Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 02/10/2018 20h00

Transcription

[...]

Mehdi Meddeb : Un hommage national sera rendu vendredi matin aux Invalides à Paris, à la mémoire de Charles Aznavour.

Hugo Lanoë : Annonce de l’Élysée ce soir au lendemain de la disparition de ce monument de la musique française à l’âge de 94 ans. L’artiste d’origine arménienne était très attaché à ces racines. D’ailleurs une cérémonie a été organisée à la mi-journée ce mardi sur les hauteurs de Erevan, capitale de l’Arménie. Cela s’est passé en présence de la communauté francophone et devant la Maison Charles Aznavour, ouverte en 2011 en l’honneur du chanteur. Notre envoyé spécial sur place, Daniel Vallot y était pour RFI.

[Transcription manquante]

HL : J’ajoute qu’on en sait un peu plus ce soir sur les circonstances de la mort de Charles Aznavour. Le chanteur a succombé à une mort naturelle, c’est ce qui ressort de l’autopsie ordonnée par le procureur de la République de Tarascon.

MM : 23hX à Jérusalem. Les employés de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens étaient en grève aujourd’hui dans la bande de Gaza.

HL : Un mouvement de protestation contre des réductions d’effectifs annoncées après la décision des États-Unis d’arrêter de participer au financement de l’UNRWA, le nom de l’agence des Nations Unies. Au total près d’un millier de postes doivent être supprimés ou passés à temps partiel. Conséquence : l’UNRWA annonce le retrait d’une grande partie de son personnel étranger établi dans la bande de Gaza. À Jérusalem pour RFI Guilhem Delteil.

Le poste-frontière entre la bande de Gaza et Israël était fermé ce lundi en raison d’une fête juive. En théorie, aucun passage n’était autorisé. Mais les autorités israéliennes l’ont finalement rouvert à la demande de l’ONU pour laisser sortir 13 des 19 employés internationaux de l’UNRWA dans la bande de Gaza. La décision d’évacuer précipitamment ce personnel a été prise après qu’un petit groupe de ces salariés étrangers ait été bloqué par des manifestants en colère pendant près d’une heure alors qu’ils circulaient en voiture dans l’Ouest de l’enclave palestinienne. L’incident s’est terminé sans heurt, mais aux yeux de l’agence, il était devenu préférable de procéder à cette « relocalisation temporaire » à Jérusalem. Une décision rare que l’UNRWA n’avait prise jusqu’alors que dans le cas ou l’éventualité de frappes israéliennes... et qui traduit les vives tensions qui agitent l’agence dans la bande de Gaza. À plusieurs reprises ces derniers mois, le siège de l’UNRWA dans l’enclave a été bloqué, le bureau du chef de l’agence encerclé. Dans la bande de Gaza où le taux de chômage atteint 50 % de la population active, l’UNRWA, qui fait travailler 12 500 personnes, est un employeur essentiel. Guilhem Delteil, Jérusalem, RFI.

HL : La direction de l’agence affirme discuter avec les syndicats et dit espérer un retour rapide de son personnel étranger dans le territoire.

MM : Un meeting électoral en Afghanistan ensanglanté ce mardi par un attentat suicide.

HL : Un kamikaze s’est fait exploser au milieu d’environ 200 personnes venues participer à une campagne organisée par un candidat dans la province du Nangarhâr dans l’est du pays et cela à 18 jours des élections législatives qui auront lieu le 20 octobre. Les autorités font état d’au moins treize morts et de 43 blessés. L’opération n’a pas été revendiquée.

MM : La France accuse l’Iran d’avoir commandité, d’avoir préparé un projet d’attentat à Villepinte en région parisienne le 30 juin dernier.

HL : En représailles, en réponse, Paris a gelé pour les six prochains mois les avoirs, les biens, de deux Iraniens et de la direction sécurité intérieure iranienne. Téhéran dément toutes implications dans ce projet d’attentat et parle d’un malentendu. L’attaque devait cibler un rassemblement de l’opposition iranienne à Villepinte donc.

MM : Une opération anti-terroriste ce matin à Grande-Synthe, dans le nord de la France, 11 personnes ont été interpellées.

HL : 3 personnes ont été placées en garde à vue. Deux de ces hommes ont été remis en liberté. Le troisième va être jugé pour détention, possession illégale, d’armes à feu. L’opération vise une association religieuse musulmane. Centre Zahra France. Cette association est soupçonnée d’afficher un soutien marqué à plusieurs organisations terroristes. Des perquisitions ont eu lieu au siège de cette association et au domicile de ses principaux dirigeants.

MM : 18 mois de prison ferme requis contre une fausse victime des attentats du 13 novembre 2015 à Paris Saint-Denis.

HL : Cette femme de 32 ans comparaissait ce matin devant le tribunal correctionnel de Paris. Elle disait avoir reçu une balle à la terrasse d’un restaurant parisien. Elle a perçu, reçu, touché 20 000 euros du fonds de garantie, un fond qui vient en aide aux victimes. À la barre, la femme a reconnu son mensonge et a demandé pardon en larmes. Le jugement sera rendu le 16 octobre. Compte rendu de l’audience avec Franck Alexandre.

Secouée par des sanglots Alexandra Damien, sans difficulté reconnaît sa culpabilité. La jeune trentenaire raconte la spirale du mensonge... elle aussi se sentait victime. Mais rien n’apitoie le procureur bien décidé à l’agonir : ce dossier dit l’accusation est marquée par la cupidité, c’est une menteuse invétérée qui aime l’argent. Ce n’est pas un escroc maléfique rétorque la défense portée par William Bourdon.18 mois de prison ferme ont été requis, une peine aménageable dit le parquet seulement si les 20 000 euros indûment perçus sont remboursés.

MM : On termine ce Journal en français facile avec du football et la deuxième journée des phases de groupe de la Ligue des Champions.

HL : Après son exploit il y a deux semaines sur la pelouse de Manchester City, l’Olympique Lyonnais reçoit depuis 21h heure de paris les Ukrainiens du Shaktar Donetsk. On retrouve tout de suite Christophe Diremzian en direct du Groupama Stadium.

[Transcription manquante]

HL : Christophe Diremzian en direct du Groupama stadium à Lyon pour RFI. 22h10 à Paris.

Article publié le 02/10/2018

RFI - Radio France Internationale