Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 16/05/2018 20h00

Transcription

Hugo Lanoë: 22h à Paris à l'écoute d'RFI, 20h en temps universel. Bonsoir à toutes et à tous et bienvenue dans votre journal en français facile que j'ai le plaisir de présenter ce soir avec Alexis Guilleux, bonsoir Alexis.

Alexis Guilleux: Bonsoir Hugo, bonsoir à tous !

HL: Au sommaire de cette édition : Les 28 dirigeants de l'Union européenne sont réunis en ce moment en Bulgarie pour discuter des choix politiques des États-Unis. Le président du conseil européen parle « de caprices américains » vous l'entendrez.

AG: Nous parlerons de la situation au Proche-Orient. Deux jours après les violences dans la bande de Gaza, l'autorité palestinienne a rappelé 4 de ses ambassadeurs en Europe.

HL: Nous irons ensuite en Malaisie où un opposant a été libéré contre toute attente, avant de rejoindre notre envoyée spéciale à Cannes, Élisabeth Lequeret nous présentera le film Amin de Philippe Faucon.

-----

AG: C'est un diner qui s'annonce studieux à Sofia. Les 28 dirigeants de l'Union européenne sont réunis en ce moment dans la capitale bulgare. Au menu des discussions : les deux grandes décisions américaines prises récemment.

HL: Tout d'abord la dénonciation et le retrait des Américains de l'accord sur le nucléaire iranien. Mais aussi les nouvelles taxes douanières sur l'acier et l'aluminium. Le président du conseil européen Donald Tousk parle d'une attitude capricieuse de l'administration américaine. Capricieuse, c'est-à-dire fantasque ou encore changeante. Donald Tousk

« À côté des défis politiques habituels, comme la montée en puissance de la Chine, ou la posture agressive de la Russie, nous sommes témoins aujourd'hui d'un nouveau phénomène, l'attitude capricieuse de l'administration américaine. Au regard des dernières décisions du président Trump, on pourrait même dire qu'avec de tels amis, on n'a pas besoin d'ennemis. Mais franchement, l'Union européenne devrait être reconnaissante. Grâce à lui, nous nous sommes débarrassés de toutes nos illusions. Nous avons pris conscience que si nous avons besoin d'un coup de main, il ne faudra compter que sur nous-mêmes. Nous avons le potentiel suffisant pour répondre à ce défi. Mais nous avons besoin de plus d'unité politique et de détermination ».

AG: Le patron du réseau social Facebook accepte de rencontrer les eurodéputés à Bruxelles.

HL: Annonce aujourd'hui du président du parlement européen Antonio Tajani. Les députés européens demandent des explications à Mark Zuckerberg sur le scandale Cambridge Analytica, du nom de la société britannique qui a utilisé les données personnelles de millions d'internautes pendant l'élection présidentielle américaine. Et dans le cadre de son déplacement en Europe, le patron de Facebook sera reçu à l'Élysée, le 23 mai, par le président Macron.

AG: C’est une nouvelle à laquelle on pouvait s’attendre. Ce mercredi l’autorité palestinienne a annoncé le rappel de quatre ambassadeurs européens.

HL: Il s’agît des ambassadeurs des pays qui ont participé aux cérémonies d’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem lundi, en l’occurrence l’Autriche, la Hongrie, la République tchèque et la Roumanie. Romain Lemaresquier

En participant aux cérémonies d’inauguration de l’ambassade américaine, ces quatre pays ont mis à mal l’unité qui prévalait au sein de l’Union européenne sur la question de Jérusalem. Jusqu’à présent l’Europe se conformait à un consensus international selon lequel les ambassades doivent être installées ailleurs qu’à Jérusalem tant que le statut de la ville sainte n’a pas été réglé. Et la décision de l’autorité palestinienne de rappeler les ambassadeurs roumain, tchèque, hongrois et autrichien risque de creuser encore plus le fossé entre ces pays et les autres membres de l’Union européenne. Cette dernière avait pourtant déclinée l’invitation des autorités israéliennes à la réception de dimanche dernier au Ministère des Affaires étrangères. Réception à laquelle ce sont rendus les ambassadeurs de ces quatre pays européens visés par l’autorité palestinienne. Pour le ministère palestinien des Affaires étrangères en agissant de la sorte ces quatre pays ont commis une grave violation du droit international et des résolutions des Nations Unies, tout comme les États-Unis avec qui, l’autorité palestinienne, a rompu les contacts après l’annonce le 6 décembre dernier de l’ouverture d’une nouvelle ambassade à Jérusalem.

HL: J'ajoute qu'après les États-Unis lundi, le Guatemala a inauguré ce mercredi sa nouvelle ambassade à Jérusalem. Par ailleurs, la très grande majorité des 60 Palestiniens tués lundi par l'armée israélienne à la frontière avec la bande de Gaza appartenaient au Hamas. C'est ce qu'affirme un haut responsable du mouvement islamiste qui dirige l'enclave

AG: L'OIAC, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques est formelle, catégorique : du chlore a bien été utilisé en Syrie.

