Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 05/03/2019 20h00

Transcription

Hugo Lanoë : 21h à Paris à l’écoute de RFI, 20h en temps universel. Bonsoir à toutes et à tous et bienvenue dans votre Journal en français facile. Pour le présenter avec moi ce soir, Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin !

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Hugo, bonsoir à tous !

HL : Au sommaire de cette édition : une question, Jean Michel Clain a-t-il été tué en Syrie ? Oui affirme son épouse. Le djihadiste français aurait péri dans les bombardements de la coalition internationale anti-État islamique. L’organisation terroriste qui en mauvaise posture sur le terrain selon la ministre française des armées que vous entendrez dans un instant.

ZK : Nous irons ensuite au Japon avec cette première victoire juridique pour Carlos Ghosn. Accusé de malversations financières, l’ancien patron de Renault obtient une libération en échange d’une caution fixée à 8 millions d’euros.

HL : Et avant d’entendre Hillary Clinton qui ne sera pas candidate à la présidentielle américaine de 2020, nous parlerons du projet européen d’Emmanuel Macron détaillé dans une tribune publiée dans 28 journaux de l’union. Voilà pour le programme Bienvenue à tous !

------

ZK : Recherché depuis plusieurs mois par les renseignements français, le djihadiste originaire de la Réunion, Jean Michel Clain serait mort en Syrie.

HL : C’est en tout cas ce que rapporte sa femme Dorothée au micro de notre envoyé spécial RFI à Baghouz à l’est de la Syrie. Une information à prendre avec précaution puisqu’elle n’est pas confirmée de source indépendante. Une chose est sûre : Jean Michel Clain a été grièvement blessé, le 20 février dernier dans les bombardements de la coalition internationale qui ont tué son frère Fabien. Le témoignage de sa femme intervient alors que les combattants de l’organisation État islamique résistent tant bien que mal, dans leur dernier réduit, dans leur dernier bastion, face aux Forces Démocratiques Syriennes, alliance arabo-kurde soutenue par les Occidentaux. L’EI est en mauvaise posture affirme la ministre des armées. Florence Parly.

[Transcription manquante]

HL : Florence Parly au micro den nos confrères de France Bleu Provence. La ministre des armées était ce matin à Toulon, dans le sud de la France, sur le porte-avions Charles de Gaulle. Après un an et demi de révision, le navire de guerre repart en mission. Direction la Méditerranée, puis l’océan indien, avant de rejoindre la zone Asie-Pacifique. Il va intégrer pour un mois la coalition internationale contre l’organisation État islamique avant des exercices prévus l’été prochain.

ZK : Le terrorisme, il en est une fois de plus question en France. 

HL : Retranchés pendant près de 10h dans la prison de condé sur Sarthe, dans le département de l’orne en Normandie, un détenu radicalisé et sa femme ont finalement été interpellés ce soir par le RAID, les forces d’élite de la police nationale. Plus tôt dans la journée, le forcené avait reçu la visite de sa compagne avant de blesser à l’arme blanche deux agents pénitentiaires. Leur pronostic vital n’est pas engagé. Le détenu et sa femme ont eux aussi été blessés au cours de l’intervention policière.

ZK : Pour la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, le caractère terroriste de cette attaque ne fait aucun doute.

HL : Le parquet antiterroriste de Paris s’est immédiatement saisi de l’affaire. Une situation très grave pour le syndicat national pénitentiaire Force Ouvrière qui a décidé de démarrer une grève dès demain.

ZK : 5h05 à Tokyo à l’écoute du Journal en français facile sur RFI. Après 107 jours passés en prison au Japon, Carlos Ghosn devrait quitter sa cellule demain.

HL : L’appel du parquet contre sa libération sous caution a été rejeté par la justice japonaise cet après-midi. L’ancien patron de Renault se dit innocent, mais reconnaissant envers sa famille et ses amis. Celui qui est accusé de malversations financières va devoir dépenser 8 millions d’euros de caution pour pouvoir sortir. Une liberté très surveillée et très conditionnée. Le parquet de Tokyo ne l’autorise d’ailleurs pas à quitter le Japon. Patricia Lecompte.

