Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 07/02/2018 20h00

Transcription

21 h Paris, 20 h TU

Gilles Moreau : Bonjour et bienvenue dans votre Journal en français facile présenté ce soir avec Edouard du Penhoat, bonsoir !

Dans l'actualité :

Angela Merkel en route vers un nouveau mandat de chancelière en Allemagne, son quatrième, mais les démocrates-chrétiens ont dû faire de nombreuses concessions aux sociaux-démocrates qui obtiennent plusieurs ministères-clés dans le prochain gouvernement.

EDP : Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira demain pour discuter d'une trêve humanitaire en Syrie. Aujourd'hui encore, des dizaines de civils ont été tués par les frappes de l'armée de l'air syrienne,  dans l'enclave rebelle de la Ghouta orientale.

GM : En visite sur l'île, Emmanuel Macron s'est dit favorable à ce que la Corse soit mentionnée dans la Constitution française. Il s'est en revanche opposé à une reconnaissance du corse comme langue officielle.

EDP : A deux jours des Jeux olympiques d'hiver, le régime de Pyongyang annonce la présence à Séoul de la soeur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

EDP : En Allemagne, les contours du prochain gouvernement Merkel se précisent.

GM : Après l'accord trouvé avec les conservateurs d'Angela Merkel,  Martin Schulz doit quitter la présidence du parti social-démocrate pour devenir ministre des Affaires étrangères. Autre portefeuille-clé, le poste de ministre des Finances doit revenir, lui aussi, à une personnalité du SPD ( le parti social-démocrate ).

Les précisions de notre correspondant Pascal Thibault :

( non disponible)

GM : Au Tchad, le pouvoir sanctionne les partis d'opposition qui ont soutenu un appel à manifester lancé par des syndicats. Dix partis sont suspendus pendant deux mois pour  (officiellement) "troubles à l'ordre public" et "incitation à la violence".

EDP : Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira demain à huis-clos pour discuter d'une trêve humanitaire en Syrie.  GM : La situation est critique dans trois régions, en particulier : la Ghouta orientale, la région d'Idlib et enfin Afrine.  Afrine, cette enclave kurde actuellement bombardée par la Turquie.
Murielle Paradon a pu joindre un témoin privilégié qui se trouve sur place :

« Mohammed Billo habite la ville d'Afrine. Il travaille comme correspondant pour la webradio syrienne Rozana basée à Paris. Selon lui, la Turquie bombarde sans relâche les villages kurdes de la région, sans épargner les civils : « L’armée turque a utilisé toutes ses armes d’une façon arbitraire sur les villages sécurisés. Les bombardements ont obligé les concitoyens kurdes à quitter leur maison.

De nombreux civils ont dû fuir leurs villages. Beaucoup se sont regroupés dans la ville d'Afrine où 3 ou 4 familles s'entassent dans un appartement, selon Mohammed Billo. Pour lui, la situation devient tragique et l'aide humanitaire se fait attendre :

«  Aucune association humanitaire n’intervient à Afrine jusqu’à présent, seulement les associations locales... On ne sait pas combien de temps on va résister… »

Mohammed Billo assure vouloir rester dans sa ville d'Afrine. Mais si la situation devient plus dangereuse, il enverra sa famille dans un lieu plus sûr, comme à Alep, la grande ville au sud d'Afrine. »

GM : Au moins 7 morts, 260 blessés et une soixantaine de disparus : c'est le dernier bilan du séisme qui a frappé mardi soir la ville de Hualien, à Taïwan. Les secouristes continuent de rechercher d'éventuels survivants dans les décombres.

EDP : Les 23e Jeux olympiques d'hiver s'ouvriront vendredi à Pyeongchang, en Corée du sud.

GM : A deux jours de la cérémonie d'ouverture, 47 athlètes russes accusés de dopage attendent toujours d'être fixés sur leur sort par le tribunal arbitral du sport. Quant à la délégation nord-coréenne, elle comprend 22 membres.Ils se joindront aux athlètes sud-coréens pour un défilé commun vendredi soir.