HL: Précisément à Saraqeb, au nord-ouest du pays dans la province d'Idlib où onze personnes avaient été soignées pour des difficultés respiratoires le 4 février dernier. Les enquêteurs ont trouvé deux cylindres, deux bobines qui ont contenu du chlore, des échantillons saisis dans la région ont également montré une présence inhabituelle, anormale de chlore dans l'environnement local. En revanche, l'OIAC n’a pas dit qui avait pu utiliser ce chlore. L’OIAC qui attend actuellement les résultats d’une autre enquête lancée après l’attaque du 7 avril à Douma, dans la Ghouta Orientale qui avait fait au moins 40 morts.

AG: Les États-Unis gardent espoir. Selon Washington, le sommet historique prévu entre les dirigeants américain et nord-coréen aura bien lieu le 12 juin à Singapour.

HL: Et pourtant Alexis, la Corée du Nord a semé le doute ces dernières heures. Elle a provoqué l'incertitude en menaçant d'annuler la rencontre prévue donc le 12 juin. En cause : des manœuvres militaires organisées dans la péninsule par les États-Unis et la Corée du Sud. « Une provocation » selon le régime nord-coréen qui a d'ailleurs annulé le sommet intercoréen qui devait avoir lieu aujourd'hui.

AG: On reste en Asie. L'ancien dirigeant de l'opposition malaisienne a été libéré ce mercredi.

HL: Anwar Ibrahim a obtenu une grâce royale, c'est-à-dire que le roi malaisien a tout simplement annulé sa peine de prison. Sa libération est une surprise. Elle intervient une semaine après la victoire - aux législatives - de la coalition, l'alliance d'opposition dirigée par Mohamad Mahathir. Cet homme de 92 ans a été soutenu, épaulé par Anwar Ibrahim alors que ces derniers ne s'apprécient pas du tout. Écoutez Anwar Ibrahim à sa sortie de prison à Kuala Lumpur, la capitale malaisienne.

« Dans mon cas, nous avons fait appel parce qu'il y a eu une erreur judiciaire, nous avons fait appel contre une parodie de justice, et parce qu'il y eu une intention évidente de me condamner et de m'assassiner politiquement. Et je remercie Allah, que le Roi ait accepté de me gracier. Aujourd'hui commence une nouvelle ère pour la Malaisie. Je voudrais remercier les Malaisiens, peu importe leur ethnie et leur religion, qui ont soutenu les principes de la démocratie et de la liberté. Ils veulent le changement et il est aujourd'hui du devoir du Pakatan Harapan d'honorer ses promesses. J'ai pardonné à Mahathir, il a prouvé sa force de caractère. Il a fait des sacrifices, il a été calomnié dans les médias. Pour moi, c'est une impression de déjà-vu. Je suis sincèrement convaincu que nous réussirons à assurer une transition en douceur et que ce que nous réaliserons dans un avenir proche sera quelque chose dont les Malaisiens seront fiers. »

AG: C'est dans un contexte tendu, difficile que s'est ouvert aujourd'hui le dialogue national au Nicaragua entre le président et l'opposition.

HL: Des discussions organisées par la Conférence épiscopale, l'Église catholique qui joue donc le rôle de médiateur, de négociateur, d'intermédiaire dans un pays secoué, bouleversé depuis près d'un mois par des manifestations contre le président Daniel Ortega. 58 protestataires ont été tués depuis le début du mouvement le 18 avril.

AG: RFi il est 22h08 à Paris. Direction le Festival de Cannes et sa section parallèle, la Quinzaine des Réalisateurs.

HL: Projection, aujourd’hui de l’une des entrées les plus attendues. Le nouveau film du cinéaste Philippe Faucon. Il s'appelle AminElisabeth Lequeret nous le présente.

C’est le portrait d’un homme qui porte sur ses épaules, tout le poids d’une communauté. Amin est Sénégalais il travaille en France, sur des chantiers depuis 9 ans. Il a laissé femme et enfants aux pays ou il envoie l’essentiel de sa paie. Amin raconte le quotidien d’un travailleur sénégalais, le travail au noir, les chantiers difficiles, toute une vie de labeur mal payé. ET quand Amin entame une liaison avec une infirmière (Emmanuelle Devos) , c’est encore une autre forme d’exploitation. En France, il est malheureux. Au Sénégal aussi, ou ses enfants lui reprochent d’être un faux père.Amin est un film doux sur un sujet dur, sur l’exil de ceux qui viennent trimer en France pour faire subsister leur entourage resté au pays, Algériens, Marocains, Maliens, ou Sénégalais. Plus le récit avance, plus les personnages se révèlent, s’ouvrent, s’épaississent. Plutôt que de traiter un sujet Philippe faucon s’attache à ses personnages et en restitue la présence, particulière. Il est ici aidé par ses formidables interprètes, notamment Amin, Moustapha Mbemgue , un acteur non professionnel. Sa beauté son regard, ses silences, sont le pôle magnétique de ce film magnifique.

AG: Un mot de football avec la finale de la Ligue Europa qui se joue actuellement à Lyon entre l'Olympique Marseille et l'Atlético Madrid.

HL: Nous venons de dépasser l’heure de jeu. L’Atlético Madrid mène 2-0 face à Marseille. C'est la fin de votre journal en français facile, présenté aux côtés d'Alexis Guilleux. Mise en ondes Fabrice Viollet. Merci à vous deux. Merci à vous qui restez fidèle à la radio du monde.

Article publié le 16/05/2018

RFI - Radio France Internationale