Cliquez sur le logo pour apprendre le français

[Télécharger le journal]

Infos en français facile : Édition du 8/11/2017 20h00

Transcription

Pauline Gleize : Il est 21 heures à Paris, 20 heures en temps universel.

Bonsoir et bienvenus dans votre journal en français facile.  Sylvie Berruet est avec moi en studio pour vous le présenter. Bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Pauline. 

PG : Donald Trump est arrivé en Chine. C'est sans doute l'étape la plus délicate de sa tournée en Asie, tournée dominée par le dossier nord-coréen. Mais le début de sa visite a été consacré à des activités culturelles. Les détails avec notre correspondante dès le début de ce journal. 

SB : Le régime syrien et ses alliés encerclent la dernière ville encore contrôlée par le groupe Etat islamique dans le pays.

PG : Au Cameroun, trois gendarmes ont été tués en 72 heures près de Bamenda, dans le Nord-Ouest anglophone. On fait le point avec Polycarpe Essomba dans quelques minutes.

SB : Après dix ans d'attente, le Louvre Abu Dhabi, un musée créé grâce à une coopération entre les Emirats Arabes Unis et la France, a été inauguré.  Le président français, Emmanuel Macron salue un "musée universel".

La Chine déroule le tapis rouge pour accueillir Donald Trump. 

PG : Pour la première journée de Donald Trump en Chine, le président chinois Xi Jinping a privilégié l'aspect personnel. Les deux couples présidentiels se sont rendus à la Cité Interdite pour une visite privée avant de prendre le thé puis un dîner informel. Une visite qui a causé quelques chamboulements, qui a perturbé la journée de certains Pékinois et des touristes. Le récit à Pékin d'Elodie Goulesque.

C'est comme par magie que l'épais nuage de pollution qui recouvrait Pékin depuis quelques jours, s'est évaporé pour laisser place au ciel bleu. Un timing parfait pour l'arrivée de Donald Trump en Chine. Mais si le changement climatique a sûrement ravi tout le monde, la privatisation de la Cité interdite pour un après-midi a dû décevoir quelques touristes. Ce lieu emblématique de la Chine et de sa capitale Pékin accueille chaque jour jusqu'à 80 000 visiteurs. Aujourd'hui pourtant, ils étaient 4. Pour la visite du monument pour le grand public, ce sera pour une prochaine fois. Dans Pékin, le quotidien n'est pas tellement perturbé… tant qu'on ne se trouve pas sur le chemin du président américain. Comme à chaque visite d'Etat les routes ont été bloquées lors du passage du convoi diplomatique. Quant à ceux qui tenteraient de s'aventurer autour de l'hôtel où séjourne Donald et Mélania Trump, ils sont vite redirigés vers une autre route et ce depuis déjà deux jours avant l'arrivée du couple présidentiel. Ce sera ensuite au tour des journalistes de s'armer de patience. Tous devront arrivés plus de deux heures avant la grande conférence de presse où Xi Jinping et Donald Trump feront le bilan officiel de cette rencontre.

SB : Une rencontre qui devrait être dominée par le dossier nord-coréen.  Ce dossier a déjà été au cœur de la visite de Donald Trump en Corée du Sud. Il y a mis en garde le régime de Pyongyang, l'invitant à ne pas sous-estimer les Etats-Unis. L'armée du régime syrien encercle la dernière ville contrôlée par le groupe Etat islamique dans le pays. 

PG : Information rapportée par l'agence officielle SANA. Avec l'aide de ses alliés, l'armée de Bachar al-Assad a repris plusieurs zones autour de Boukamal. Les jihadistes s'y sont retranchés face à l'offensive dans la province de Deir Ezzor.

SB : Les Etats-Unis sont opposés à toute enquête de la Cour pénale internationale qui pourrait concerner des personnels américains en Afghanistan. 

PG : Une diplomate américaine a estimé à l'ONU que des investigations de la CPI ne serviraient pas les intérêts de la paix et de la justice en Afghanistan.  Il y a quelques jours, la procureur de la CPI, Fatou Bensouda, a annoncé son intention de réclamer l'ouverture d'une enquête. Aujourd'hui, elle a demandé à l'ONU davantage de moyens financiers pour enquêter en Libye.  Elle requiert aussi une entière coopération du pays dans la lutte contre les crimes de guerre. 

SB : Direction le Cameroun à présent. De nouvelles tensions se font ressentir dans régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. 

PG : En trois jours, trois gendarmes ont été tués par des assaillants non identifiés près de la ville de Bamenda. Le gouvernement camerounais pointe du doigt les sécessionnistes, qui veulent une partition du pays. Le premier octobre, ils avaient d'ailleurs proclamé symboliquement l'indépendance de ces régions anglophones. Retour sur ces récents développements avec notre correspondant, Polycarpe Essomba