Il aura fallu trois demandes de libération pour que Carlos Ghosn obtienne gain de cause. Cette affaire est une succession de rebondissements. Il avait déjà reçu un accord de libération sous caution le 10 décembre, mais immédiatement les procureurs l’avaient arrêté sous un autre motif. Quant à la seconde demande du 11 janvier, elle avait été refusée. La troisième demande déposée le 28 février dernier par son nouvel avocat a été acceptée ce matin, mais là encore le parquet a fait appel. Appel finalement rejette cet après-midi et qui permet à Carlos Ghosn de sortir de prison moyennant une caution de 8 millions d’euros. Cette libération est une première victoire pour les avocats de Carlos Ghosn, qui reconnaissent que cette décision est étonnante, car au Japon, les inculpés qui refusent de passer aux aveux ont peu de chance d’être libérés. Les jugent redoutent qu’ils fuient le pays ou détruisent les preuves. Il est peu probable que Carlos Ghosn puisse sortir dans la soirée, la décision de justice étant tombée après la fermeture des banques, il faudra attendre leur ouverture demain, pour réunir l’argent de la caution.

HL : Patricia Lecompte. En Bref, en Algérie, plusieurs milliers d’étudiants réunis dans la rue, au cri de : « Bouteflika, il n’y aura pas de 5e mandat ». L’armée est la seule garante de la stabilité et de la sécurité en Algérie, déclaration de l’état-major algérien. Il dénonce ceux qui veulent je cite « ramener » le pays « aux années de braise ».

ZK : La liberté, la protection et le progrès. Sur deux pages, dans 28 journaux européens, Emmanuel Macron a donc officiellement lancé sa campagne pour les élections européennes du 26 mai.

HL : Le président de la République s’adresse à tous les citoyens européens, et cela à quelques semaines également du Brexit, de la sortie de la Grande-Bretagne de l’union. Emmanuel Macron souhaite « une renaissance européenne », comme alternative, comme solution, au nationalisme et au populisme. Pour ce faire, il fait une douzaine de propositions Anthony Lattier.

Cette renaissance européenne passe - pour Emmanuel Macron - par une « remise à plat de l’espace Schengen » de libre circulation. Face au défi migratoire, il veut plus de solidarité, mais aussi plus de contrôles grâce à une « police européenne commune ». Protéger les frontières, protéger les entreprises et les travailleurs également : le chef de l’État français propose d’instaurer une « préférence européenne » sur les marchés les plus stratégiques et plaide pour un « salaire minimum européen ». Protéger enfin la planète : avec une banque pour financer la transition écologique. Avec cette tribune, Emmanuel Macron « plante le décor » de la campagne électorale, dit-on dans son entourage. Il désigne ses adversaires : les « nationalistes. Il cible la Russie : quand il défend la création d’une “agence” pour lutter contre les cyberattaques et les manipulations. Il cible aussi les Américains, quand il soutient la mise en place d’un “traité européen de défense”. Il dit aux Européens : assumons - nous-mêmes - notre sécurité. Pour ne pas avoir l’air de jouer les cavaliers seuls, Emmanuel Macron a prévenu ses homologues de son initiative. Mais c’est bien seul qu’il signe cette tribune. Dans la bataille pour les Européennes, il vient de tirer le premier coup.

ZK : Aux États-Unis, Hillary Clinton ne se lancera pas dans la course à la Maison-Blanche en 2020.

HL : Adversaire démocrate de Donald Trump en 2016, l’ancienne secrétaire d’État américaine a exclu pour la première fois de se présenter à la présidentielle américaine de 2020. Hillary Clinton l’a affirmé ce lundi dans un entretien accordé à News 12, une chaîne de télévision locale de New York.

Je ne me présente pas, mais je vais continuer à parler et à défendre ce en quoi je crois. Je veux m’assurer que les gens comprennent que je vais continuer à m’exprimer. Je ne vais nulle part. Ce qui est en jeu dans notre pays, ce qui se passe en ce moment, m’inquiète profondément. J’ai rencontré les candidats démocrates et dit à chacun d’entre eux de ne rien tenir pour acquis, même si nous avons une longue liste de réels problèmes et de promesses non tenues de la part de l’administration Trump qui méritent d’être soulignés. J’aime vivre à New York et je suis tellement reconnaissante d’avoir eu la chance d’être sénatrice pendant huit ans et de travailler avec des gens de tout l’État.

HL : Autre réunion importante, celle au Venezuela entre Juan Guaido et les syndicats du secteur public. Rien de très concret n’est ressorti de cette concertation. Mais avec cette réunion, celui qui s’est autoproclamé président du Venezuela par intérim espère obtenir le soutien des syndicalistes du secteur public, longtemps fidèles au gouvernement chaviste.

Football pour terminer ce Journal en français facile. Avec les deux premiers huitièmes de final retour de la ligue des champions. Borussia Dortmund reçoit Tottenham, zéro à zéro, le Real Madrid perd un zéro sur sa pelouse face à l’Ajax Amsterdam pour le moment.

Article publié le 05/03/2019

RFI - Radio France Internationale