancien président Lula. Jair Bolsonaro souhaite d’ailleurs mettre au point un nouveau programme qui englobe le célèbre « Bolsa Familia », créé par Lula, et qui permet de lui offrir un nouveau symbole pour sa campagne de 2022. Mais d’ici là, il faudra que son gouvernement parvienne à contrôler la pandémie, alors que le Brésil compte plus de 4 millions de cas confirmés de Covid-19, qui a déjà fait 125 000 morts. Martin Bernard, Sao Paulo, RFI.

FB : Le coronavirus qui circule en France aussi. Le nombre de nouveaux cas détectés en 24h en France a grimpé à près de 9 000, un nouveau record depuis le début de l'épidémie.

FB : La chanteuse et comédienne belge Annie Cordy est décédée à l'âge de 92 ans près de Cannes, dans le sud de la France. Vous connaissez Annie Cordy, Zéphyrin ?

ZK : Pas très bien j'avoue.

FB : C'est normal, c'est une autre génération. C'était ce qu'on appelait à l'époque une fantaisiste. Elle chantait des chansons gaies, entrainante. Elle disait qu'elle voulait « ne donner que du bonheur à son public ».

ZK : Je crois que j'ai entendu Tata Yoyo un jour.

FB : Oui c'était son grand succès. Mais elle a aussi chanté des standards américain comme Hello Dolly ou la chanson du film « Le jour le plus long ».

ZK : Ah, ça j'ai vu.

FB : Alors on écoute la version française pour finir ce journal. Ça s'appelle Hello, le soleil brille, et c'est Annie Cordy qui chante.

[Chanson]

FB : Fin de ce Journal en français facile. Bonsoir et à demain.

Article publié le 04/09/2020

RFI - Radio France Internationale