Les trois gendarmes, selon plusieurs témoignages, ont été tués de sang-froid par des assaillants encagoulés. Le premier dans la localité de Jakairi dans la journée de lundi et les deux autres à Bafut  à l'entrée sud de Bamenda tôt ce matin. Au nombre des victimes on compterait aussi, en civil, une femme. Elle aurait eu le malheur de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. Depuis quelques jours la zone connait un vif regain de tensions. Des groupuscules armés essaient d’instaurer un régime de terreur autant dans le nord-ouest que dans le sud-ouest. Hier dans la ville de Tiko près de Buea une école a été incendiée. Néanmoins, c'est la première fois depuis le déclenchement de cette crise anglophone que  des représentants des forces de sécurité sont ainsi directement ciblés. Ces actions violentes interviennent après qu'une mission gouvernementale conduite par le premier ministre a bouclé il y a quelques semaines des rencontres dans ces régions anglophones avec diverses autorités locales civiles et religieuses. L'objectif en était de négocier les conditions d’un retour à la paix.  Selon toute vraisemblance, on n'en est bien loin ! Polycarpe Essomba, Yaoundé, RFI

SB : La Cour constitutionnelle espagnole a annulé la déclaration d'indépendance de la Catalogne.

PG : Cette déclaration, Sylvie, avait été adoptée le 27 octobre par le parlement catalan juste avant la mise sous tutelle de la région par Madrid.

SB : La Catalogne qui a tourné au ralenti aujourd'hui en raison d'un appel à la grève générale.

PG : Des manifestants qui réclamaient la libération des dirigeants séparatistes détenus ont bloqué des routes, des gares et l'accès à des sites touristiques.  Mais à en croire les autorités espagnoles, la participation a été minimale, sauf dans l'enseignement.

SB : Ce n'est vraiment pas une bonne semaine pour Theresa May, la Première ministre britannique. C'est déjà le deuxième membre de son gouvernement qui démissionne en une semaine.

PG : La secrétaire d'Etat britannique au Développement international Priti Patel a quitté ses fonctions. Des médias avaient révélé qu'elle avait rencontré des personnalités politiques israéliennes sans en informer son gouvernement.

SB : Le projet avait été lancé il y a dix ans. Le Louvre Abu Dhabi a été inauguré. 

PG : Ce nouveau musée construit aux Emirats arabes unis accueille des œuvres de 13 établissements français. Et c'est le fruit d'un accord inter-gouvernemental. Alors le président français Emmanuel Macron a fait le déplacement pour son ouverture. Ecoutez-le :

Une phrase me revient qui semble définir ce qui nous unit aujourd'hui cette phrase, elle n’est ni de votre culture ni tout à fait de la mienne. C'est la phrase prononcée par le personnage d'un roman russe, un personnage de Dostoïevski, qui dit « la beauté sauvera le monde ». Il serait naturel que je vous parle de culture,  d'éducation, de civilisation. Mais un mot s’impose d’abord à nous, ce soir, qui sommes réunis : c'est précisément celui de beauté.

PG : Au cours de sa visite, Emmanuel Macron doit aussi rencontrer des dirigeants des Emirats et rendre visite aux militaires français sur place.

SB: Marine Le Pen dénonce "une décision de basse politique politicienne".

PG : La patronne de l'extrême droite est en colère en raison de la levée de son immunité parlementaire, (un privilège qui permet d'échapper à certaines poursuites judiciaires). Marine Le Pen pourra donc être entendue par la justice au sujet de la diffusion en 2015 sur Twitter de photos de victimes du groupe Etat islamique. 

SB : Une petite révolution a eu lieu dans le monde des réseaux sociaux, Pauline.

PG : Twitter a doublé le nombre de caractères autorisés dans les messages. Sylvie, vous pouvez donc désormais en mettre 280 contre 140 jusqu'à présent. Et en augmentant le nombre de caractères, Twitter espère accroitre le nombre de ses utilisateurs. Pierre Olivier. 

Après avoir décortiqué des millions de tweet, l'entreprise californienne est arrivé à un constat : la limite de 140 caractères faisait perdre du temps à l'utilisateur qui devait modifier ou couper son message si ce dernier était trop long. Avec le risque, qu'il ne tweete finalement rien ! En laissant plus de place aux utilisateurs, la firme à l'oiseau bleu espère qu'ils Tweeteront, qu'ils gazouilleront -en français-, plus souvent et plus nombreux ! Dans tous les alphabets du monde, chacun à désormais 280 signes pour s'exprimer. Mais c'est avant tout pour les langues latines que ce changement a été fait. La limite des 140 caractères posait problème aux utilisateurs, contrairement au japonais, coréen ou chinois, langues plus compactes. Tout le dilemme était donc de trouver le juste milieu, pour que Twitter garde malgré tout ce qui fait sa force, c'est à dire la brièveté des messages. Friand de l'application, le président américain Donald Trump a inauguré le nouveau format avec un message de 216 signes sur sa visite en Corée du Sud. Les investisseurs en revanche, sont restés de marbre. Le titre Twitter a même reculé de 0,31 point dans la nuit ! 

PG : Explications en un peu plus de 280 signes de Pierre Olivier.

SB : Beaucoup plus long encore, le roman récompensé du prix Femina. 

PG :  C'est le romancier Philippe Jaenada qui a remporté ce prix littéraire pour "La serpe" : un livre sombre sur un triple meurtre.

C’est la fin de ce journal en français facile. Merci Sylvie Berruet.

SB : Merci Pauline.

PG : A demain.

SB : A demain.

Article publié le 8/11/2017

RFI - Radio France Internationale