Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 12/11/2017 20h00

Transcription

Adrien Delgrange : Vous êtes à l'écoute de RFI. Il est 20h en temps universel, 2h à Paris, l’heure de votre Journal en français facile. Je suis accompagné de Zéphyrin Kouadio pour vous présenter ce journal, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Adrien, bonsoir à tous !

AD : Au sommaire de ce 12 novembre.

ZK : Saad Hariri, le Premier ministre démissionnaire libanais s'est exprimé depuis l'Arabie Saoudite. Il annonce notamment son retour au Liban dans les prochains jours.

AD : Mariano Rajoy est allé à Barcelone aujourd’hui pour la première fois depuis que la Catalogne a été placée sous tutelle, sous l'autorité de Madrid.

ZK : Le président slovène - Borut Pahor vient d'être réélu.

AD : Quant à l’expression de la semaine « à la maison » référence aux Ivoiriens qui resteront à la maison après leur défaite hier soir contre le Maroc. Voilà pour les titres bienvenus à tous !

-----

ZK : La crise politique en Espagne... Ce dimanche, l'homme de Madrid, le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy est venu à Barcelone.

AD : Et c'est la première fois, depuis la déclaration de l'Indépendance de la catalogne le 27 octobre dernier que Mariano Rajoy revenait à Barcelone. Motif de son déplacement, soutenir son candidat aux prochaines élections régionales de catalogne le 21 décembre, Xavier Albiol, le candidat du PP, el Partido Popular. Reportage à Barcelone de Leticia Farine,

Le président du gouvernement est arrivé sous les applaudissements de plusieurs centaines de militants agitant des drapeaux espagnols. Sur l'estrade il a défendu l'application de l'article 155 de la Constitution avant de rappeler l'enjeu des élections législatives du 21 décembre. « Nous voulons récupérer la Catalogne de tous par la démocratie et la liberté. Nous pourrons y arriver si la majorité silencieuse transforme sa voix en votes. Il est temps que cette voix démocratique et sereine se déplace devant les urnes pour les remplir de votes pour la cohabitation et la tranquillité, de votes pour une Catalogne en Espagne et au sein de l'Europe » . Xavier Albiol, le candidat du Parti Populaire a tenu lui a rappelé l'échec du modèle indépendantiste. « L'indépendance est toxique et détruit la Catalogne. Elle a créé la division entre des amis et au sein de familles, plus de 2.400 entreprises sont parties en l'espace de 40 jours. Je veux vous demander, que préférez-vous ? Des entreprises, de l'emploi et un futur - qui sont-ce que représente le parti populaire - ou une révolution, la paralysie du trafic routier et des grèves - qui sont ce que représente l'indépendantisme - ? » Mariano Rajoy devrait revenir en Catalogne au début du mois de décembre quand commencera véritablement la campagne. Leticia Farine, Barcelone RFI.

AD : En Slovénie, le chef de l'État sortant, Borut Pahor, a remporté dimanche un second mandat. Borut Pahor (centre gauche), 54 ans, obtient plus de 53,13% des contre pour son adversaire Marjan Sarac.

ZK : Sa parole était attendue. Le Premier ministre démissionnaire libanais Saad Hariri, qui a présenté le 4 novembre dernier sa démission de Ryad, la capitale saoudienne, s'est exprimé ce dimanche soir. Interrogé en Arabie saoudite par la chaîne Future TV, affiliée à son parti politique, Saad Hariri a déclaré qu'il rentrerait au Liban pour confirmer sa démission, conformément à la Constitution.

AD : Le naufrage, un accident, ce dimanche d'un bateau dans le sud de l'Inde... Au moins 16 personnes sont décédées. Le navire transportait 38 passagers sur le Krishna, un des plus longs fleuves indiens, lorsque le bateau a coulé.

ZK : En France, un ancien ministre communiste de François Mitterrand est décédé. Jack Ralite est mort ce dimanche à l'âge de 89 ans. Homme de culture, élu de Seine-Saint-Denis pendant plusieurs décennies. Une décision de justice en France qui soulève une question Adrien :

AD : La décision c'est qu’un homme jugé pour le viol d’une fille de 11 ans en 2009 a été acquitté, c’est-à-dire que le juge ne l'a pas reconnu coupable, car la violence n’était pas établie. La question : à partir de quel âge peut-on faire l’amour sans envoyer son partenaire en prison ? En France, l’âge en dessous duquel un mineur est présumé non consentant à un acte sexuel, c’est-à-dire qu'il n'a pas donné son accord, n’est pas défini sur le plan de la loi. Ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays européens. Explications de Stéphane Lagarde.

13 ans en Espagne, 16 ans en Belgique, en Norvège ou au Royaume-Uni, 17 ans en Irlande et 18 ans à Malte, chaque pays en Europe pose ses propres limites concernant l’âge ou un mineur est supposé pouvoir librement consentir à un acte sexuel. En France, la majorité sexuelle a été fixée à 15 ans en 1945. En dessous, et même en cas d’accord du mineur, toute relation sexuelle est considérée comme une « atteinte sexuelle », mais pas comme un viol. C’est ce que veut changer le haut Conseil à l’égalité femmes/hommes qui propose d’établir à 13 ans le seuil de « non-consentement présumé ». En deçà, même oui c’est non ! Les affaires judiciaires récentes ont relancé le débat, certains voulant élever la barre un peu plus haute. Un projet de loi porté par la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, et la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, devrait dès 2018 acté « l’allongement » des délais de prescription pour les crimes sexuels sur mineur et instaurer ce fameux seuil de « non-consentement présumé ».

ZK : Et comme tous les dimanches soir place à l'expression de la semaine !

AD : En écho aux matchs de football en vue du mondial 2018 en Russie, Yvan Amar a retenu « à la maison ».

La Côte d’Ivoire, malheureusement, va rester à la maison. Rester à la maison, c’est comme ça que RFI annonçait la défaite des Éléphants qui n’iront pas plus loin dans la Coupe du Monde de football. Ils n’ont pas leur ticket pour la Russie dit-on aussi. Les façons imagées de parler de l’évolution de cette Coupe ne manquent pas. Et rester à la maison signifie qu’ils ne sont pas du voyage pour la Russie : ils restent hélas chez eux. En effet « à la maison » veut bien dire chez soi. Même si on n’est pas à proprement parler, réellement dans sa maison. Et c’est bien souvent l’idée importante. Être à la maison c’est être là où l’on habite, avec l’idée qu’on y habite vraiment. Si par exemple on est en vacances, chez des amis, ou à l’hôtel, si c’est un domicile provisoire, on ne dira pas qu’on rentre à la maison. Lorsqu’on dit « à la maison », on veut bien dire à « ma » maison. Mais cette expression n’est pas utilisée de façon courante : elle fait enfantine. La formule donne aussi l’idée d’un intérieur : ce soir je reste à la maison. C’est-à-dire que je ne sors pas : je ne vais pas voir des amis, je ne vais pas au cinéma.Attention ! Il ne faut pas confondre « à la maison » avec « de la maison » : si je dis de quelqu’un « Il est de la maison », c’est qu’il appartient à la même entreprise que moi. C’est aussi qu’il n’a pas été embauché ponctuellement, juste pour une semaine, ou pour un projet : il n’est pas extérieur à cette compagnie, mais il appartient de façon permanente à cette « maison ». Là encore, on une idée d’intérieur !

AD : Merci, Yvan Amar, c’est la fin de ce Journal en français facile. 

Article publié le 12/11/2017

RFI - Radio France Internationale