Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 02/02/2018 20h00

Transcription

Céline PELLARIN

Vous écoutez RFI, il est 20h TU, 21h à Paris

Bienvenu dans votre journal en français facile. Et pour le présenter ce soir, je suis en compagnie de Mehdi Meddeb. Bonsoir Medhi.

Mehdi MEDDEB

Bonsoir Céline, bonsoir à tous

CP

Aux Etats Unis, en plein procès, un père de plusieurs victimes d'agressions sexuelles a tenté de frapper l'accusé. L'ancien médecin de l'équipe de gymnastique américaine a violé près de trois cents jeunes filles dont les trois filles de l'homme qui a essayé de le battre.

MM

A Cuba, c'est une figure de la politique qui est décédé. Le fils de Fidel Castro s'est suicidé, il s'est donné la mort. Et le plus surprenant c'est qu'on l'a appris par les autorités cubaines, d'habitude bien moins bavardes.

CP

Au Yémen, le conflit se complique davantage. Et l'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis qui sont impliqués dans cette guerre tentent de calmer la situation. Mais le problème c'est que ces deux pays alliés défendent des stratégies différentes.

MM

On débute avec cette annonce aux Etats Unis, le président a déclassifié une note jusque-là confidentielle.

CP

Déclassifier un document, cela veut dire qu'il n'est plus secret et qu'il peut être publié. C'est ce qui est arrivé avec ce texte.

Ecrit par un élu américain républicain, il critique l'attitude du FBI, la police fédérale américaine dans l'enquête sur les ingérences russe. Les enquêteurs du FBI travaillent en effet à découvrir si la Russie a favorisé l'élection de Donald Trump en ayant eu des contacts avec son équipe de campagne.

MM

Déjà condamné à des dizaines d'années de prison, l'ancien médecin de la fédération américaine de gymnastique continue à être jugé.

CP

Deux-cent cinquante-six jeunes filles affirment avoir été agressées sexuellement, violées par le docteur Nassar. Cent-soixante d'entre elles sont venus au tribunal pour témoigner. Mais aujourd'hui, il s'est passé un incident, un accrochage: le père de trois victimes a tenté de frapper l’accusé. A Washington c'est Anne Corpet qui nous raconte la scène.

Randall Margraves se tient debout devant la barre des témoins. C’est un homme de forte stature. Deux de ses filles viennent de témoigner. Elles ont raconté à quel point les agressions qu’elles ont subies ont bouleversé leur vie. Leur sœur a préféré communiquer par lettre au tribunal. Lorsque la juge donne la parole au père, celui-ci demande une faveur bien particulière. S’en suit cet échange entre Randal Margraves et la juge:
Randal : "Est-ce que vous pouvez dans le cadre de votre condamnation m’offrir cinq minutes dans une salle fermée avec ce démon ?"
Juge : "Ce n’est pas..."
Randal : "Une minute ? "
Juge : "Vous savez que je ne peux pas faire ça. Ce n’est prévu par la loi."
Et le père se précipite vers l’accusé. Mais il ne parvient pas à frapper le docteur. Trois policiers se jettent sur lui le plaquent au sol et finissent par le menotter. A terre, l’homme continue de demander une minute pour affronter celui qui a brisé la vie de ses trois filles. La scène a été filmée et tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Elle illustre la tension qui règne dans le tribunal où cent-soixante jeunes filles sont venues affronter leur agresseur.
 
MM

A peine plus d’un an après le décès de son père, le fils aîné de Fidel Castro est décédé hier, jeudi matin.

CP

Fidel Angel Castro Diaz-Balart est décédé à l’âge de soixante-huit ans. Il se serait suicidé selon les autorités cubaines. Une information qui surprend, tant d'habitude elles ne communiquent pas, les autorités cubaines, sur ce genre de détails. Celui que l’on surnommait Fidelito, cela veut dire "le petit Fidel", le fils de Fidel Castro était discret, même s'il était une personnalité politique importante. Il était en effet vice-président  de l’Académie des sciences de Cuba. Romain Lemaresquier.

C’était le fils le plus connu de Fidel Castro et surtout le seul reconnu de manière officielle. Fidelito comme le surnommaient les Cubains était issu du premier mariage de Fidel avec Mirtha Diaz Balart. Un mariage qui s’est soldé par un divorce en 1955, alors que Fidel Castro était en exil au Mexique. Après une véritable bataille juridique, le futur dirigeant de Cuba obtint la garde de son premier fils. Fidelito était aux côtés de son père lorsqu’en 1959, il entra triomphalement à La Havane après la victoire de la révolution. Envoyé en Union soviétique pour y suivre des études de physique nucléaire, il reviendra ensuite à Cuba. Sa mère, entre-temps, s’exila en Espagne où elle réside encore contrairement au reste de sa famille qui s’est exilée en Floride. Une famille notoirement anticastriste. Deux cousins de Fidelito sont d’ailleurs membres du parti républicain. Mario Diaz Balart est membre de la Chambre des représentants depuis 2003, alors que son frère Lincoln y a siégé entre 1993 et 2011. La nouvelle du suicide de Fidelito et surtout les précisions sur ce décès sont surprenantes car les autorités cubaines n’entrent généralement jamais dans les détails. Suivi des mois pour une forte dépression, Fidelito se serait donc suicidé jeudi matin. Il laisse derrière lui deux enfants, Mirta Maria et Fidel Antonio.