Le régime de Pyongyang a également annoncé la présence à Séoul de la soeur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Nous retrouvons à Séoul Frédéric Ojardias :

« Kim Yo-jong, la soeur de Kim Jong-un, occupe un poste de pouvoir à Pyongyang ; très proche de son frère, elle est membre du comité central du Parti des Travailleurs et est en charge des questions de propagande. Elle aurait moins de 30 ans. Kim Yo-jong devrait sans doute apporter à Séoul un message de son frère. La venue annoncée au Sud d'un membre aussi influent de la famille régnante à Pyongyang montre « la volonté du Nord de célébrer les Jeux Olympiques et de réduire les tensions » s'est félicitée la présidence sud-coréenne.

L'année dernière, Kim Yo-jong a été placée sur liste noire par les Etats-Unis, qui l'accusent de graves violations des droits de l'Homme. Ce qui pourrait compliquer sa venue au Sud. Le vice-président américain Mike Pence, en visite à Tokyo, vient d'ailleurs de promettre nouvelles sanctions économiques, « les plus dures et les plus offensives jamais prises » contre le régime. Il a ajouté qu'il ne laissera pas la « propagande » de Pyongyang « prendre en otage » les Jeux. Malgré la détente olympique, le bras de fer continue. »

EDP : Aux Etats Unis, le projet de Donald Trump d'organiser un défilé militaire - un peu sur le modèle de celui du 14 juillet en France - est loin de faire l'unanimité.  Il est même très critiqué.

GM : Le président voudrait promouvoir la puissance militaire de son pays. Or une telle démonstration de force  n'est pas dans la tradition des Etats-Unis. Seuls 30 % des sondés (des personnes interrogées) approuvent ce projet, selon un sondage du quotidien de l'armée Military Times et  70% considèrent qu'il s'agira d'un "gaspillage d'argent, alors que les soldats sont très occupés".

EDP : Au deuxième jour de sa visite en Corse, Emmanuel Macron s'est dit favorable à une mention de la Corse dans la Constitution française.

GM : Cette reconnaissance de la spécificité de la Corse est l'une des principales revendications des nationalistes au pouvoir sur l'île. Dans son discours prononcé à Bastia,  le chef de l'Etat s'est en revanche opposé à d'autres revendications,  notamment la reconnaissance du corse comme langue officielle. Les nationalistes ont réagi en qualifiant d'"occasion manquée" cette visite d'Emmanuel Macron.

EDP : Plus on est riche, plus on a de chance de vivre vieux !

GM : C’est même calculé très précisément : en France, les hommes les plus aisés vivent en moyenne 13 ans de plus que les plus modestes. Chez les femmes, l’écart est de 8 ans. C’est ce qui ressort d’une étude de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques).

Les détails avec Valérie Cohen :

« Le constat est sans appel : plus on est riche, plus l’espérance de vie est élevée, et l’écart est immense aux extrêmes. Ainsi, les 5% d’hommes les plus riches, gagnant en moyenne 5800 euros par mois ont une espérance de vie de 84 ans. Or elle est de 71 ans pour les 5% d’hommes les plus pauvres, ayant un revenu moyen d'environ 500 euros mensuels. Les femmes les plus aisées, quant à elles, ont une espérance de vie de 88 ans, contre 80 pour les plus modestes. La corrélation entre espérance de vie et revenus n’est pas linéaire. Aux alentours d’un revenu de 1000 euros par mois, 100 euros supplémentaires sont associés à 11 mois d’espérance de vie en plus chez les hommes. Autour de 2000 euros mensuels, c’est 3mois et demi de plus. Alors pourquoi les plus riches vivent-ils plus longtemps ? On sait que les cadres sont moins soumis que les ouvriers aux risques professionnels : accidents du travail, exposition à des produits toxiques etc. et ils ont aussi moins de comportements à risque, type tabagisme. Mais l’étude révèle que même sans diplôme, on vit plus longtemps quand on est aisé. Les personnes modestes renoncent parfois à consulter un médecin. Les difficultés financières entravent la prévention et l’accès aux soins. »

EDP : La neige est tombée en abondance depuis hier, provoquant de fortes perturbations à Paris et sa banlieue.

GM : Situation cahotique en particulier dans les transports.  Heureusement, ce paysage de neige fait aussi la joie des touristes, même si la tour Eiffel est fermée au public. Dans le quartier de Montmartre,  une piste de ski a été improvisée au pied de la Basilique du Sacré-Coeur.

C’est la fin de votre Journal en français facile, bonsoir à tous !

Article publié le 07/02/2018

RFI - Radio France Internationale