MM

On s'en doutait mais c'est maintenant officiel.

CP

Au Venezuela le président sortant est candidat à sa propre réélection. Nicolas Maduro a été investi ce vendredi par son parti pour être son candidat aux élections anticipées de 2018. Aucune date n'a encore été annoncée pour ce scrutin mais il devrait avoir lieu avant le mois d'avril.

MM

On part à présent dans un pays en guerre: le Yémen.

CP

Une guerre entre le pouvoir et les rebelles Houthis. Mais désormais il y a un conflit supplémentaire: celui qui déchire l'armée loyaliste yéménite, celle qui reste fidèle au président Abd Rabbo Mansour Hadi. Et ils se sont mis à affronter leurs anciens alliés: des militaires séparatistes, qui veulent que le sud du pays devienne un pays indépendant. Et au-delà des frontières du Yémen, il y a les pays voisins qui sont impliqués dans le conflit. L’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis, qui tentent de calmer la situation au Yémen. Même si les deux monarchies ne sont pas tout à fait d'accords. C'est Sami Boukhelifa qui nous explique tout ça.

Emirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, les principaux acteurs de la coalition arabe qui intervient au Yémen. Ces deux pays soutiennent à la fois le pouvoir central d’Abd Rabbo Mansour Hadi, et les forces du sud dans leur combat commun contre les Houthistes, des rebelles chiites. Mais avec cette rupture entre loyalistes et séparatistes tout bascule. Selon David Rigoulet Roze, chercheur associé à l’Institut français d’Analyse Stratégique, Abou Dhabi, a choisi son camp: les Emirats soutiennent les séparatistes du sud. "Même si officiellement les Emirats ont affirmé qu'ils s'opposaient à tout acte de sédition, concrètement sur le terrain, rien n'a été fait pour empêcher les troupes sudistes effectivement, de battre les résidus loyalistes à Aden". De son côté l’Arabie Saoudite penche davantage pour le camp loyaliste, celui de Abd Rabo Mansour Hadi. "Compte tenu de la situation, Ryad ne peux pas retirer, comme ça, brutalement, son soutien au président Hadi dont il est normalement le protecteur. Puisque c'est à l'origine du lancement de l'opération militaire en mars 2015. Et donc d'une certaine manière, Ryad est aussi pris dans ses contradictions". Ryad et Abou Dhabi, défendent des lignes différentes mais les deux monarchies pèsent désormais de tout leur poids pour tenter de rétablir le calme à Aden.

MM

En France, on vient de l'apprendre, Tariq Ramadan est mis en examen pour viol et a été incarcéré.

CP

Visé par deux plaintes, le théologien musulman, cela veut dire qu'il étudie les textes et la religion de l'Islam, Tariq Ramadan a passé deux jours en garde à vue. Il y a été confronté à l'une de ses accusatrices. Pierre Olivier.

La première plaignante Henda Ayari, accuse l'islamologue de l'avoir violée en 2012, dans un hôtel parisien. Cette histoire, elle l'avait déjà raconté dans un livre sans citer nommément son agresseur. Ce n'est qu'après l'éclatement du scandale lié au producteur américain Harvey Weinstein, qu'elle s'est résolue à porter plainte. La seconde plainte est intervenue à l'automne. Elle a été déposée quelques jours après la première. La plaignante âgée de quarante ans et qui se présente sous le pseudonyme de Christelle accuse le professeur de l'avoir violée et frappée lors de leur unique rencontre dans un hôtel à Lyon. C'était en 2009. Trois heures durant, jeudi, elle a été confrontée à Tariq Ramadan. Un face à face particulièrement tendu, chacun campant sur ses positions. La plaignante a raconté les coups sur le visage et le corps, les humiliations subies, le viol avec un objet. L'islamologue lui aurait même uriné dessus selon ses dires. Tariq Ramadan a nié les faits mais il a cependant été mis en difficulté: il n'a en effet pas pu expliquer comment cette femme avait connaissance d'une petite cicatrice qu'il porte sur une partie intime de son corps.

MM

Un accident rare et meurtrier en France.

CP

Deux hélicoptères de l'armée française se sont écrasés dans le sud du pays dans le Var précisément. C’était ce vendredi après une collision en vol, selon les premiers éléments de l'enquête. Les cinq militaires qui étaient dans les appareils ont été tués. Ils étaient en  mission d'entraînement en vol", c’est ce qu’a indiqué le Premier ministre français Edouard Philippe.  La ministre des Armées Florence Parly, a fait rapidement le déplacement au Cannet-des-Maures. C'est là que se trouve la caserne, la garnison militaires où travaillaient les cinq officiers.

C'est la fin de cette édition, réalisé par Ludovine Amado. Et présenté avec Mehdi Meddeb. Merci à tous les deux.

MM

Merci Céline

CP

Demain Zéphirin Kouadio qui fera son retour! Vous pouvez réécouter et relire ce journal en français facile sur le site savoirs.rfi.fr.

Article publié le 02/02/2018

RFI - Radio France Internationale